Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Roman Adulte

  • "De chair et d'os" de Dolores Redondo

    chair,os,trilogie,baztan,dolores,redondo,folio,policier,thriller

    L'inspectrice Salazar vient à peine d'accoucher qu'elle doit reprendre le boulot avec deux nouvelles enquêtes : la première concerne la profanation de plusieurs églises et la deuxième implique une série de crimes conjugaux dont le point commun est l'amputation du bras des victimes. A chaque fois, le meurtrier a laissé un mot bien en évidence : Tarttalo. Qu'est ce que cela peut bien signifier ? C'est ce que l'inspectrice Salazar veut comprendre, d'autant plus qu'elle semble être involontairement impliqué dans tout ça...

    Encore une fois, j'ai lu un tome 2 avant de lire le premier... En effet, "De chair et d'os" est le deuxième tome de "La trilogie de Baztan". Même si quelques passages font référence au tome 1 (Le gardien invisible), j'ai tout de même réussit à rentrer dans l'histoire assez facilement. Certes, cela aurait été plus enrichissant de découvrir l'histoire personnelle de Salazar dans l'ordre, mais cela reste tout de même compréhensible, ouf !

    J'ai aimé l'atmosphère étrange et tendue de ces petits villages du Pays Basque espagnol. Nous sommes tout de suite plongé dans un univers de légende, notamment celle de la sorcellerie. C'est ce qui me permet de dire que ce roman a un petit côté ésotérique. J'ai appris pas mal de choses comme par exemple l'existence des "cagots".

    L'histoire m'a tenu en haleine avec d'un côté l'enquête (ou plutôt les deux enquêtes) et de l'autre côté la vie personnelle d'Amaia Salazar avec son mari James, son bébé, ses sœurs, sa mère,... Le côté surnaturel, lié aux légendes, ne m'a pas dérangé outre mesure. Je me suis laissé bercer par l'histoire ce qui a rendu cette lecture agréable, bien qu'un peu longue.

    Au niveau des hypothèses (rappelons qu'il s'agit d'un roman policier), j'ai tout de même eu quelques doutes qui se sont révélés plus ou moins exacts. Malgré tout, l'auteur est parvenu à garder mon intérêt intact tout au long de ce petit pavé de 600 pages environ. Ce qui m'a donné envie de continuer à découvrir les autres enquêtes de l'inspectrice Salazar !

    Je remercie les éditions Folio !

  • "L'homme qui ment" de Marc Lavoine

    l'homme, qui, ment, marc, lavoine, fayard

    Comment résumer ce livre ? Pas évident, car l'auteur Marc Lavoine, nous parle de son père Lulu... mais il est indiqué que le récit est basé sur une histoire fausse. Pourtant, les noms et les lieux coïncident avec l'histoire familiale du chanteur/acteur. Alors que croire ?

    En tout cas, le narrateur (ou l'auteur ?... ) nous présente une figure paternelle assez peu commune : un père charmeur qui n'hésite pas à tromper sa femme sous les yeux de ses enfants; un père militant syndicalement et politiquement; un père qui petit à petit s'enlise dans le sexe et l'alcool. Et au milieu de tout ça, nous avons les ressentis du petit Marc devenu adulte, qui nous raconte l'enterrement de ce père si particulier.

    La construction de ce court récit se fait par diverses anecdotes, pas toujours de manière linéaire mais de manière à se faire une idée assez précise du personnage décrit.
    Même si cela reste très bien écrit, j'ai parfois eu du mal à me concentrer sur l'histoire. J'ai aimé en découvrir un peu plus sur la famille de l'auteur... à savoir si cela est vrai.. ou inventé !

    En tout cas, je reste assez surprise du talent d'écriture de l'auteur et cela fut pour moi une lecture surprenante et plaisante !

  • "Il reste la poussière" de Sandrine Collette

    reste,poussière,sandrine,collette,denoel,sueurs froides

    Patagonie, en plein cœur du désert. Rafael est le dernier d'une fratrie. Il se fait sans cesse molesté par ses deux grands frères. Le père est parti un beau jour sans jamais revenir et sa mère ne dit rien car c'est d'elle qu'ils ont le plus peur. Quant à son 3e frère, tout le monde le considère comme un débile. C'est dans cette drôle de famille qu'ils essayent par dessus tout de travailler au mieux pour garder l'estancia à flot. Mais peu à peu, les choses vont changer...

    J'ai lu tous les livres de Sandrine Collette alors quand on me propose de lire son dernier roman, je ne peux pas refuser ! ;)

    Cette fois, nous sommes loin de l'atmosphère traditionnelle des romans policiers. Ici, il s'agit plutôt d'un roman noir. Nous sommes plongé dans le monde dur et aride de l'estancia au milieu du désert. C'est une étrange famille que nous apprenons à connaître : on se prend rapidement d'affection pour le petit dernier Rafael. Il se fait régulièrement tabassé par les jumeaux sans que personne n'intervienne. On a réellement envie qu'il se rebelle et trouve le courage de tenir tête à ces deux là. Plusieurs évènements vont transformer petit à petit l'état de cette famille. Je ne vous en dit pas plus, à vous de découvrir ces étapes lors de votre lecture !

