Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Roman Adulte

  • "Le garçon derrière la porte" d'Alex Dahl

    garçon,derrière,porte,alex,dahl,city éditions

    Cécilia a une vie de rêve : un mari attentionné, deux petites filles charmantes et une jolie maison. Mais cet équilibre va être chamboulé par l'arrivée d'un petit garçon prénommé Tobias. Alors qu'elle va chercher l'une de ses filles à la piscine, la dame à l'accueil lui demande s'il serait possible pour elle de raccompagner Tobias chez lui. Cécilia accepte un peu à contre cœur, mais une fois à l'adresse indiquée, elle se rend compte qu'il s'agit d'une maison abandonnée. Elle décide alors de ramener le garçon chez elle. Mais tout cela est étrange. Qui est réellement Tobias ? Où sont ses parents ? Qu'est ce que cela signifie ?

    Lorsque l'on m'a proposé de découvrir ce roman, j'ai tout de suite été attiré par le titre, la couverture, et le résumé. Le début m'a un peu paru commun, dans le sens où j'avais l'impression d'avoir déjà lu ce genre d'histoire. Et puis, une fois l'intrigue bien mise en place, j'ai apprécié ce roman à sa juste valeur.

    Je suis plutôt du genre à être en empathie pour le personnage principal, mais ce ne fut clairement pas le cas ici. Dès le début, j'ai eu du mal avec la personnalité égocentrique de Cécilia et le fait qu'on sent qu'elle cache pas mal de choses. Et pourtant, cela ne m'a pas empêché d'apprécié cette histoire du début à la fin.

    J'ai aimé les différentes formes que prend ce roman. Nous avons l'histoire raconté par Cécilia, parfois par Tobias, mais également des extraits d'un journal intime ou de lettres. Cela donne un autre aspect au récit et permet au lecteur d'en apprendre davantage sur les divers personnages.

    Le final m'a surpris, je ne voyais pas l'histoire se terminait ainsi, mais je respecte le choix de l'auteure. C'est pourquoi ce fut une lecture agréable, mais pas un coup de cœur.

    Bref, un roman à suspense assez efficace !

    Je remercie les éditions City !

    Petite citation pour la route : "Si la vie m'a appris une chose, c'est : ne regarde pas en arrière, et ne regarde pas en avant non plus, fais juste de ton mieux à l'instant présent."

  • "Lucky Harbor. Tome 2 : Tendrement" de Jill Shalvis

    lucky,harbor,tome 2,tendrement,jill,shalvis,milady,romance

    Il y a dix-sept ans, Tara vivait un super été avec Ford dans la petite station balnéaire de Lucky Harbor. Elle est de retour aujourd'hui pour aider sa sœur Maddie à tenir l'hôtel de leur mère qu'elles ont reçu en héritage. Oui mais voilà que Ford Walker y habite toujours et qu'il ne l'a pas oublié durant toutes ses années... Comment vont se passer les retrouvailles ?

    J'avais lu et beaucoup aimé le tome 1 de la série Lucky Harbor qui mettait en avant Maddie. Depuis je ne trouvais pas le second tome... heureusement les éditions Milady Romance ont eu la bonne idée de les rééditer ! Je dois dire que la couverture est beaucoup plus hot que l'édition précédente. Je garde une préférence pour l'édition d'avant...

    Cette fois, on s'intéresse à la deuxième sœur Tara. On nous dresse le portrait d'une femme autoritaire et maniaque, limite un peu coincée. Mais c'est sans compter sur le retour de Ford dans sa vie qui risque de tout chambouler ! Il y a également un autre rebondissement dans l'histoire qui va surprendre le lecteur et lui permettre de mieux comprendre la situation dans laquelle se trouve Tara et Ford.

    J'ai également apprécié que l'auteure nous livre également d'autres anecdotes concernant les personnages secondaires, comme ce que devient le couple Maddie/Jax ou encore la petite sœur Chloe. J'ai d'ailleurs hâte de retrouver cette dernière dans le tome 3 !

    Bien évidemment, mon petit côté midinette a dévoré ce roman. Il me fallait une romance légère et qui se lit rapidement, et c'est exactement ce qui s'est passé avec ce livre. 

    Bref, une romance légère et agréable !

  • "La veuve" de Fiona Barton

    veuve,fiona,barton,fleuve noir

    Jane Taylor vit une vie paisible avec son époux Glen. Jusqu'au jour où il est accusé d'avoir kidnappé Bella, une petite fille de deux ans. Pendant quatre ans, c'est la descente aux enfers : enquête, interrogatoires, procès, ... Aujourd'hui, Glen est mort et l'on ne sait toujours pas ce qui est arrivé à Bella. Jane va-t-elle enfin livrer sa version à la presse ?

    Je ne saurais dire pourquoi mais ce roman m'a tout de suite attiré : que ce soit par son titre, la jolie mais sombre couverture ou le résumé.

    Le roman commence par le présent. Nous sommes en 2010 et Glen vient de mourir. En plein deuil, Jane se voit ouvrir sa porte à Kate Waters une journaliste, prête à tout pour avoir le scoop. Petit à petit, Jane va lui raconter par morceaux l'histoire de sa vie, sa rencontre avec son mari, sa vie avec lui, jusqu'en 2007 où il sera accusé d'avoir kidnappé Bella. A côté de ça, nous avons également le déroulé de l'enquête qui a été mené par l'inspecteur Sparkes.  Ce dernier est toujours en quête de réponse et se montre tout aussi déterminé à connaître la vérité de la part de Jane Taylor, la veuve.

