Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Roman Adulte

  • "Promenez-vous dans les bois... pendant que vous êtes encore en vie" de Ruth Ware

    promenez,vous,dans,bois,pendant,êtes,vie,ruth,ware,fleuve noir

    Nora, auteur de roman policier, reçoit une invitation pour l'enterrement de vie de jeune fille de Clare, une amie quelle n'a pas revue depuis des années. Pourquoi est-elle invitée alors qu'elle n'a plus de nouvelles d'elle ? Étrange... Et pourtant, Nora décide d'y aller. L'EVJF se déroule en hiver dans une grande maison isolée dans les bois. Drôle d'endroit pour faire la fête ... EtNora n'est pas au bout de ses surprises...

    Je n'avais rien entendu de particulier sur ce livre, mais le titre et la couverture assez étrange m'a tout de suite attirée.

    Dès le départ, nous apprenons que Nora est à l'hôpital, recouverte de sang. Mais celle-ci ne se souvient plus de ce qui a bien pu se passer. Petit à petit, Nora essayent de retrouver la mémoire et les souvenirs reviennent. Elle nous raconte alors tout ce qui s'est passé depuis le jour où elle a reçu l'invitation pour l'EVJF de son ancienne amie Clare. Tout y passe : ses retrouvailles avec Nina, une ancienne amie en commun également invitée, et ses rencontres avec les amis de Clare : Flo, Tom et Mélanie. Et puis il y a les retrouvailles avec la future mariée, Clare, qui va lui annoncer une sacré nouvelle... Au fur et à mesure de l'histoire, les événements et les révélations s’enchaînent jusqu'à la mort d'une personne...

    Voici un thriller dont l'histoire m'a tout de suite tenu en haleine. Le décor donne froid dans le dos pour un tel événement et puis il y a pas mal de secrets à découvrir. L'auteur arrive parfaitement à nous mettre rapidement dans l'ambiance. Malgré tout, certains éléments sont assez prévisibles et quelques une de mes hypothèses se sont révélées exactes. Il ne s'agit pas d'un thriller époustouflant mais plutôt un roman agréable à lire avec sa petite dose de suspense adéquate.

    Bref, un thriller plaisant à découvrir !

  • "Terminus Elicius" de Karine Giebel

    terminus elicius.JPG

    Jeanne prend chaque soir le train de 17h36 après son travail au commissariat de Marseille. Elle vit seule avec sa mère et reste très discrète aux yeux des gens. Alors quand elle trouve une lettre d'amour lui étant destiné à côté de sa place dans le train, elle jubile et a des étoiles plein les yeux. Mais elle déchante assez vite lorsqu'elle s'aperçoit que c'est le mystérieux assassin que ses collègues policiers recherchent activement. Que faire ? Se laisser bercer par ces doux écrits ou revenir à la raison et le dénoncer ?

    Ai-je encore besoin de signaler que Karine Giebel est l'une de mes auteurs favoris ? ;)
    Même si j'ai lu ses livres les plus récents (De force, Satan était un ange, Le purgatoire des innocents et Juste une ombre) je dois dire que je ne me suis pas encore penchée sur ses romans plus anciens (même si Meurtre pour rédemption m'attend bien sagement dans ma PAL). Alors quand les éditions Belfond ressortent un de ses anciens titres avec une nouvelle inédite en grand format, j'ai sauté sur l'occasion !

    Je dois dire que l'on est vite pris dans l'ambiance, comme si nous étions assis au côté de Jeanne dans le train. On la suit dans son quotidien et peu à peu, nous apprenons à la connaître. Elle peut paraître étrange mais petit à petit le lecteur comprend pourquoi. 

    Même si l'intrigue est rapidement posée, j'ai eu de gros doutes dès le départ sur l'identité de ce fameux Elicius, l'expéditeur des lettres que reçoit Jeanne. Et puis, vers la fin, lors des dernières révélations, l'auteur arrive à contrecarrer mes hypothèses de départ et me surprend encore une fois.

    La nouvelle inédite intitulée Aurore, reprend la vie privée d'une jeune fille qui nous confie qu'à l'approche de ses 18 ans, elle a décidé de se suicider. A travers son journal intime, nous connaissons les raisons de son choix. Puis l'histoire se focalise alors que son jeune frère bègue Alban qui a décidé d'une manière assez violente de venger la mort de sa soeur.
    J'ai eu un peu de mal à reconnaître le style de Karine Giebel mais malgré tout, cette nouvelle reste plaisante à lire et à découvrir.

    Bref, encore une fois la reine du polar a réussi à me surprendre pour mon plus grand plaisir !

    Je remercie les éditions Belfond et vous encourage à aller faire un petit tour sur la page internet dédiée à ce livre en cliquant ICI !

  • "Troupe 52" de Nick Cutter

    troupe,52,nick,cutter,denoël,effroi

    Chaque année, cinq scouts et leur chef Tim Riggs partent camper sur l'île de Falstaff Island. Pendant leur séjour, un homme amaigri et qui semble très malade débarque sur l'île. On ne sait pas grand chose de lui sauf qu'il a terriblement faim et semble manger tout ce qui trouve à sa portée. Qui est-il ? Est-il malade ? Si oui, est-il contagieux ?
    Coupée du reste du monde, les vacances des scouts vont tourner au cauchemar...

    J'adore les livres qui font peur ! Le dernier en date était "Bird box" de Josh Malerman. Alors quand les éditions Denoël me proposent de lire un livre que Stephen King a trouvé terrifiant, je ne pouvais pas passer à côté !

