Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Roman Adulte

  • "Bird box" de Josh Malerman

    bird,box,josh,malerman,calmann levy,orbit

     

    Imaginez un monde où vous devez sortir les yeux fermés ou bandés afin d'échapper à une folie meurtrière ... C'est le monde dans lequel vit Malorie et ses deux enfants. En effet, quelque chose dehors fait que lorsqu'on la regarde, on devient fou, au point de tuer et de se suicider ensuite. Alors pour survivre, il faut se préparer et vient le jour où Malorie et ses enfants décident de quitter leur refuge...

    J'avais vu plusieurs avis élogieux sur ce livre, il me tardait donc de le découvrir. A peine reçu et déjà lu ! Je vous préviens, une fois que vous allez commencer ce livre, vous n'allez plus pouvoir le lâcher !

    Déjà l'atmosphère se met en place dès le début. Le monde est en train de changer et des épisodes marquants arrivent aux quatre coins du monde. Au début, les gens ne se méfient pas et puis petit à petit, il faut se rendre à l'évidence : quelque chose dehors rend les gens fous. A partir de là, on s'interroge : qu'est ce que c'est ? A quoi ça ressemble ? Comment les vaincre ? Et j'en passe !

    L'auteur va ensuite se concentrer sur le personnage de Malorie. Nous la suivons au moment où elle décide de quitter sa maison avec ses enfants de quatre ans. Les chapitres s'alternent entre ce moment et les souvenirs de Malorie dès le début des changements dehors. Du coup, nous voyons l'évolution de ce phénomène et la survie de Malorie. On la suit pas à pas, dans les bons comme dans les mauvais moments, dans ses réflexions, dans ses doutes, ses interrogations, ...

    C'est hyper prenant, un vrai page turner. J'ai adoré l'atmosphère angoissante que nous livre l'auteur. A un point qu'en le lisant avant d'aller dormir, les cauchemars affluent... J'adore quand un auteur arrive à me surprendre, à me faire frissonner, ... et là bravo à Monsieur Malerman car le pari est réussi !

    Âmes sensibles s'abstenir car certaines scènes sont tellement bien décrites qu'on se les imagine parfaitement !

    Un gros coup de cœur pour ce roman dont les droits ont déjà été acheté pour le cinéma ! Je vous le recommande chaudement !

  • "Black Cocaïne" de Laurent Guillaume

    black, cocaïne, solo, privé, malien, laurent, guillaume, folio, policier, mali

    Ancien flic en France, Solo est devenu un détective privée à Bamako, au Mali. Ayant perdu sa femme et son enfant, il se plonge régulièrement dans l'excès d'alcool. Un jour, il parvient à aider une jeune fille accusé de trafic de drogue, de sortir de prison. Le lendemain, on découvre son cadavre... Plus tard, on l'attaque personnellement. Cette fois, Solo décide d'enquêter et de poursuivre ces assassins !

    Je ne connaissais pas du tout cet auteur avant de recevoir deux livres de lui la même semaine : tout d'abord en version poche "Black Cocaïne" et son dernier roman en grand format "Delta Charlie Delta". J'ai donc commencé ma lecture et je dois dire que Laurent Guillaume arrive à nous captiver du début à la fin !

    Nous faisons la connaissance du personnage principal Solo Camara. Il s'agit d'un ancien flic qui a fui la France pour se réfugier au Mali, le pays de son père. Même s'il est considéré comme blanc dans ce pays, il n'en ai pas moins métisse et complètement intégré à la population. Il a d'ailleurs aidé à résoudre pas mal d'enquêtes et se fait appeler "léopard blanc" par les gens du coin. Il est très proche de la police et se fait régulièrement aidé par eux (surtout lorsqu'il s'agit de le sortir d'un mauvais pas !). On s'attache assez rapidement à ce personnage car on sent qu'il a vécu des choses pas faciles, notamment la mort de sa femme et de son enfant. C'est un homme engagé et pour l'honneur de son gardien, il est capable d'aller jusqu'au bout de lui même !

    L'histoire en elle même est assez bien ficelée et contient tous les procédés du genre : corruption, trafic de drogue, vengeance, ... Le fait que l'histoire se déroule au Mali renforce l'idée d'un polar noir classique ! De plus, n'oublions pas que l'auteur connait bien le pays, ce qui rajouter une part d'authenticité dans ses propos !

    Bref, j'ai passé un très bon moment au côté de Solo et j'ai donc hâte de découvrir ce que l'auteur me réserve dans son dernier roman.

    Je remercie les éditions Folio !

  • "Dégage !" de Valentina Diana

    dégage, valentina, diana, denoël

    Impossible de donner un résumé à ce livre car ce n'est pas une histoire à proprement parlé mais plutôt un long monologue de la narratrice à destination de son ado de fils !

    La première scène donne le ton : la mère va voir son fils dans sa chambre et celui ci la rembarre d'un "Dégage !". La mère ne sait pas comment réagir et laisse faire. Et oui, elle aimerait pouvoir dire ou faire quelque chose mais semble incapable de bouger ou de formuler le moindre mot. Elle se laisse complètement marché dessus.

    Pour remédier à cela et en discutant avec une amie, elle découvre le Manuel du spécialiste allemand, qui promet d'améliorer la relation entre une mère et son enfant. Elle commence à le lire et ira même jusqu'à entrer dans un parcours pour tenter d'améliorer les choses. J'ai eu beaucoup de mal avec cette partie là car ça ressemble à un genre de secte...