    On oscille de 2010 à 2007, et ainsi de suite, pour nous présenter une histoire de kidnapping assez banale. Et pourtant, le lecteur, tout comme l'inspecteur et la journaliste, chercheront à savoir le fin mot de l'histoire. Jane va-t-elle enfin parler ? Sait-elle quelque chose ? Je peux vous dire que nous aurons les réponses à ces questions dans les toutes dernières pages du roman. L'auteur arrive à nous faire douter et même à nous balader à plusieurs reprises. Malgré tout je dois dire que je ne suis pas sûre de m'en souvenir encore longtemps.

    Bref, un suspense prenant et des révélations qui tardent à venir  !

  • "Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie" de Virginie Grimaldi

    parfum,bonheur,fort,sous,pluie,viriginie,grimaldi,fayard

    L'univers de Pauline bascule le jour où son mari Ben la quitte. Elle a énormément de mal à se remettre de cette rupture qu'elle ne comprend pas. De plus, au boulot, ce n'est pas la joie non plus. Heureusement, il lui reste son fils Jules, ses parents, son frère et sa sœur. Petit à petit, il faut essayer de remonter la pente. Mais Pauline garde espoir, elle est prête à tout pour reconquérir Ben, quitte à lui écrire chaque moment marquant de leur vie ensemble. Va-t-elle réussir à faire renaître les sentiments de Ben à son égard ?

    L'auteur Virginie Grimaldi est très en vogue en ce moment. Son roman "Tu comprendras quand tu seras plus grande" m'attire beaucoup, mais il y a peu, on m'a spoilé la fin, du coup, je n'ai pas encore osé m'y plonger. A la place, j'ai préféré découvrir cet auteur avec son dernier roman : "Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie".

    Tout d'abord ce livre m'a terriblement fait penser à une amie proche qui a vécu un épisode similaire dans sa vie. D'ailleurs je me suis empressé de lui offrir ce roman, en espérant qu'il puisse l'aider dans sa vie future.

    J'ai tout de suite accroché au personnage de Pauline, ainsi qu'aux autres personnages secondaires. Je crois que le sentiment d'empathie nous explose à la figure en lisant ce livre. On a envie d'aider Pauline à s'en sortir. Elle a traversé pas mal de galères et on ne lui souhaite que le meilleur.

    J'ai également adoré le style d'écriture de l'auteur. Un conseil : ayez un petit carnet à côté de vous pour retenir quelques citations pleines de bons sens !

    La construction est également originale et bien pensée. En effet, nous apprenons à connaître Pauline à travers son quotidien, mais également à travers la correspondance destinée à son mari Ben. Cela apporte un certain rythme à l'histoire et permet au lecteur de comprendre un peu mieux la situation de Pauline.

    Bref, un roman qui a su me toucher et m'émouvoir du début à la fin ! Foncez vers cette petite merveille !

  • "Les déracinés" de Catherine Bardon

    déracinés,catherine,bardon,les escales,juif,république dominicaine

    A Vienne, en 1931, lors d'une soirée, Wilhelm, jeune journaliste, tombe amoureux d'Almah. Mais peu à peu, le nazisme arrive dans leur quotidien. Ils attendent 1939 pour partir… direction la Suisse, le Portugal, Ellis Island et enfin la République Dominicaine. Là-bas, ils feront parti d'un groupe formé pour devenir un kibboutz. 

    J'ai reçu ce gros pavé en avant première et pourtant je n'ai pas eu le temps de m'y plonger avant le mois de juillet. J'en avais entendu beaucoup de bien, mais l'effet "brique" me rebute toujours un peu.

    Nous plongeons donc dans la vie de Wilhelm et d'Almah, de leur rencontre, leur vie de couple et leur vie de famille, le tout accompagné des faits historiques qui détermineront leur choix d'avenir. Le lecteur y a accès via la voix de Wilhelm et de ses carnets de note.

    J'ai beaucoup aimé cette saga familiale car nous les accompagnons dans différentes étapes de leur vie, du début à la fin. L'auteure s'est attachée à mêler l'histoire d'une famille à l'Histoire avec un grand H. Grâce à ce livre, j'ai découvert que les juifs ont été "recruté" par le dictateur Trujillo en République Dominicaine pour y former une sorte de communauté. Vous l'aurez compris, on y apprend plein de choses, on se rend vite compte que l'auteure s'est extrêmement documenté et on retrouve une chronologie à la fin du roman.

    Malgré ce roman très intéressant, j'ai passé une quinzaine de jours dessus. C'est un sacré pavé de plus de 600 pages, assez détaillé. Je n'ai pas l'habitude de rester autant de temps sur un livre, j'ai beaucoup aimé mais je suis tout de même contente de passer à autre chose.

    Bref, un roman qui plonge au cœur d'une famille juive condamné à exiler en République Dominicaine.

    Je remercie les éditions Les Escales !

    Petite citation pour la route : "Elle se dit que sa vie n'était qu'un succession de pertes dont chacune était plus douloureuses que la précédente. Une fois encore, elle prenait un virage. Le plus raide de tous, le plus difficile à négocier. Mais elle se dit qu'elle y arriverait. Elle refusait envers et contre tout que le bonheur déserte sa vie. Elle devait prendre son courage à deux mains pour être heureuse malgré tout."