    Petit conseil : Ne manger pas avant de lire ce livre ! 
    Effectivement, tout tourne autour de la nourriture. Un individu malade débarque sur l'île où se trouve les scouts et a vraiment très faim. Je ne dirais pas grand chose sur le mal qui le ronge car je vous laisse le découvrir par vous même... mais je peux vous dire qu'à la lecture de ce roman, mon estomac s'est soulevé à plusieurs reprises. J'ai fait plusieurs pauses dans ma lecture car l'auteur arrive à nous faire ressentir cette histoire de A à Z.

    L'auteur nous impose également de petites pauses dans le récit avec quelques passages comme des articles de journaux ou des dépositions de personnages importants dans la compréhension de l'histoire. Cela permet au lecteur d'en apprendre davantage sur le "mal" présent tout au long de l'histoire et de comprendre d'un autre point de vue la situation sur l'île.

    C'est prenant du début à la fin et même si le lecteur pense savoir comment tout cela va se finir, je dois dire que l'auteur a encore réussir à me surprendre dans les dernières pages.

    Bref, âme sensible s'abstenir !

    Je remercie les éditions Denoël !

    Titre : Troupe 52
    Auteur : Nick Cutter
    Traducteur : Eric Fontaine
    Editeur : Denöel
    Collection : Effroi

    Parution : 14 novembre 2016

  • "Mon petit bled au Canada" de Zarqa Nawaz

    petit,bled,canada,zarqa,nawaz,denoël

    Zarqa Nawaz est arrivée au Canada à l'âge de six ans avec ses parents. Pas facile de s'adapter à cette nouvelle culture pour une jeune fille musulmane. De petite fille, en passant par l'adolescence, à aujourd'hui en tant que femme et mère, Zarqa Nawaz nous livre plusieurs anecdotes sur son statut d'immigrée musulmane au Canada.

    Le titre m'a tout de suite attiré. On sent une petite pointe d'humour, rien que dans le titre. La couverture mélange assez bien les deux thèmes de ce livre : le Canada et la culture musulmane.

    On a l'impression que ce livre est une sorte de témoignage mais au final, je le caractériserai plutôt d'une compilation d'anecdotes romancées. C'est très plaisant à lire, grâce notamment diverses touches d'humour et de dérision que nous offre l'auteur.

    L'auteur nous raconte différents moments de sa vie qui l'ont particulièrement marquée et émue. Même si en France, je ne pense pas qu'elle soit très connue, ce livre donne envie de découvrir le travail de Zarqa Nawaz en tant que cinéaste, notamment la série qu'elle a crée : "La petite mosquée dans le prairie" diffusée sur Canal +.

    Ce livre m'a également permis d'apprendre plusieurs petites choses sur la religion de l'Islam que j'avais oublié depuis mes cours d'histoire de 5e ! ;)

    Bref, un roman sympathique à découvrir ! 

    Je remercie les éditions Denoël !

    Titre : Mon petit bled au Canada
    Auteur : Zarqa Nawaz
    Traductrice : Isabelle D. Taudière
    Editeur : Denoël
    Parution : 3 Octobre 2016

  • "Hôtel Angleterre" de Marie Bennett

    hôtel,angleterre,marie,bennett,denoël

    En Suède, hiver 1940, Georg doit quitter sa femme car il a été appelé à protéger son pays. Dans des conditions extrêmes, autant météorologiques que physiques, les soldats peinent de jour en jour. Jusqu'au moment où cinq soldats meurent. C'est la rébellion et Georg finit par être envoyé dans différents camps de travail.
    Pendant ce temps, sa femme Kerstin rencontre une jeune femme intrigante : Viola. Elles vont vivre une relation passionnelle mais aussi interdite...
    Lors du réveillon de Noël 1943, Georg revient auprès de Kerstin. Comment vont se passer les retrouvailles ?

    Voici un roman qui m'a beaucoup attiré par son résumé, mais également par cette intrigante couverture.

    J'ai beaucoup aimé l'histoire de Georg et sa femme. Nous faisons d'abord la connaissance de Georg peu après son départ sous les drapeaux. Les conditions sont difficiles : l'hiver glacial, les conditions de vie pitoyable, et des supérieurs incompétent.
    Puis nous suivons la vie de Kerstin. Suite au départ de son mari, cette dernière va rencontrer une personne qui va bouleverser sa vie. Elle va découvrir l'amour et les sentiments avec une femme : Viola. Peu à peu, celle-ci lui fait oublier sa triste vie et la passion les emporte. Mais le bonheur peut-il durer ?
    Vient ensuite les retrouvailles entre les deux époux. Je ne vous en dirais pas plus pour ne pas trop spoiler ! ;)

    L'histoire est originale et m'a plu dès les premières lignes... et pourtant j'ai tardé à finir ce roman. Ce n'est pas les 601 pages qui m'ont fait peur, mais je ne saurais expliquer pourquoi j'ai tant tarder sur ce livre. Je n'ai pas trouvé trop de longueurs mais un "je ne sais quoi" a rendu ma lecture plus longue que d'habitude.

    J'ai également aimé le fait que ce roman soit inspiré de faits réels. Cela donne une touche d'authenticité et je dois dire que je n'étais jamais intéressé à savoir comment les pays nordiques avaient vécu la seconde guerre mondiale.

    Bref, un très bon premier roman malgré le fait d'avoir traîné lors de ma lecture.

    Je remercie les éditions Denoël !

    Titre : Hôtel Angleterre
    Auteur : Marie Bennett
    Editeur : Denoël
    Traducteurs : Maja Thrane et Thibaud Defever
    Parution :13 octobre 2016