Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Comment Baptiste est mort" d'Alain Blottière

comment, baptiste, mort, alain, blottière, folio

En plein désert, Baptiste et sa famille sont enlevés par des djihadistes. Après plusieurs semaines de captivité, Baptiste est le seul à revenir vivant. Mais Baptiste n'est plus réellement Baptiste. Dorénavant, il se fait appeler Yumaï. Pourquoi veut-il qu'on l'appelle comme cela ? Pourquoi est-il le seul survivant ? Et surtout, que s'est-il passé pour sa famille ?

Le résumé m'a tout de suite interpellé et intrigué. J'avais hâte de découvrir l'histoire de ce jeune garçon Baptiste, devenu Yumaï, soldat du désert.

A travers l'échange entre Baptiste/Yumaï et ce qu'il semble être un psy, le lecteur assiste peu à peu à des révélations sur ce qui est arrivé à Baptiste, depuis son enlèvement jusqu'à son retour en France. ll y a également des passages complètement descriptifs, donnés par un narrateur complètement extérieur à l'histoire. Ainsi, le lecteur se fait une idée de plus en plus précise sur le personnage double face : Baptiste / Yumaï.

On apprend petit à petit, comment ils ont été enlevé, lui et sa famille, ce qu'ils ont vécu pendant leur captivité, leur séparation, puis les conditions de vies, puis l'évolution de Baptiste au sein du groupe djihadistes. Baptiste parle et se livre peu si bien qu'il faut du temps avant d'en apprendre davantage. Parfois, même le lecteur s'interroge et s'invente l'histoire terrible de cette famille.

Le final m'a scotché, même si plusieurs idées se sont formées dans ma tête, au cours de ma lecture. Le style est assez spécial, déroutant, parfois un peu lent, mais reste malgré tout intéressant.

Bref, un roman court mais intense !

Je remercie les éditions Folio !

Écrire un commentaire

Optionnel