Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

folio

  • "La salle de bal" d'Anna Hope

    salle, bal, anna, hope, folio

    Hiver 1911, Ella Fay se retrouve internée à l'asile de Sharston, dans le Yorkshire, pour avoir brisé une fenêtre dans la filature où elle travaillait. Là-bas, elle y rencontrera Clem qui la guidera dans sa manière de se comporter à l'asile. Puis vient le fameux moment du vendredi soir, où un grand bal y est organisé. L'occasion pour les hommes et les femmes d'être enfin réunis. Ella y fera la connaissance de John, un irlandais. C'est le coup de foudre... Mais le docteur Fuller a de grand projet pour eux...

    J'avais croisé ce roman au boulot et l'histoire m'avait tout de suite interpellé. Alors quand les éditions Folio m'ont proposé de le découvrir en format poche, je n'ai pas hésité une seule seconde !

    Anna Hope nous plonge au cœur d'un asile où on a l'impression que n'importe qui peut s'y retrouver un jour, comme le prouve la présence d'Ella Fray ou de John. Le décor est planté et les descriptions du lieu sont saisissante. Certain moment nous glace le sang, notamment l'épisode du "tube". De plus, ce côté angoissant s'accentue avec le projet complètement "fou" du docteur Fuller.

    J'ai adoré le personnage du docteur Fuller. Alors certes, ce n'est pas un personnage très plaisant, mais on le voit évoluer d'une toute autre manière tout au long de la lecture. Ce personnage est l'un des trois narrateurs de cette histoire. Les deux autres sont bien évidemment Ella et John. J'ai également aimé assister à leur rapprochement, que ce soit au moment des bals ou lors de leur échange épistolaire. C'est émouvant et on se surprend à vouloir les aider à se retrouver.

    Concernant le style de l'auteure, je dois dire que le début m'a paru un peu long, mais il me semble important de bien planter le décor pour bien se rendre compte du cadre dans lequel les personnages évoluent. Le final est très émouvant. Et enfin, j'ai apprécié les notes de l'auteure qui nous indique ce qui est inspiré de faits réels et ce qui relève de la fiction.

    Bref, une très belle découverte !

    Je remercie les éditions Folio !

  • "Comment Baptiste est mort" d'Alain Blottière

    comment, baptiste, mort, alain, blottière, folio

    En plein désert, Baptiste et sa famille sont enlevés par des djihadistes. Après plusieurs semaines de captivité, Baptiste est le seul à revenir vivant. Mais Baptiste n'est plus réellement Baptiste. Dorénavant, il se fait appeler Yumaï. Pourquoi veut-il qu'on l'appelle comme cela ? Pourquoi est-il le seul survivant ? Et surtout, que s'est-il passé pour sa famille ?

    Le résumé m'a tout de suite interpellé et intrigué. J'avais hâte de découvrir l'histoire de ce jeune garçon Baptiste, devenu Yumaï, soldat du désert.

    A travers l'échange entre Baptiste/Yumaï et ce qu'il semble être un psy, le lecteur assiste peu à peu à des révélations sur ce qui est arrivé à Baptiste, depuis son enlèvement jusqu'à son retour en France. ll y a également des passages complètement descriptifs, donnés par un narrateur complètement extérieur à l'histoire. Ainsi, le lecteur se fait une idée de plus en plus précise sur le personnage double face : Baptiste / Yumaï.

    On apprend petit à petit, comment ils ont été enlevé, lui et sa famille, ce qu'ils ont vécu pendant leur captivité, leur séparation, puis les conditions de vies, puis l'évolution de Baptiste au sein du groupe djihadistes. Baptiste parle et se livre peu si bien qu'il faut du temps avant d'en apprendre davantage. Parfois, même le lecteur s'interroge et s'invente l'histoire terrible de cette famille.

    Le final m'a scotché, même si plusieurs idées se sont formées dans ma tête, au cours de ma lecture. Le style est assez spécial, déroutant, parfois un peu lent, mais reste malgré tout intéressant.

    Bref, un roman court mais intense !

    Je remercie les éditions Folio !

  • "La fille du rivage : Gadis Pantai" de Pramoedya Ananta Toere

    fille,rivage,gadis,pantai,pramoedya,ananta,toer,folio

    A 14 ans, Gadis Pantai se voit abandonner son village de pêcheur afin de devenir l'épouse d'un riche aristocrate : le Bendoro. Elle va devoir s'adapter à sa nouvelle vie et passer du statut de pauvre à une vie de luxe mais cloitrée dans la demeure de son époux. Va-t-elle réussir à rester libre malgré tout ?

    J'ai tout de suite remarqué la très jolie couverture et le résumé qui dénonce une pratique encore malheureusement d'actualité dans certaines régions du monde : le mariage forcé.

    Nous faisons la connaissance de Gadis Pantai, une jeune fille de 14 ans qui voit sa vie basculé à jamais. En effet, le chef du village et ses parents lui ont arrangé un mariage avec le célèbre Bendoro. Fille de pêcheur, elle n'a connu que travail et pauvreté. Son nouveau titre lui fera découvrir la ville et le luxe. Mais la liberté d'aller où bon lui semble lui manque car elle reste cloitrée dans la maison. Il faut également qu'elle acquiert les coutumes de son nouveau milieu...

