Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Roman Adulte - Page 3

  • "Le reste de leur vie" de Jean-Paul Didierlaurent

    reste,leur,vie,jean paul,didierlaurent,au diable vauvert

    D'un côté, Ambroise, jeune thanatopracteur, aime s'occuper aussi bien de sa grand-mère vivante Beth, que des morts à qui il redonne une certaine beauté. Et de l'autre côté, Manelle, jeune aide à domicile qui vogue au grès des clients plus ou moins faciles, mais qui reste fidèle à son client préféré Samuel, un petit vieux de quatre vingt deux ans.
    Ces deux drôles de couples, que rien ne prédestiné à se rencontrer, vont partir en road trip ... direction la Suisse !

    J'ai lu ce livre dans le cadre du travail et je dois dire que sans cela, pas sûre que je me sois arrêté dessus. Pourtant, j'ai toujours le précédent roman de l'auteur (Le liseur de 6h27) qui m'attend dans ma PAL et dont j'ai entendu beaucoup de bien !

    Autant vous le dire tout de suite : j'ai adoré !

    J'ai aimé faire la connaissance de ces quatre personnages au caractère propre à chacun. Même si Ambroise et Manelle sont les personnages principaux, je dois dire qu'ils m'ont tous charmés du début à la fin. Ambroise qui s'occupe si bien des morts, Beth avec ses tests de kouign-amann, Manelle qui a l'art de s'adapter à certains clients particulièrement pénible et Samuel qu'on a envie de connaitre même si au final il ne ressort que très peu dans l'histoire.

    L'auteur parvient très rapidement à emporter le lecteur dans son récit. On se laisse bercer les yeux fermés vers un dénouement tout autre que ce qu'on s'était imaginé.

    Le style est agréable, les chapitres assez courts et finalement on referme le livre sans avoir vu le temps passé. Idéal pour un voyage en train par exemple, à condition de ne pas louper son arrêt ! ;)

    Bref, je vous invite à découvrir ce deuxième roman que je qualifierai presque de roman feel-good !

    Petite citation pour la route : "Profitez, mes tourtereaux. Oh oui, profitez. L'amour c'est comme les bonbons, c'est pas en les regardant qu'on les apprécie, répliqua-t-elle en ponctuant sa phrase d'un clin d'oeil appuyé à l'adresse du jeune couple."

  • "Les larmes noires sur la terre" de Sandrine Collette

    larmes,noires,terre,sandrine,collette,denoël,sueurs,froides

    Moe quitte son île à vingt ans pour suivre un homme à Paris. Il suffit d'une mauvaise décision pour que la vie bascule. L'homme a changé et l'amour n'est plus au rendez-vous. Elle le quitte avec un bébé sur les bras. Elle n'a pas de diplôme, ne trouve pas de travail et finit à la rue... Les services sociaux l'emmènent alors à la casse. Une sorte de cours des miracles où chaque nouveau venu se voit attribué une carcasse de voitures. Malgré la noirceur de ce monde, Moe va être accueillie par cinq bonnes femmes...

    J'ai eu un gros coup de cœur pour "Des nœuds d'acier" de Sandrine Collette et depuis j'ai lu tous ses romans (Un vent de cendres; Six fourmis blanches; Il reste la poussière).

    L'auteur nous présente la vie d'une jeune fille qui aurait pu être brillante et qui a basculée suite à un mauvais choix. Elle rêvait de voyager, de quitter son île et de réaliser de grandes choses. Elle a vite déchanté en arrivant en France et l'enfer a commencé : un homme qui a changé du tout au tout, une belle mère envahissante, un manque de respect et de dignité, de mauvaises rencontres et d'autres choix à faire : quitter le domicile familial avec un nourrisson. Essayer de s'en sortir mais s'enliser de plus en plus dans la galère. Finir dans la rue et se retrouver à la Casse...

    A partir de là se plante un sacré décor. Imaginer des gens pauvres et malheureux vivre dans une casse. On rentre très vite dans ce paysage et on se surprend à l'accepter assez rapidement... Cela fait très peur car cela ne m'étonnerait pas qu'un jour un politicien nous suggère ce genre de solution...

    Sandrine Collette a vraiment le talent de construire avec brio et minutie des personnalités propres. Cette fois, le décor a également une grande place dans le roman. On ressort de cette lecture avec beaucoup d'émotions et des sentiments très divers.

    Bref, encore une fois, Sandrine Collette nous livre un roman fort et de qualité !

  • "Désolée, je suis attendue" d'Agnès Martin-Lugand

    désolée,suis,attendue,agnès,martin,lugand,michel lafon

    Yaël est une mordue du travail. Arrivée en tant que stagiaire, elle est aujourd'hui le bras droit de son patron. Elle ne vit que pour son travail, délaissant amis et famille. Mais à force de puiser toute son énergie pour son boulot, elle met en péril sa santé. C'est pourquoi, son patron l'oblige à prendre plusieurs jours de congés. Pour Yaël, c'est l'ennui et la mort assurée... Heureusement pour elle, ses amis et sa sœur l'emmènent en vacances dans la résidence secondaire de leurs parents. C'est l'occasion aussi de retrouver Marc, un ami perdu de vue depuis des années...

