Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Roman Adulte - Page 3

  • "La femme qui ment" d'Hervé Bel

    femme,qui,ment,hervé,bel,les escales

    A 43 ans, Sophie vit avec Alain, travaille à la Défense et n'a pas d'enfant. Son boulot étant menacé par une restructuration de l'entreprise, Sophie invente alors qu'elle est enceinte. Ce mensonge qu'elle aimerait tant qu'il devienne réalité, va petit à petit bouleverser son quotidien et sa vie.

    J'ai tout de suite été attiré par ce résumé et par l'histoire de Sophie.

    L'auteur nous dresse le portrait d'une femme qui a 43 ans et qui se sent vieillir à vue d'oeil. Tout d'abord par rapport à son boulot. Dans une entreprise de communication, il faut être au top des nouvelles technologies et malheureusement, Sophie sent qu'elle est à la traîne dans ce domaine. Alors elle se sent de plus en plus mal à l'idée de travailler et sent une épée de Damoclès au dessus de sa tête. Elle est prête à tout pour garder son travail, quitte à mentir...
    Puis l'idée de vieillir se renforce également dans sa vie personnelle où à son âge, elle n'a toujours pas d'enfant. S'en suit une pression sociale dû au rôle de mère pour une femme.

    Ce sont ces deux aspects qui dominent dans le roman. D'une part, le monde du travail, assez froid, où le burn-out n'est jamais loin et qui s'accompagne de restructuration, le licenciement et de pression professionnelle. Puis d'un autre côté, la place de la maternité dans la vie d'une femme et la pression qui s'exerce autour de tout ça.

    Pour tenter de fuir son mal-être et ses problèmes, Sophie s'invente une grossesse, au travail d'abord et dans son couple ensuite. Vous vous doutez bien que ce secret va apporter son lot de complications. Je vous laisse d'ailleurs les découvrir par vous-même !

    J'ai beaucoup aimé le style d'écriture d'Hervé Bel. Il a parfaitement réussi à se mettre à la place d'une femme et à nous confronter à des problèmes d'actualité sans être rébarbatif et sans longueur.

    Bref, un portrait de femme et du monde du travail assez réaliste !

    Je remercie les éditions Les Escales !

    Petites citations pour la route :"Les rêves, on les fait tout seul, et c'est là leur limite. Certes, un instant, au moment du réveil, ils tentent de résister, d'absorber le réel. Ils transforment la sonnerie du réveil en une volée de cloches dans quelque campagne riante, intègrent les pas des voisins du dessus dans l'étrange aventure qui se déroule dans la tête. Mais rien n'y fait, ils se dissolvent dans le quotidien revenu. On se lève avec un vague souvenir. On pourrait le raconter, mais à quoi bon, personne n'y croit. Le mensonge, lui, est une possibilité. Dans cette perspective, le menteur peut le concevoir comme une réalité reportée dans l'avenir. Ses effets sont bien réels, car les autres, en l'apprenant, agissent comme s'il était vrai. Le menteur voit alors dans leurs yeux, leurs gestes, son rêve matérialisé. Ce plaisir vaut tous les rêves."

    "En rejoignant la communauté des mères, Sophie cesse d'être différente."

    "On travaille comme l'on fait des enfants, pour échapper à soi-même et remplir le temps dont on ne sait trop quoi faire."

    "L'amitié n'offre que les mots; l'amour, lui, les mots et la chair, le regard et le geste."

    "Quoi qu'on y fasse, les plus grandes émotions, les plus belles, dont on se souvient toujours, viennent de l'amour, quitte à les maudire ensuite."

  • "L'échappée" de Julie Tremblay

    l'échappée,julie,tremblay,emoi,&moi

    Après avoir obtenu son diplôme, Anne a décidé de passer un an au Canada pour voyager et travailler là-bas. Elle décroche un boulot saisonnier au Myers Lake, un superbe paysage reculé près d'un lac. Les propriétaires sont sympas excepté Ethan, un des fils, qui est en fauteuil roulant suite à un accident de voiture. Depuis que sa carrière de hockey s'est arrêtée depuis l'accident, Ethan s'est renfermé sur lui-même et abuse de la boisson. Malgré son attitude peu avenante, Anna a décidé de s'occuper d'Ethan. Va-t-elle réussir à l'aider ?

    Entre deux services presses, j'avais envie de lire une romance pour me changer un peu les esprits. Le fait que l'auteur vienne du nord de la France (chauvinisme quand tu nous tiens ^^) m'a donné envie d'ouvrir son livre.

    J'ai aimé l'idée d'un personnage féminin qui décide de voyager et de découvrir le monde. On apprécie très rapidement le personnage d'Anne, car on sent tout de suite qu'elle n'a pas forcément vécue des choses faciles dans sa vie. 
    Celui d'Ethan, en revanche, n'est pas facile à apprécier au départ. Mais très rapidement, le personnage évolue dans le bon sens au contact d'Anne et on se met à l'apprécier de plus en plus.

    Le cadre est très bien détaillé et nous donnerez presque envie de sauter dans le premier avion pour arriver au Canada, plus précisément dans ce coin retiré et paisible qu'est Myers Lake. On sent que l'auteur a visité ce pays car elle lui rend bien hommage.

    J'avais un peu peur de découvrir la même histoire que le roman de Jojo Moyes "Avant toi" mais en réalité pas du tout. Il y a certes quelques ressemblances mais cela ne m'a pas dérangé durant ma lecture et même après.

    Le style est plaisant et agréable. J'ai accroché dès les premières pages et j'avoue l'avoir lu en une seule journée tellement j'étais dedans. C'est exactement le genre de lecture dont j'avais besoin et je suis ravie de l'avoir autant apprécié.

    Bref, une jolie romance à découvrir !

