Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

folio

  • "Quand la neige danse" de Sonja Delzongle

    quand,neige,danse,sonja,delzongle,folio,hannah,baxter

    Joe Lasko est prêt à tout pour retrouver sa fille Lieserl, disparue depuis un mois. Pour cela, il engage Eva, détective privée, son amour de jeunesse. Eva va alors faire appel à la célèbre profileuse Hannah Bexter et à son fameux pendule. Trois autres filles ont également disparu, l'enquête piétine... jusqu'au jour où les familles reçoivent chacune une poupée, réplique exacte de leurs enfants disparus...

    J'avais découvert l'auteur Sonja Delzongle avec son roman "Dust" où nous faisions la connaissance de la profileuse Hannah Baxter et de ses méthodes peu orthodoxes.

    Je suis contente de retrouver le personnage si particulier d'Hannah Baxter même si je l'ai trouvé un peu plus en retrait dans cette enquête. En effet, l'auteur s'attache à mettre d'autres personnages en avant comme l'agent Stevens en charge de l'enquête, ou Joe Lasko, l'un des parents des jeunes disparues.

    Cette fois, ce sont des petites filles qui ont disparues depuis un mois et l'enquête avance peu. Lorsque les familles reçoivent des poupées ressemblant étrangement aux jeunes filles, et l'arrivée d'Eva et d'Hannah dans l'histoire, l'enquête va d'un coup s'emballer. A partir de là, les révélations et les secrets vont apparaître au grand jour, petit à petit, pour enfin comprendre l'ampleur du phénomène.

    J'ai passé un bon moment autour de ces personnages. Cette enquête m'a beaucoup plu et tenu en haleine jusqu'à la fin. D'ailleurs, j'ai hâte de découvrir la nouvelle aventure d'Hannah Baxter puisque Sonja Delzongle vient de publier "Récidive" aux éditions Denoël !

    Bref, Sonja Delzongle nous confirme son talent avec ce deuxième roman réussi !

    Je remercie les éditions Folio !

  • "La fin d'une imposture" de Kate O'Riordan

    fin, imposture, kate, o'riordan, folio, policier

    Depuis que Rosalie et Luke ont perdu leur fils Rob, noyé en Thailande, ils ont beaucoup de mal à canaliser leur fille rebelle Maddie. En essayant de surmonter leur deuil, Rosalie et Maddie font la connaissance de Jed au groupe de parole. Celui ci pleure la mort de ses parents et de sa grand-mère. Très vite, Jed s'intègre à cette famille brisée, quitte à se rendre indispensable. Mais qui est réellement ce garçon ?

    J'avais repéré ce livre à sa sortie sans pour autant franchir le pas de l'acheter. Alors quand j'ai eu l'occasion de le découvrir en format poche, j'ai sauté dessus !

    J'ai adoré ce thriller psychologique du début à la fin. Tout d'abord, nous faisons la connaissance de la narratrice Rosalie qui a vécu pas mal d'épreuves : la mort de son fils Rob, la tromperie de son mari et pour finir l'adolescence à problème de sa fille Maddie. Ce lot d'épreuves a fragilisé cette petite famille, malgré tout bien entouré, ne serait-ce que par le Père Tom, la grand-mère Faye ou l'amie Léna. Pour essayer de sortir de tout ça et tenter une reconnexion avec sa fille, Rosalie et Maddie vont dans un groupe de parole. Elles y rencontrent Jed, un jeune garçon qui les attendrie toutes les deux. Petit à petit, Jed se fait rapidement une place au sein de la famille. Mais certaines questions et doutes demeurent sur ce garçon Qui est-il vraiment ? Est-ce une si bonne idée de l'avoir accueilli chez eux ?

    La tension monte crescendo comme notre envie de tourner les pages pour enfin savoir le dénouement. J'ai quasiment lu la dernière moitié du bouquin en une demi-journée ! Dès le départ, on sent que ce Jed n'est pas net et on a très envie de le démasquer et d'aider les membres de cette famille à s'en sortir. Tout est dans la psychologie et la manipulation, l'auteur parvient à nous emmener là où elle le voulait dès le départ.

    Bref, un roman qui m'a beaucoup plu et qui m'a un peu fait penser au roman de Barbara Abel "Derrière la haine" !

    Je remercie les éditions Folio !

  • "L'enfant qui criait au loup" de Gunnar Staalesen

    enfant,criait,loup,gunnar,staalesen,folio,varg,veum

    Lorsqu'il travaillait pour la Protection de l'enfance, Varg Veum s'est occupé du petit Janegutt. La première fois pour l'enlever de sa mère biologique complètement droguée et la deuxième, suite à la mort de son père adoptif. Aujourd'hui, Varg Veum est détective privée. Janegutt a bien grandi mais semble toujours dans les ennuis, car il est accusé du double meurtre de ses parents adoptifs. Retranché dans la montagne, il ne veut parler qu'à une seule personne : Varg Veum !

    J'avais déjà croisé quelques titres de Gunnar Staalesen en bibliothèque et librairie sans vraiment m'y intéressé plus que ça. Les éditions Folio m'ont permis de découvrir cet auteur et son personnage phare : Varg Veum.

    Vous l'aurez compris, l'auteur Gunnar Staalesen a mis en avant Varg Veum a de multiples reprises. Ce titre est le tome 12 de ses aventures. N'ayant pas lu les précédents romans, je peux vous rassurer en vous disant qu'il n'est pas nécessaire de le faire et que le lecteur n'est point perdu dans ce tome-ci.