    Même si l'aspect "western" de l'histoire ne m'attirait pas du tout, je dois dire que l'auteur parvient à soutenir et relancer notre intérêt tout au long de l'histoire. Par son écriture, elle maintient le suspense et s'apprête à décrire le pire à chaque instant par de subtiles sous-entendus placés pile au bon endroit.

    J'ai également apprécié d'avoir le point de vue de chaque personnage de cette famille. En effet, un chapitre = un narrateur différent. Ainsi le lecteur apprend quelques petites choses et secrets que les autres personnages ignorent.

    Bref, Sandrine Collette nous prouve encore son talent par sa faculté à créer une ambiance particulière à chaque roman.

    Je remercie les éditions Denoël !

    Titre : Il reste la poussière
    Auteur : Sandrine Collette
    Editeur : Denoël
    Collection : Sueurs froides
    Parution : 25 janvier 2016

  • "Ma vie de pingouin" de Katarina Mazetti

    vie,pingouin,katarina,mazetti,gaïa

    Tomas, Wilma et Alba ne se connaissent pas mais se retrouvent à bord du même bateau pour une croisière à destination de l'Antarctique. Ils sont très différents les un des autres et devront apprendre à cohabiter durant cette expédition.
    Alba est une petite mamie ayant encore trente ans dans sa tête, Wilma est une jeune femme assez maladroite mais qui garde un espoir et un optimisme à toute épreuve, tandis que Tomas semble complètement au fond du trou...

    Une de mes lectrices m'en avait dit beaucoup de bien et ayant apprécié "Le mec de la tombe d'à côté", "Le caveau de famille" et "Les larmes de Tarzan", je me suis lancée dans cette lecture avec plaisir.

    J'ai aimé apprendre à connaître ces trois personnages principaux, mais également les secondaires. Notamment, grâce à Alba qui ne peut s'empêcher de comparer les humains à diverses espèces animales. C'est assez drôle et dans ce domaine là, l'auteur ne manque pas d'humour. Ce qui amène à passer un bon moment de lecture !

    Bien évidemment, il y a quelques éléments que l'on devine dès le début de l'œuvre. Mais j'ai trouvé que l'auteur les amenaient assez bien et qu'au final cela passait tout seul.

    Ce roman n'est certes pas mon préféré de l'auteur mais on y passe un agréable moment.

    Je dois tout de même avouer que certains passages descriptifs notamment en ce qui concerne les animaux, m'ont un peu lassé... mais comme l'auteur le précise dans la préface, le lecteur peut aisément passer ces paragraphes là.

    Bref, un livre plaisant !

  • "Ce si joli trouble" de Cora Cormack

    ce, si , joli, trouble, cora, cormack, livre de poche jeunesse

    Bliss est une jeune étudiante... encore vierge ! La veille de la rentrée à l'université, elle décide de sauter le pas ! Avec sa meilleure amie , elle part trouver sa proie dans un bar. Elle rencontre un beau jeune homme, le courant passe, et très vite, ils se retrouvent dans la chambre de Bliss. Mais au moment fatidique, Bliss panique et trouve une excuse pour se débarrasser de lui... Sauf que le lendemain, elle se rend compte que ce bel inconnu n'est autre que son nouveau prof de théâtre. Que faire ?

    Après avoir dévoré deux ou trois pavés, j'avais besoin de me changer les idées et de passer un bon moment détente, sans prise de tête. Passée une bonne demi-heure devant ma bibliothèque, j'ai choisi ce petit livre de poche. J'avais bien aimé un autre roman de Cora Cormack "Une si parfaite comédie" et il me reste également son dernier roman "Une si troublante attention" dans ma PAL.

    Alors évidemment si vous avez envie de "grandes littératures", passez de suite votre chemin ! Ici, c'est simplement une histoire d'amour (un peu cucul la praline par moment, je l'avoue) avec des situations rocambolesques !

    Une fois commencé ce genre de lecture, je reste captivée du début à la fin. C'est un rythme assez addictif même si les éléments sont facilement devinables. Je suis assez bon public, donc je dois dire que j'ai passé un bon moment avec Bliss et Garrick.

    Bien évidemment, leur couple n'est pas facile : la relation élève/professeur n'est pas très bien vue et puis il y a aussi le grand secret de Bliss : sa virginité. Ce n'est pas hyper réaliste mais je le répète, il suffit d'accepter dès le départ le fait qu'il s'agisse d'un livre détente et de vous laisser bercer par l'histoire.

    Bref, un bon moment détente... même s'il ne faut pas trop en attendre non plus !