Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

de vigan

  • "Les loyautés" de Delphine de Vigan

    loyautés, delphine, de vigan, jc lattès

    C'est l'histoire d'Hélène, Théo, Mathis et Cécile. Quatre personnages qui se connaissent, se croisent mais cachent tous quelque chose au fond d'eux.

    Théo est un adolescent qui vit assez mal l'état de son père. En effet, celui ci s'est enlisé dans une sorte de dépression depuis son divorce avec la mère de Théo. Pour tenter d'oublier tout ça, Théo se plonge dans l'alcool. Hélène est la prof de Théo et Mathis. Elle devine assez vite que quelque chose cloche dans la vie de Théo et elle essaye de l'aider à tout prix, quitte à faire resurgir ses propres démons du passé. Mathis, quant à lui,  suit Théo dans ses conneries, mais tente de garder une certaine distance avec tout ça. Il s'inquiète également pour sa mère Cécile. Cette dernière a découvert plusieurs choses sur son mari et s'est surprise à parler toute seule à plusieurs reprises. Elle décide donc d'aller voir un psy.

    Ce n'est pas une surprise mais encore une fois, Delphine de Vigan m'a bluffé avec ce nouveau roman. C'est l'une de mes auteurs préférées, mais j'ai tardé à découvrir ce court roman, pourtant il se lit très rapidement.

    J'aime comment l'auteure parvient à décrypter l'humain sous toutes ses formes. Elle offre une réelle psychologie à chacun de ses personnages et nous donne un cadre qui parle à tous et nous y sommes parfois confronté au quotidien. 

    Le final m'a laissé sans voix, certain n'apprécieront pas mais perso j'ai accepté le parti pris de l'auteur.

    Bref un roman qui se dévore et que j'ai beaucoup aimé !

  • "D'après une histoire vraie" de Delphine De Vigan

    d'après, histoire, vraie, delphine, de vigan, jc lattès, prix renaudot

    Après le succès de son dernier roman, Delphine a du mal à trouver l'inspiration. Au même moment, elle rencontre L., une femme qui prendra une place considérable dans sa vie, pendant une période difficile. L. va se rendre indispensable, délivrant de précieux conseils, étant toujours là quand il faut. Mais qui est-elle vraiment ?

    Delphine de Vigan est l'une de mes auteurs préférés, j'avais donc hâte de découvrir son nouveau roman. C'est vrai que depuis "Rien ne s'oppose à la nuit", on l'attendait avec impatience. Mais après avoir lu celui-ci, on peut comprendre pourquoi. Encore faut-il que ce soit vrai... Et oui, car ce roman parle du vrai, du réel. C'est une question récurrente du livre : Quelle est la part de réel dans une fiction ? D'ailleurs, je me suis posée la question de la part autobiographique dans les romans de Delphine de Vigan. Je pense qu'elle y met toujours un peu d'elle, encore plus depuis "Rien ne s'oppose à la nuit". 

    Avec ce livre, on plonge totalement dans la vie de Delphine, écrivain, qui traverse une période difficile, celle de la page blanche. L'arrivée de L. dans sa vie, a pu l'aider d'un certain côté, mais de l'autre, ce fut une véritable descente aux enfers.

    J'ai adoré l'atmosphère tendue du livre concernant le personnage mystérieux de L. Qui est-elle vraiment ? Quel est son but ?

    La narratrice s'applique à retranscrire le plus fidèlement possible des souvenirs et les échanges qu'elles ont pu avoir.

    J'ai aimé rentré dans l'intimité de Delphine, même si je me doute que la question de ce qui est vrai ou non, perdure longtemps, même après la fin de la lecture.

    De plus, ce livre vient d'avoir le prix Renaudot et je trouve que cela est très mérité !

    Bref, encore une fois, Delphine de Vigan nous livre un excellent roman très travaillé. ça valait le coup d'attendre quelques années ! ;)

  • "Les jolis garçons" de Delphine de Vigan

    jolis, garçons, delphine, de vigan, le livre de poche

    Emma nous livre les trois rencontres masculines qui ont rythmé sa vie : Mark, Ethan et Milan. Des relations avec des hauts et des bas, des moments de vie et des réflexions à la "De Vigan".

    Delphine de Vigan est une de mes auteurs préférés et j'aime découvrir que ce soit ses anciens romans comme ses derniers. Ce que j'aime chez elle c'est sa manière de choisir les mots, de les assembler et de nous livrer quelque chose de beau.

    Ici, il ne faut pas se focaliser sur l'histoire, puisqu'en réalité il n'y en a pas vraiment. On survole la vie d'Emma à travers les relations qu'elle a eu avec ces trois hommes. La première partie m'a totalement surprise, je ne vous dirais pas pourquoi bien sûr, mais je peux vous dire qu'on a l'impression qu'elle s'adresse directement au lecteur grâce au vouvoiement. On se sent impliqué mais petit à petit on comprend qu'Emma s'adresse à une personne bien précise.

    Dans la deuxième partie, l'auteure s'amuse au principe de répétition, sans être pour autant ennuyeuse. Cela m'a amusé car le fait de choisir ce style là renvoie directement à la personnalité de l'homme dont il est question dans cette partie.

    La troisième partie est plus fournie en détails, comme si elle voulait tout nous montrer. Le lecteur devient spectateur à part entière. Et encore une fois l'auteure nous renvoie à l'homme qu'elle nous décrit.

    Ce petit livre est assez court, à peine 149 pages. Même s'il peut se lire rapidement, je dois dire que je me suis attardée sur le style si particulier de Delphine de Vigan. Alors certes, ce n'est pas mon préféré, mais je suis tout de même contente de l'avoir découvert !

    Petites citations pour la route : "J'aime bien les bars et les soirées, les endroits où il y a du monde, j'aime regarder les gens, les écouter, parfois il me semble que la vie m'échappe, se soustrait, je ne parle pas du temps qui passe, Ethan, je parle de cette sensation étrange et douce, d'être en dehors."

    "J'étais pour ma part convaincue d'une chose : par définition l'amour emporte, accapare, renverse, et rien d'autre ne vaut la peine."