    Ce livre va décortiquer trois parties de la vie de Varg Veum en fonction du personnage de Janegutt. Les deux premières parties se déroulent pendant que Veum travaille pour la protection de l'enfance et correspondent à l'enfance de Janegutt. Les deux dernières parties montrent Vreum en tant que détective privée et Janegutt a deux étapes cruciales de sa vie d'adulte.

    Je dois dire que l'enquête est bien menée même si elle apparaît parfois de manière complexe car elle remonte assez loin dans le temps et entremêle plusieurs affaires en même temps. Malgré tout, l'auteur s'attache à ne pas perdre le lecteur en route et résume assez bien les éléments à plusieurs reprises. Je me suis tellement investi dans l'enquête que l'une de mes hypothèses s'est révélée exacte même si l'auteur a essayé à plusieurs reprises de m'en détourner !

    Je ne suis pas une grande fan de littérature policière nordique dû à un rythme assez lent, mais cette fois j'ai passé un très bon moment au côté de ce Varg Veum. On s'attache assez rapidement à ce personnage et je peux vous dire que l'auteur joue avec nos nerfs jusqu'à la fin !

    Bref, une enquête qui a su me séduire du début à la fin !

    Je remercie les éditions Folio !

  • "Americanah" de Chimamanda Ngozi Adichie

    americanah,chimamanda,ngozi,adichie,folio

    Ifemelu est une jeune femme nigériane. Bien qu'amoureuse d'Obinze, elle décide de partir aux Etats-Unis pour y faire ses études et participer au rêve américain. Va-t-elle réussir à s'adapter à l'Amérique ? Comment va évoluer sa relation avec Obinze ?

    J'avais remarqué ce livre sur les étals des librairies lors de sa parution en grand format et j'ai eu l'occasion de le lire à sa parution en poche.

    Nous suivons la vie d'Ifemelu, une jeune femme nigériane qui quitte son pays afin d'avoir une vie meilleure en Amérique. Ses débuts sont difficiles (manque d'argent, difficulté pour avoir des papiers, déprime, ...) et l'idée qu'elle s'était faite de l'Amérique n'est pas celle qu'elle s'imaginait. Mais grâce à son blog où elle parle principalement de la race, mettant en avant les différences principalement entre noirs étrangers, noirs américains et blancs, elle parvient à se faire connaitre et évolue dans la société.
    Mais un jour, elle décide de repartir chez elle au Nigéria. Va-t-elle réussir à y retourner, là où les choses sont si différentes ?

    Le résumé annonce une grande histoire d'amour. Je dois dire que pour moi, elle m'a paru très secondaire par rapport aux autres messages du livre à savoir l'immigration, la race, le rêve américain,... Malgré tout l'auteur donne également la parole à Obinze car le lecteur suit ce personnage même s'il reste assez secondaire pour moi.

    J'ai trouvé ce livre intéressant malgré quelques longueurs. N'oublions pas que ce livre est un petit pavé de 685 pages ! Les thèmes sont bien mis en avant même si je pense que ce livre requiert une attention de lecture assez intense.

    Bref, un roman intéressant, un peu complexe, mais qui assurément, fait réfléchir !

    Je remercie les éditions Folio !

  • "De chair et d'os" de Dolores Redondo

    chair,os,trilogie,baztan,dolores,redondo,folio,policier,thriller

    L'inspectrice Salazar vient à peine d'accoucher qu'elle doit reprendre le boulot avec deux nouvelles enquêtes : la première concerne la profanation de plusieurs églises et la deuxième implique une série de crimes conjugaux dont le point commun est l'amputation du bras des victimes. A chaque fois, le meurtrier a laissé un mot bien en évidence : Tarttalo. Qu'est ce que cela peut bien signifier ? C'est ce que l'inspectrice Salazar veut comprendre, d'autant plus qu'elle semble être involontairement impliqué dans tout ça...

    Encore une fois, j'ai lu un tome 2 avant de lire le premier... En effet, "De chair et d'os" est le deuxième tome de "La trilogie de Baztan". Même si quelques passages font référence au tome 1 (Le gardien invisible), j'ai tout de même réussit à rentrer dans l'histoire assez facilement. Certes, cela aurait été plus enrichissant de découvrir l'histoire personnelle de Salazar dans l'ordre, mais cela reste tout de même compréhensible, ouf !

    J'ai aimé l'atmosphère étrange et tendue de ces petits villages du Pays Basque espagnol. Nous sommes tout de suite plongé dans un univers de légende, notamment celle de la sorcellerie. C'est ce qui me permet de dire que ce roman a un petit côté ésotérique. J'ai appris pas mal de choses comme par exemple l'existence des "cagots".

    L'histoire m'a tenu en haleine avec d'un côté l'enquête (ou plutôt les deux enquêtes) et de l'autre côté la vie personnelle d'Amaia Salazar avec son mari James, son bébé, ses sœurs, sa mère,... Le côté surnaturel, lié aux légendes, ne m'a pas dérangé outre mesure. Je me suis laissé bercer par l'histoire ce qui a rendu cette lecture agréable, bien qu'un peu longue.

    Au niveau des hypothèses (rappelons qu'il s'agit d'un roman policier), j'ai tout de même eu quelques doutes qui se sont révélés plus ou moins exacts. Malgré tout, l'auteur est parvenu à garder mon intérêt intact tout au long de ce petit pavé de 600 pages environ. Ce qui m'a donné envie de continuer à découvrir les autres enquêtes de l'inspectrice Salazar !

    Je remercie les éditions Folio !