    Je dois dire que la première moitié du bouquin m'a beaucoup plu. Cela concerne l'arrivée de Gadis Pantai chez son époux, ses doutes et ses pensées. La dernière moitié du roman m'a paru un peu étrange. Mais cela correspond au changement opéré chez Gadis Pantai. J'ai également quelques questionnements qui n'ont pas trouvé de réponses. Et cela m'a un peu frustrée lors de ma lecture.

    Cependant, j'ai apprécié découvrir que l'auteur s'est inspiré de la vie de sa grand-mère pour écrire cette histoire. Cela m'a également permis d'en apprendre un peu plus sur les coutumes du peuple indonésien.

    Bref, une belle découverte malgré un petit bémol concernant la seconde moitié du roman !

    Je remercie les éditions Folio !

  • "Intérieur nuit" de Marisha Pessl

    intérieur,nuit,marisha,pessl,folio

    Le journaliste Scott McGrath a vu sa réputation ternie quand il a porté des accusations graves envers le très mystérieux réalisateur Stanisla Cordova, dont la plupart des films se sont vus interdit. Quelques années plus tard, Scott apprend qu'Ashley Cordova, la fille du célèbre réalisateur, a été retrouvé morte dans une cage d’ascenseur. Ni une ni deux, Scott McGrath décide d'enquêter pour pouvoir enfin prouver ses soupçons sur Cordova.

    Quand j'ai eu l'occasion de lire ce roman, j'ai sauté sur l'occasion ! Je ne m'attendais pas à un si gros pavé (plus de 800 pages !). Je n'avais rien lu ou entendu sur ce livre, ce fut donc une totale découverte !

    Scott McGrath est tellement persuadé que Cordova est responsable et coupable, que le lecteur est conditionné dès le départ sur ce constat. Le plus dur reste à faire : prouver que Cordova est le mal incarné. Le lecteur rentre alors dans un monde diabolique, de sorcellerie et où le mal règne en maître. Même si les hypothèses fantasques sont nombreuses, le journaliste cherche à tout prix des preuves rationnelles.

    Nous avons alors des retranscriptions d'articles de presse, de photos, de site internet, de mails, ... directement intégrés au récit. Je dois dire que j'ai adoré cet aspect. Cela nous donne une impression de réel et d'authenticité. On se surprend alors à se demander si ce récit n'est pas basé sur des faits réels. Et c'est là le talent de l'auteur de nous interroger sur la part de fiction et de réel.

    Malgré ses plus de 800 pages, je dois dire que j'ai été captivé par cette enquête et par les indices dissimulés par ci par là. Le lecteur se surprend à s'interroger à plusieurs reprises et notre attention est captée du début à la fin.

    Un petit bémol sur le final : il me manque un peu d'éléments pour qu'elle soit à mon goût mais elle reste tout de même acceptable pour moi.

    Bref, un pavé passionnant et original à découvrir !

    Je remercie les éditions Folio !

  • "Quand la neige danse" de Sonja Delzongle

    quand,neige,danse,sonja,delzongle,folio,hannah,baxter

    Joe Lasko est prêt à tout pour retrouver sa fille Lieserl, disparue depuis un mois. Pour cela, il engage Eva, détective privée, son amour de jeunesse. Eva va alors faire appel à la célèbre profileuse Hannah Bexter et à son fameux pendule. Trois autres filles ont également disparu, l'enquête piétine... jusqu'au jour où les familles reçoivent chacune une poupée, réplique exacte de leurs enfants disparus...

    J'avais découvert l'auteur Sonja Delzongle avec son roman "Dust" où nous faisions la connaissance de la profileuse Hannah Baxter et de ses méthodes peu orthodoxes.

    Je suis contente de retrouver le personnage si particulier d'Hannah Baxter même si je l'ai trouvé un peu plus en retrait dans cette enquête. En effet, l'auteur s'attache à mettre d'autres personnages en avant comme l'agent Stevens en charge de l'enquête, ou Joe Lasko, l'un des parents des jeunes disparues.

    Cette fois, ce sont des petites filles qui ont disparues depuis un mois et l'enquête avance peu. Lorsque les familles reçoivent des poupées ressemblant étrangement aux jeunes filles, et l'arrivée d'Eva et d'Hannah dans l'histoire, l'enquête va d'un coup s'emballer. A partir de là, les révélations et les secrets vont apparaître au grand jour, petit à petit, pour enfin comprendre l'ampleur du phénomène.

    J'ai passé un bon moment autour de ces personnages. Cette enquête m'a beaucoup plu et tenu en haleine jusqu'à la fin. D'ailleurs, j'ai hâte de découvrir la nouvelle aventure d'Hannah Baxter puisque Sonja Delzongle vient de publier "Récidive" aux éditions Denoël !

    Bref, Sonja Delzongle nous confirme son talent avec ce deuxième roman réussi !

    Je remercie les éditions Folio !