Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2015

"Cherche jeune femme avisée" de Sophie Jomain

cherche, jeune, femme, avisée, sophie, jomain, j'ai lu, romance

Gabrielle Géris est en galère. Elle vient de perdre son boulot d'archéologue à cause de son ex, elle doit donc trouver un job au plus vite. Justement, elle a un entretien d'embauche et se retrouve dans le bureau d'Adrien De Berail. Mais suite à un petit incident, l'entretien ne va pas se dérouler comme prévu et elle va devoir révéler son caractère bien trempée ... Cela ne l'empêchera pas de devenir la nounou des enfants d'Adrien. Mais Adrien doute, a-t-il fait le bon choix ?

J'avais envie d'une petite romance légère et sympathique et ce livre est vite arrivé dans mes mains ! J'avais entendu de bons échos sur ce livre, il me tardait donc de le découvrir.

J'ai tout d'abord passé un bon moment, dès les premières pages avec Gabrielle et le fameux pigeon ! Je ne vous en dirais pas plus car cette scène vaut vraiment le coup ! ;)
Vous l'aurez compris, il y a pas mal d'humour dans ce livre et également quelques scènes un peu loufoque !

Je me suis vite attachée aux deux personnages principaux à savoir Gabrielle et Adrien. Gabrielle est nettement plus présente dans la narration, néanmoins, nous avons tout de même l'avis d'Adrien à plusieurs reprises.

J'ai bien aimé voir évoluer la relation entre Gabrielle et Adrien. Il faut dire qu'ils ont chacun leur caractère propre et qu'ils ont parfois du mal à avancer l'un vers l'autre. Une question d'orgueil la plupart du temps. Mais petit à petit, les personnages évoluent et prennent conscience de pas mal de choses.

J'ai également apprécié le fait que, bien que ce soit une romance (souvent synonyme de légèreté et de sentiments guimauves à souhait), j'ai trouvé que l'auteure avait bien travaillé son histoire et que l'on était loin d'une lecture cul cul la praline, comme il est souvent le cas dans ce genre de roman.

Concernant le style, Sophie Jomain arrive à capter l'attention du lecteur du début à la fin. On tourne les pages sans s'en rendre compte. Du coup, ce livre se lit très rapidement.

La couverture correspond tout à fait à la première scène du livre et c'est assez rare donc je tenais à le signaler !

Bref, une chouette romance que je vous recommande !

24/01/2015

"Les mots qu'on ne me dit pas" de Véronique Poulain

mots, on, ne, me, dit, pas, véronique, poulain, stock, sourds, surdité

L'auteure Véronique Poulain nous livre un récit autobiographique. Elle nous raconte le quotidien d'avoir des parents sourds.

De son plus jeune âge où elle était fière de dire à tous le monde que ses parents étaient sourds, avec entre temps un passage où l'adolescence amène à détester cet handicap, aujourd'hui, elle leur rend hommage.

Ce livre n'est pas sans rappeler l'actualité cinématographique, puisqu'il y a peu, est sorti au cinéma "La famille bélier" qui nous livre à peu près le même contexte.

Ici, la narratrice est donc l'auteure elle-même. Par quelques lignes ou encore quelques paragraphes, Véronique Poulain nous dresse quelques anecdotes de son quotidien. Ce n'est pas toujours facile, mais il y a également de bons moments à souligner.

Elle exprime donc plusieurs sentiments comme la honte ou la gène. Elle nous raconte les regards, l'incompréhension, des scènes cocasses,... Elle nous explique que petite, elle adorait le bruit, entendre parler, écouter les voix des autres. Puis petit à petit, elle a préféré et apprécié le silence.
Elle nous révèle sa lassitude de devoir s'expliquer sur le handicap de ses parents, de devoir répondre aux questions des autres, ...
Mais au final, on sent une évolution dans son personnage. Elle a murit et accepte mieux la surdité de ses parents. Elle leur rend d'ailleurs hommage à plusieurs reprises.

Concernant le style d'écriture, l'auteure emploie les mots comme ils viennent, sans tabou, ni censure. Le lecteur pourra parfois être choqué par ce langage un peu cru, mais je trouve qu'il colle assez bien à la personnalité de la narratrice et aux situations décrites.

Je dois avouer que je suis passée par plusieurs émotions en lisant ce très court roman : il y a des moments touchants, des moments où l'on a envie de gifler cette Véronique ou encore des moments où on se surprend à sourire !

Bref, un roman qui vous fera passer par une palette de sentiments divers et variés !

