Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Roman Adulte

  • "Hortense" de Jacques Expert

    hortense,jacques,expert,sonatine

    Sophie Delalande élève sa fille de 3 ans, Hortense, seule depuis que le père, Sylvain, l'ait abandonné pendant sa grossesse. Mais un jour, Sylvain réapparaît et enlève sa fille.
    Des dizaines d'années plus tard, Sophie ne s'est jamais remise de la disparition de sa fille. Mais un soir, elle bascule une jeune fille qui ressemble fortement à Hortense. Persuadée qu'il s'agit de sa fille, elle la suit et découvre qu'elle est serveuse dans un restaurant. Petit à petit, Sophie va se rapprocher de cette jeune femme et tout faire pour devenir proche d'elle, jusqu'au bon moment pour lui avouer la vérité...

    J'avais adoré "Qui ?" de Jacques Expert, il me tardait donc de découvrir ces autres romans. Et l'occasion m'a été donné de lire son dernier roman : Hortense.

    Ce que j'aime le plus chez cet auteur, c'est qu'il arrive à me surprendre et en littérature j'adore les surprises. J'aime quand un auteur m'emmène là où je ne m'y attendais pas et je trouve que Jacques Expert a vraiment ce don là.
    Le fait d'utiliser un fait divers et de l'exploiter d'un bout à l'autre me laisse toujours sans voix. L'auteur nous permet d'établir plusieurs hypothèses mais finit toujours par nous surprendre.

    Ici, c'est principalement Sophie qui parle mais il y a également des dépositions de personnages secondaires qui nous laissent à penser qu'une terrible chose va se dérouler avant la fin du roman. 

    On assiste au désarroi d'une mère face à la disparition de sa fille chérie et gâtée. Elle nous raconte les trois années où elle a vécu auprès de sa fille, mais aussi l'histoire qu'elle a pu vivre avec Sylvain, le père d'Hortense et enfin comment elle survit depuis ce fameux soir de 1993.

    Bref, Jacques Expert nous offre encore une fois un très bon roman policier psychologique. Hâte de continuer à lire les romans de cet auteur de talent !

  • "Le mystère Henri Pick" de David Foenkinos

    mystère,henri,pick,david,foenkinos,gallimard

    Dans un petit village de Bretagne, une bibliothèque un peu particulière a vu le jour : les écrivains dont les maisons d'éditions ont refusé leurs manuscrits, sont invités à les déposer dans cette fameuse bibliothèque. Delphine, jeune éditrice en vacances dans la région, y déniche un chef-d’œuvre écrit par un certain Henri Pick. Après de rapides recherches, ce dernier, pizzaïolo, est mort il y a quelques années. La famille de ce dernier ont un peu de mal à croire à son talent d'écriture, lui qui n'a jamais ouvert un livre de sa vie. Véritable succès littéraire, le doute plane sur la véritable identité de cet auteur...

    Vous vous doutez bien qu'avec un tel sujet, je ne pouvais que lire cet ouvrage !

    Déjà l'idée d'une telle bibliothèque m'a tout de suite plu et attiré. Je trouve l'idée très originale et étant moi-même bibliothécaire, ce livre ne pouvait que me parler !

    L'auteur parvient très bien à nous plonger dans le monde si particulier de l'édition à travers le personnage de Delphine, jeune éditrice chez Grasset. On suit également les galères de son conjoint, écrivain, qui a connu un sacré bide avec son premier roman. Et enfin, l'univers des bibliothèques est aussi mis en avant avec le personnage de Magali, qui a repris le flambeau du créateur de la bibliothèque des manuscrits refusés.

    Le livre traite le sujet des phénomènes littéraires. Cette fois, ce n'est pas vraiment le sujet du livre qui intéresse les gens mais plutôt le mystère qui tourne autour de l'identité de l'auteur du roman en question. Un vrai boom commercial ! Du coup, on se prête au jeu et on se demande si c'est réellement Henri Pick qui a écrit "Les dernières heures d'une histoire d'amour" ou si cela n'est qu'une machination depuis le début ?

    J'avoue que certains indices plantés par ci par là par l'auteur m'ont aidé à deviner le final. Mais David Foenkinos nous laisse tellement d'originalité que cela ne m'a pas dérangé.

    Je suis également ravie de retrouver le style si particulier de l'auteur que j'avais adoré dans "La délicatesse" ou encore "Les souvenirs".

    Bref, un roman original sur le monde des livres ! J'ai adoré !

    Petites citations pour la route : "Selon lui, la question n'était pas d'aimer ou de ne pas aimer lire, mais plutôt de savoir comment trouver le livre qui vous correspond. Chacun peut adorer la lecture, à condition d'avoir en main le bon roman, celui qui vous plaira, qui vous parlera, et dont on ne pourra pas se défaire."

    "On ne pouvait composer un bonheur sur un fond parsemé de souffrances. Mais c'était plus facile à dire qu'à vivre, et les humains avaient moins de temps que les villes pour se rebâtir."