    Vous l'aurez compris, ce roman est assez spécial. J'ai eu plein de fois envie de secouer la mère et de donner deux ou trois claques au fils ! J'ai eu du mal à rester cantonner à mon rôle de lectrice, de ne pas pouvoir intervenir. C'était assez frustrant. Alors certes, ce livre n'est pas le meilleur qu'il m'ait été donné de lire, mais je dois dire qu'il m'aura fait ressentir pas mal d'émotions (surtout de la colère je dois dire !).

    Les chapitres sont courts et témoignent de quelques épisodes par ci par là entre la mère et son fils. Le fait que la mère s'adresse à son fils nous donne un petit côté intimiste, qui m'a également un peu gênée.
    On peut dire que ce livre se lit vite, mais je dois dire que si je l'ai lu aussi vite, c'était également pour pouvoir passer à autre chose. Je ne l'ai pas trouvé drôle, malgré la quatrième de couverture qui annonçait beaucoup de choses.

    Alors oui, ça aborde l'adolescence et l'éducation, mais je peux vous dire que ça ne donne pas forcément envie d'avoir des gamins (surtout s'ils se comportent comme le fils) ou de devenir maman (si l'on devient aussi revêche que la mère de la narratrice) !

    Et la cerise sur le gâteau, c'est une des scènes finales où là je me suis dit "mais c'est quoi ce délire ?" !

    Bref, une déception pour ce roman dont j'attendais peut-être un peu trop de choses !

    Je remercie les éditions Denoël !

    Editeur : Denoël
    Auteur : Valentina Diana
    Traductrice : Anaïs Bouteille-Bokobza
    Titre : Dégage !
    Parution : 12 mars 2015

  • "La vie rêvée des autres" d'Agnès Bihl

    vie, rêvée, autres, agnès, bihl, don quichotte

    Delphine et Magali, les deux petites filles de Madeleine, décident de la placer en maison de retraite. Ce n'est pas du goût de Madeleine, ni de ses deux comparses Ferdinand et Jacky. D'ailleurs avec l'aide de Fatoumata, une employée de la maison de retraite, les deux papys vont tout faire pour la kidnapper !

    La chanteuse Agnès Bihl sort son premier roman "La vie rêvée des autres" ! Le résumé m'a tout de suite attiré et je dois dire que j'ai complètement adhéré à cette histoire d'évasion !

    L'auteur donne autant d'importance aux personnages secondaires qu'aux personnages principaux. J'ai aimé faire la connaissance de Madeleine, Jacky, Ferdinand, Magali, Delphine et Fatoumata. Ils sont tous différents et se complètent pourtant si bien !
    Le duo Jacky et Ferdinand m'ont bien fait rire par moment. J'ai aimé le caractère particulier de Madeleine et les différences qui existent entre les deux sœurs Delphine et Magali.

    Concernant le style de l'auteur, ce livre se lit très bien. J'ai particulièrement aimé les digressions de l'auteur (que ce soit directement dans le récit ou en bas de page) c'est ce qui fait vivre l'histoire car on sent qu'elle s'y implique totalement.

    Bien évidemment, l'univers des maisons de retraite y est dénoncé notamment les mauvais traitements (horribles...). L'auteur parle également de la vie et du temps qui passe. Toutes les générations y sont représentés : les vieux avec Madeleine, Jacky et Ferdinand, les adultes trentenaires avec Magali, Delphine et Fatoumata et enfin les enfants avec Franklin, le fils de Fatoumata.

    Certaines scènes m'ont bien fait rire, notamment le rendez-vous de Jacky dès le premier chapitre et d'autres m'ont révolté comme la relation entre Jean Christophe et Delphine. Vous l'aurez compris, l'auteur arrive à nous faire passer du sourire, à la révolte ou encore à quelques petits moments de nostalgie.

    Bref, un livre contemporain à découvrir !

    Je remercie les éditions Don Quichotte !

  • "La ferme" de Tom Rob Smith

     

    ferme,tom,rob,smith

     

    Alors que ses parents habitent dans une ferme au fin fond de la Suède, Daniel, à Londres, reçoit un coup de fil de son père lui disant que sa mère est malade et qu'il a dû la faire interner à l'hôpital. Puis peu de temps près, sa mère l'appelle pour lui dire qu'elle arrive à Londres et qu'elle doit lui raconter des choses urgentes. Qui croire ? Daniel n'a plus le choix, il doit écouter les deux version pour se faire sa propre idée...

    Quand j'ai lu le résumé de ce roman, j'ai tout de suite été accroché par l'aspect psychologique de ce polar. En effet, il y a de quoi être surpris, lorsque le père affirme que sa femme déraille et la mère qui croit à un complot organisé par son propre mari. Au milieu de tout ça, Daniel va devoir démêler le vrai du faux !

    Dès le début, l'auteur sait nous faire patienter et nous mettre en haleine. Le début est posé par le père, la mère et le fils. Puis vient enfin l'histoire, racontée par la mère. L'auteur nous laisse mariner plus d'une fois dans notre jus grâce à des chapitres courts et notamment plusieurs interruptions volontaires. Le suspense s'insinue et le lecteur s'interroge à plusieurs reprises ! Tout est alors fait pour vous donne envie de tourner les pages et de vous faire votre propre idée sur la véracité ou non des propos relatées par Tilde, la mère de Daniel.

    J'ai aimé l'idée de partir d'un fait réel, puisque l'auteur nous explique à la fin la base du roman. Il nous apprend alors que c'est une histoire de famille, puisque effectivement, un jour, il reçu vraiment un appel de son père pour le prévenir que sa mère était malade... Forcément, ça nous interpelle encore plus vu que cela touche directement l'auteur.

    Néanmoins, comme on pourrait s'y attendre, j'ai été un peu déçu de la fin. Quelques détails finaux ne m'ont pas paru assez convaincants pour y croire jusqu'au bout... Mais dans l'ensemble, cela reste un bon roman psychologique !