Petite citation pour la route : "On n'imagine pas à quel point les sourds sont bruyants."

18/01/2015

"Le bonheur national brut" de François Roux

 

bonheur,national,brut,françois,roux,albin michel

 

A l'aube de l'élection de Mitterrand, nous faisons la connaissance de quatre amis : Paul, Rodolphe, Benoît et Tanguy. Ils ont 18 ans et l'avenir s'ouvre à eux. Paul se tournera vers le métier d'acteur et assumera petit à petit son homosexualité, Rodolphe plein d'entrain se lancera dans la politique, Benoît abandonne rapidement ses études pour devenir photographe et enfin Tanguy rêve de fille et entame une carrière dans le commerce.

De l'élection de Mitterand en 1981 à l'élection de François Hollande en 2012, ce livre retrace la vie de quatres amis que l'on verra évoluer en même temps que la société française. Ont-il réussi dans la vie ? Sont-ils toujours en contact ? Et au final, la question la plus important : sont-ils heureux et épanouis ?

Ce livre me faisait de l'oeil depuis sa sortie en septembre 2014 pour la rentrée littéraire. Encore une fois, je suis attiré par un sacré pavé puisqu'il fait presque 700 pages.

J'ai beaucoup aimé les différents portraits que nous dresse l'auteur. Le narrateur est Paul, un jeune homme tourmenté par son homosexualité et son milieu. Il vient d'une famille bourgeoise et subit d'énormes pressions de la part de son père. Celui ci voudrait qu'il devienne médecin. Mais Paul décide plutôt de devenir acteur et de faire enfin son coming-out.

A côté de Paul, nous retrouvons trois de ses amis, qui vont chacun se tourner vers des carrières et des styles de vies totalement différents. Pour Rodolphe, ça sera la politique; Tanguy c'est le commerce et pour Benoît la culture notamment grâce à la photographie.

Le fait d'avoir mis l'accent sur quatre personnalités bien différentes les une des autres permet à l'auteur de nous établir une critique générale de la société des années 80 à nos jours. En effet, petit à petit, nous assistons à plusieurs phénomènes de société : l'arrivée de la gauche au pouvoir, le malaise au travail, la génération trader, ...

Je me suis beaucoup attachée aux personnages, mais je dois dire que je n'ai pas eu de préférence ni pour l'un, ni pour l'autre. C'est ce qui fait que les personnages sont bien décrit et ancré dans le réel. Ils ont chacun des défauts mais aussi des qualités.

Le livre se découpe en deux parties qui correspondent (si je ne me trompe pas) au changement de gouvernement (gauche puis revirement à droite). Chaque chapitre correspond à une date bien précise. Cela permet de nous situer dans le temps, notamment de se repérer dans les grandes dates de notre société.

Bref, une belle retrospective de la société française des années 80 à nos jours, au travers d'une bande de potes !

Petites citations pour la route : "Jamais on n'avait été aussi heureux. Jamais on n'avait autant espéré."

"Nous avions tellement voulu grandir et nous frotter à la vie que nous en avions oublié de préserver la part la plus belle de nous-mêmes : notre innocence."

"C'est certain, le bonheur n'est pas du tout une affaire sérieuse. C'est même, j'en suis convaincu, la seule chose au monde que l'on devrait prendre à la légère."

14/01/2015

"Trajectoires décalées" de J.P.Vernet

 trajectoires,décalées,j.p.vernet,éditions persée

 

Marie Cécile se rend à une convention écologiste. Là-bas, elle fera la connaissance d'un groupe d'amis. Alors qu'elle les quitte pour se rendre à son hôtel, elle est victime d'un accident. Robert, qu'elle vient de rencontrer se propose alors pour veiller sur elle...

Ce livre que je ne connaissais pas du tout, m'a été conseillé par une de mes lectrices. il s'agit d'un premier roman et même si tout n'est pas parfait, je trouve que l'auteur s'en est pas mal sortie !

Ce livre peut toucher un public très large puisque l'auteur s'est attaché à traiter divers sujets à la fois. Nous avons tout d'abord une partie qui traite des problèmes écologiques (Marie Cécile s'intéresse énormément au gaz de schiste et ses amis vont également à la convention) puis une histoire d'amour se profile (Vous l'aurez devinez : Marie Cécile et Robert), puis une enquête policière est lancée (à cause de l'accident). Plus tard, nous aurons également l'occasion de connaitre un peu plus l'Italie grâce à un voyage d'un protagoniste (un peu version guide de voyage), et enfin un drame s'ajoutera également à tout cela (mais là je me tais pour ne pas spoiler).
Cet abondance de genre plait ou ne plait pas. Personnellement, cela ne me dérangeait pas au début et finalement, je me suis vite lassée... J'ai vu les choses venir et du coup le plaisir de la lecture s'en est trouvé un peu terni.