    Ce n'est pas une surprise de vous dire que j'ai adoré les précédents romans d'Agnès Martin-Lugand. Encore une fois, ce roman ne fait pas exception à la règle !

    Cette fois, l'auteur nous plonge au cœur du monde du travail et du fait d'en être totalement accro, de se rendre indispensable et d'en oublier toute sa vie personnelle. C'est ce que fait Yaël et pourtant elle n'était pas vouée à ce genre de vie. En effet, pendant ses études, elle ne pensait qu'à faire la fête et à voyager. Quel événement a pu se produire pour que Yaël change du tout au tout en s'enfermant dans le travail ? C'est ce que le lecteur va apprendre au fur et à mesure de la lecture.

    Ainsi les congés forcés de Yaël vont lui permettre de remettre un peu de sens dans sa vie notamment grâce à son entourage. On va alors la voir évoluer petit à petit, passant par des moments assez difficiles. 

    Ce roman nous permet de faire un petit bilan sur notre propre vie et de savoir où se situe nos priorités.

    Bref, un chouette roman à découvrir !

  • "Le dernier péché" de Rebecka Alden

    le dernier péché.JPG

    Nora a survécu à une chute de sept étages. Depuis, elle a décidé de livrer son expérience et des principes de développement personnel à travers ses livres. Elle a tout pour être heureuse : son mari qui est également son agent littéraire, ses deux enfants, une grande maison et des voisins charmants. Mais voilà qu'une nouvelle voisine emménage devant chez eux. Même si Klara est apprécié de tous, Nora ressent un certain malaise vis à vis d'elle...

    J'apprécie de plus en plus les thrillers psychologiques et lorsque j'ai lu le résumé de ce livre, je me suis dit qu'il rentrait parfaitement dans ce genre.

    Nora a vécu des choses pas faciles : elle a survécu à une chute de sept étages et a perdu la mémoire de ce qui s'est passé à ce moment là. Depuis elle a bien rebondi dans la vie car elle est devenue écrivaine, passe régulièrement à la télé et écrit pour des magazines. Mais ce petit bonheur va rapidement être terni par l'arrivée de Klara, une voisine qui prend rapidement ses aises dans le voisinage et même au sein de la petite famille. Nora a du mal avec Klara. Petit à petit, elle perd pied. Prises de tête, doutes, hallucinations. C'est une véritable descente aux enfers pour Nora, elle qui veut toujours donner une image parfaite d'elle même.

    Qui est réellement Klara ? Quelle influence a-t-elle dans la vie de Nora ? Au fur et à mesure de la lecture, l'auteur nous livre quelques pistes jusqu'au dénouement final qui m'a plu et un peu surprise.

    Le style est agréable et le côté psychologique est très présent du début à la fin.

    Bref, un thriller psychologique plaisant à lire !

    Je remercie les éditions Denoël !

    Titre : Le dernier péché
    Auteur : Rebecka Alden
    Traducteur : Lucas Messmer
    Editeur : Denoël
    Collection : Sueurs froides
    Parution : 1er juin 2017

  • "Les derniers jours de Rabbit Hayes" d'Anna McPartlin

    derniers, jours, rabbit, hayes, anna, mcpartlin, cherche midi

    Mia, appelée Rabbit, n'a plus que quelques jours à vivre. Pour finir ses jours le mieux possible, elle rentre en maison de repos. Ses proches sont là pour la soutenir. A force de se rappeler des souvenirs, la mentalité de l'entourage de Rabbit va évoluer. Ils vont ainsi se rappeler comment elle a marqué leur vie et se demandent comment ils vont imaginer leur vie sans elle.

    J'avais entendu tellement de bons échos sur ce roman que j'avais très envie de le lire mais le fait que cela traite de la mort et du cancer, m'avait un peu refroidi. Au final, je me suis lancée et je ne regrette pas du tout cette lecture. Au contraire, c'est un joli coup de cœur !

    Nous faisons rapidement connaissance avec Rabbit, atteinte d'un cancer qui s'est généralisé. Il n'y a plus d'espoir, c'est pourquoi elle entre en maison de repos. Ainsi, elle finira ses derniers jours auprès de ses proches : ses parents, son frère et sa sœur, sa fille et sa meilleure amie. Chacun va alors se remémorer certains passages de leur vie où Rabbit a joué un rôle crucial. A côté de ça, Rabbit replonge dans son propre passé au cour de ses phases de sommeil où elle nous présente Johnny, son âme sœur.

    On s'attache tellement à Rabbit (ainsi qu'à ses proches) qu'on n'a pas envie d'arriver à la fin du livre, qui signifie sa mort... Nous passons par une telle palette d'émotions que nous avons l'impression de faire partie de cette famille.

    Certes le sujet de la maladie et de la mort imminente n'est pas facile et n'attire par forcément, je peux vous dire que c'est une magnifique lecture et je vous encourage vivement à faire la connaissance de Mia "Rabbit".

    Bref, un joli coup de cœur pour ce magnifique roman !