    Petite citation pour la route : "La vie nous change. Elle vous maltraite, vous force à aller de l'avant."

  • "Les filles des autres" d'Amy Gentry

    filles,autres,amy,gentry,bête noire

    Julie, treize ans, s'est fait kidnapper en pleine nuit sous les yeux de sa petite sœur. Huit ans plus tard, une jeune femme sonne à la porte et s'évanouit. Anna, sa mère, la reconnait : c'est Julie. Tout le monde se réjouit, mais Anna semble avoir des doutes. Elle s'était résolue à croire sa petite fille morte, mais voilà qu'elle réapparaît... S'agit-il vraiment de Julie ?

    J'avais entendu beaucoup de bien de ce roman, il me tardait donc de le découvrir !

    En lisant le résumé, vous vous dites sûrement que c'est le genre d'histoire qu'on a déjà beaucoup vu dans les thrillers psychologiques. Je dois avouer que c'est également ce que j'ai pensé au début. Mais le final m'a surprise et j'ai aimé ça.

    J'ai adoré le personnage complexe d'Anna. Cette mère culpabilise de ne pas totalement reconnaître Julie devenue adulte. Elle culpabilise de reporter la faute sur sa plus jeune fille Jane, du fait de ne pas les avoir prévenu plus tôt la nuit du kidnapping. Elle s'en veut de ne pas avoir réussi à établir un dialogue avec Jane et enfin elle n'assume pas d'avoir pu penser que Julie était morte. On accompagne pas à pas Anna, âme torturée, qui tente de démêler le vrai du faux tout au long de l'histoire.

    Divers chapitres donnent voix à différents personnages féminins mais je n'en dirais pas plus sur ce sujet de peur de ne trop en dévoiler. En tout cas, ce que je peux vous dire c'est que le lecteur se posera tout un tas de questions et n'aura les réponses que dans les dernières pages.

    Bref, une construction originale et une fin à la hauteur pour ce thriller psychologique !

  • "Avant tout, se poser les bonnes questions" de Ginevra Lamberti

    avant, tout, se, poser, bonnes, questions, ginevra, lamberti, serpent à plumes

    Gaïa, jeune femme italienne, nous expose son quotidien avec humour noir et autodérision. Entre ses divers aller-retour à l'hôpital pour ses crises d'angoisses, sa mère ultra patiente avec elle bien que mise en arrière plan par Gaïa, son père réellement malade, ses petits boulots au centre d'appel ou au restaurant, Gaïa se livre à travers diverses anecdotes.

    Je ne connaissais pas l'auteur et très peu la maison d'édition Le Serpent à Plumes avant d'accepter de recevoir ce livre. Je me suis laissée tenter par le résumé, le titre et l'originale couverture du livre.

    Autant vous le dire tout de suite, j'ai eu énormément de mal à lire ce roman, mais comme je n'aime pas abandonner un livre, je me suis accrochée. Durant toute ma lecture, mon attention n'arrivait pas à se porter sur ce que je lisais. Et pourtant, il est nécessaire d'être attentif car l'auteur nous parle de plein de choses différentes, de manière parfois un peu décousue, mais cela reflète assez bien la personnalité de Gaïa. Elle fait parfois références à des personnages, des lieux ou des situations décrites dans les pages précédentes (du genre : j'ai rencontré untel mais j'en parlerai plus en détail après / ou je reviendrais sur ce lieu plus tard), il faut donc être un minimum concentré.

    J'ai cependant aimé les passages concernant son travail ou sa recherche d'emploi. Elle nous décrit une société difficile et précaire à travers des situations concrètes et parfois poussées à l'extrême.

    J'ai eu un peu plus de mal lorsqu'elle parle de sa famille, plus précisément de sa "génitrice" et de son "géniteur". Termes qui montrent le rapport plus que distant qu'elle entretient avec ses parents.

    Malgré mon avis mitigé, je pense que ce court roman saura trouvé son lectorat. Dommage pour ma part d'être passée à côté ...

    Je remercie les éditions Le Serpent à Plumes !

  • "Une vie plus belle" de Diane Chamberlain

    vie,plus,belle,diane,chamberlain,mosaic,poche

    Travis est une jeune papa en difficulté. Il a perdu son travail, sa maison et sa mère dans un incendie. Depuis il essaye de survivre en élevant sa petite fille Bella. Robin, la mère de Bella, les a abandonné à la naissance. Elle a complètement changé de vie mais depuis quelques temps, Robin ne cesse de penser à sa petite fille qu'elle n'a jamais revu. Les aléas de la vie vont les faire se rencontrer à nouveau. Que va-t-il se passer ?

    Ce roman me paraissait être une lecture idéale pour les vacances, notamment à cause de la couverture où l'on voit une petite fille sur la plage. Je me suis offert une semaine de vacances et ce livre m'a accompagné durant ce moment de détente.

    Nous faisons la connaissance des personnages principaux car chaque chapitre raconte leur histoire. Ainsi le lecteur connait aussi bien le point de vue de Travis, de Robin et d'un autre personnage féminin qui intervient tout au long de l'histoire.
    Nous avons l'histoire actuelle où Travis élève seul sa fille Bella avec difficulté et la nouvelle vie de Robin. Mais nous avons également accès à l'histoire plus ancienne où il est question de leur rencontre et de leur histoire d'amour passée.

    Ce livre contemporain traite de plusieurs sujets : la perte d'un emploi, le manque d'argent, la perte d'un enfant, la maladie, la différence sociale, ... Ces sujets, certes parfois difficiles, sont habilement abordés et font malheureusement partis du quotidien. Le lecteur se sentira alors facilement entrer dans l'histoire et pourra comprendre (ou non) le choix de certains personnages.

    Bref, un roman contemporain plaisant à découvrir !