Les évènements se succèdent à une vitesse folle, peut-être un peu trop rapidement pour être crédible, mais cela reste une histoire de goût.

En ce qui concerne l'écriture, il n'y a rien à redire. C'est bien écrit (parfois même un peu trop...) mais cela correspond assez bien à l'âge des protagonistes.

Enfin, on ne voit pas passer les quelques 200 pages de ce livre, qui, même s'il m'a plu sur le moment, ne restera pas gravé dans ma mémoire. Néanmoins, pour un premier roman, ça se lit bien !

Petite citation pour la route : "- Le bonheur, on se le fait soi-même : on le construit ou on profite d'une occasion ! Le malheur vient tout seul mais on s'ingénie parfois pour aller le chercher !"

10/01/2015

"La vérité sur l'affaire Harry Quebert" de Joël Dicker

la vérité sur l'affaire harry quebert.JPG

Marcus Goldman est un jeune écrivain ayant rencontré le succès avec son premier roman. Depuis, il est atteint du mal de l'écrivain à savoir la fameuse page blanche. Pour remédier à cela, il s'isole chez son maître : le professeur et grand écrivain Harry Quebert. A peine arrivé, une nouvelle bouleverse la vie de Marcus et surtout celle de Harry puisque l'on vient de découvrir le cadavre d'une jeune fille enterré dans le jardin de ce dernier. Il s'agit de Nola et il semblerait que cette fille d'à peine quinze ans aurait entretenu une liaison avec Harry. Il n'en faut pas moins pour que celui ci soit mis en examen et risque la peine de mort ! Marcus, en fidèle compagnon, décide d'enquêter sur la mort de Nola et de tout faire pour prouver l'innocence de son ami.

J'avais entendu énormément de bien de ce roman mais le nombre de pages (855 pages en format poche) m'avait un peu rebuté. Et puis à force d'entendre de bons échos, je me suis lancée !

Même si ce roman est un pavé (ou une brique au choix !), je peux vous dire que vous ne lâcherez pas ce livre avant de l'avoir terminé ! L'auteur arrive à captiver le lecteur du début à la fin. Il y a assez de rebondissements pour vous donner envie de continuer à tourner les pages. Un vrai page-turner, vous êtes prévenu !

Même si le livre porte essentiellement sur l'enquête de Marcus sur la mort de Nola, il n'en reste pas moins que le livre se concentre également sur le processus d'écriture. En effet, rappelons que Marcus vient rendre visite à Harry pour que celui l'aide à retrouver l'inspiration. Le lecteur a alors accès à différents conseils et astuces pour devenir un écrivain ou du moins essayer de devenir un bon écrivain.
Etant une grande lectrice, j'y ai retrouvé un bel hommage à l'écriture, aux mots et bien sûr à la lecture.

Du coup, on ne sait pas trop où placer ce livre : un roman contemporain ou plutôt un livre policier ? Et bien, c'est un peu des deux et c'est ce qui fait toute la beauté de ce roman. Je pense que c'est l'une des raisons de son succès.

J'ai essayé moi aussi de participer à l'enquête à ma façon avec différentes hypothèses et je dois dire que l'auteur a réussit à me surprendre à plusieurs surprises !

Bref, vous l'aurez compris c'est une excellente découverte et je vous conseille de le découvrir rapidement !

Petites citations pour la route : "Ecrire un livre, c'est comme aimer quelqu'un : ça peut devenir très douloureux."

"Tout ce que je sais, c'est que la vie est une succession de choix qu'il faut savoir assumer ensuite."

"La vie c'est comme une course à pied, Marcus : il y aura toujours des gens qui seront plus rapides ou plus lents que vous. Tout ce qui compte au final, c'est la vigueur que vous avez mise à parcourir votre chemin."

"Ecrire, cela signifie que vous êtes capable de ressentir plus fort que les autres et de transmettre ensuite. Ecrire, c'est permettre à vos lecteurs de voir ce que parfois ils ne peuvent pas voir."

"Les livres sont comme la vie, Marcus. Ils ne se terminent jamais vraiment."