  • "Un parfum d'encre et de liberté" de Sarah Mc Coy

    parfum,encre,liberté,sarah,mc coy,michel lafon

    1859. Sarah, fille de John Brown, décide de reprendre les valeurs de son père après sa mort à savoir abolir l'esclavage et aider ces derniers à fuir.
    2014. Eden et son mari emménagent à New Charleston. Eden trouve dans sa maison une tête de poupée qui semble daté du 19e siècle. Elle décide de mener l'enquête avec sa petite voisine Cléo.
    Quel lien peut réunir Sarah et Eden malgré le temps qui les sépare ?

    On m'avait dit beaucoup de bien du premier roman de l'auteur Sarah Mc Coy "Un goût de cannelle et d'espoir". Il est d'ailleurs dans ma PAL mais l'occasion de découvrir le dernier roman de cet auteur m'a été proposé, alors je n'ai pas pu m'empêcher de foncer ! ;)

    Chaque chapitre correspond soit à Sarah, soit à Eden. Il ne faut donc pas être allergique au flashback. Heureusement ce n'est pas mon cas et rassurez-vous, il est très facile de se repérer dans l'histoire. Celle de Sarah correspond au temps très dur de l'avant abolition de l'esclavage. Celle d'Eden s'appuie davantage sur ses difficultés à former une famille avec son mari Jack. C'est d'ailleurs l'un des points communs entre les deux personnages féminins de l'histoire... mais pas que ! Je vous laisse découvrir tout ça lors de votre lecture !

    Même si les deux histoires sont toutes aussi intéressantes l'une comme l'autre, j'ai trouvé quelques longueurs...

    Bref, deux destins de femmes que deux époques séparent mais qui se relient à plusieurs reprises !

  • "Pars avec lui" d'Agnès Ledig

    pars,avec,lui,agnès,ledig,albin michel

    Roméo est pompier. Lors d'une intervention, il chute de huit étages. A l’hôpital, c'est Juliette, l'infirmière qui s'occupe de lui. Une véritable complicité s'installe entre eux. Pourtant, Juliette est en couple avec Laurent et elle rêve d'avoir un bébé. Mais tout ne semble pas rose entre eux...

    J'avais eu un gros coup de cœur pour "Juste avant le bonheur" d'Agnès Ledig, il me tardait donc de découvrir ses autres romans. Mais comme d’habitude, je traîne dans mes lectures...

    Encore une fois, Agnès Ledig arrive à nous captiver dès les premières lignes. Outre l'histoire de Roméo et Juliette, l'auteur s'attache également à donner du poids aux personnages secondaires. Ils ont réellement une existence propre et l'auteur leur donne la parole dans des chapitres leur étant exclusivement réservé. Ils sont aussi attachant que les personnages principaux. C'est l'une des nombreuses qualités des écrits d'Agnès Ledig.

    L'auteur parvient à nous émouvoir sur des sujets particulièrement forts mais bien traités : les pervers narcissiques, la perte d'un enfant, se reconstruire après un grave accident, ... Plein de thèmes du quotidien y sont abordés, du coup on s'attache rapidement à l'histoire, ça nous parle du début à la fin. De plus, l'auteur décrit tout ça avec émotions, sans tomber dans le pathos.

    Bref, un roman contemporain humain que l'on a du mal à lâcher. Vivement le prochain !

    Petite citation pour la route : "J'évolue dans cet état d'esprit en acceptant l'idée, parfois difficile et pourtant indubitable, qu'une grande partie de notre existence ne nous appartient pas. Les rencontres, les amours, les occasions, les au revoir ou les adieux, les petites joies et les grandes peines, les petites peines et les grandes joies. Chacun y participe, à son échelle, mais finalement c'est le destin qui décide."

  • "Une vraie famille" de Valentin Musso

    vraie,famille,valentin,musso,seuil

    François et Mathilde Vasseur, un couple de parisiens, ont décidé de vivre dans leur résidence secondaire en Bretagne, suite à un drame qui a gravement blessé François. Ne pouvant s'occuper du jardin et des petits travaux, François décide d'engager Ludovic, un jeune homme solitaire et ayant peu de moyen qui l'a aidé à changer un pneu. Mais les Vasseur ne savent rien sur ce jeune homme et ce dernier s'impose de plus en plus chez eux...

    J'ai découvert Valentin Musso avec "Le murmure de l'ogre" puis "Sans faille" que j'avais pas mal apprécié. Le résumé de son dernier roman me tentait pas mal, j'ai donc pris plaisir à le découvrir.

    Le livre est découpé en trois parties : François, Ludovic et Mathilde. Ainsi les trois protagonistes ont le droit de parole et le lecteur a alors l'occasion d'avoir accès aux pensées et actes de chacun.

    Tout commence avec le drame qui a blessé François et qui a provoqué leur déménagement en Bretagne. On apprend alors à connaître un peu plus le couple Vasseur. Puis rentre en scène Ludovic, cet étrange jeune homme qui m'a fait beaucoup réfléchir et me poser pas mal de questions. En effet, celui-ci n'a pas le même comportement avec François et avec Mathilde. Puis peu à peu, on s'aperçoit que chaque personnage changent également.

    La tension monte crescendo dans le récit. Qui est ce Ludovic ? Et surtout de qui devrait-on vraiment se méfier ? L'auteur parvient à nous retourner le cerveau à plusieurs reprises ce qui rend ce thriller assez glaçant et réussit !

    Bref, méfiance et doute autour de ce trio étrange !