Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Roman Adulte - Page 2

  • "A la lumière du petit matin" d'Agnès Martin Lugand

    lumière, petit, matin, agnès, martin, lugand, michel lafon

    Hortense est partagée entre son métier de professeur de danse et sa liaison avec Aymeric, un homme marié. Une mauvaise chute va bouleverser sa vie. Obligée de rester alitée, elle décide de partir dans le Sud, dans la maison de ses parents décédés. Là-bas, elle va pouvoir réfléchir sur sa vie : Va-t-elle réussir à redanser ? Où mène sa relation avec Aymeric ? Que faire à présent ?

    Inutile de vous dire que j'ai adoré tous les précédents romans d'Agnès Martin Lugand, il me tardait donc de découvrir celui-ci.

    J'ai beaucoup aimé le personnage d'Hortense. On ressent avec elle sa passion pour la danse, pour l'enseignement de sa passion, son désir pour Aymeric, mais également son mal-être… Une chute et une entorse vont tout remettre en question. Elle va alors être remplacée au travail et se pose alors la question de son avenir professionnel. Mais également sur son avenir personnel. Son état va révélé une facette d'Aymeric qu'elle n'apprécie pas et remettre en question leur relation. 
    Heureusement, elle va être bien entourée par ses amis qu'elle va retrouver dans le sud de la France, dans la maison de son enfance. C'est le bon moment et le bon endroit pour réfléchir et prendre les bonnes décisions !

    La plume de l'auteure est toujours aussi douce et réaliste. Elle arrive à nous permettre de nous identifier aux personnages et ainsi de comprendre ce qu'ils éprouvent réellement. Et j'adore ça !

    Bref, vivement le prochain !

  • "Une forêt obscure" de Fabio M.Mitchelli

    une foret obscure.jpg

    A Montréal, la flic borderline Louise Beaulieu enquête sur la célèbre affaire du "dépeceur de Montréal". En Alaska, dans la petite ville de Juneau, la flic Carrie Callan enquête sur une affaire complexe : deux jeunes filles sont retrouvées hagardes, ayant perdues la mémoire et ayant subies des violences... Ces deux enquêtrices vont devoir collaborer afin de pouvoir résoudre leurs affaires respectives... et des secrets vont ainsi pouvoir remonter à la surface !

    J'avais entendu beaucoup de bien de ce roman policier, notamment par le célèbre libraire de la Griffe Noir, Gérard Collard. Et je peux vous dire que je regrette d'avoir attendu autant de temps (le livre est sorti en 2016) pour le lire !

    Ce que j'ai aimé, c'est que le livre est inspiré de faits réels, notamment deux affaires : celle du dépeceur de Montréal alias Luka Rocco Magnotta, et celle plus ancienne de Robert Christian Hansen qui a violé et assassinée dix-sept femmes. Malgré tout, l'auteur y laisse une grande part de fiction et d'originalité.

    J'ai également apprécié que les deux flics (des femmes, ça change un peu !) aussi différentes soient-elles, doivent collaborer et s'entraider pour pouvoir résoudre les diverses enquêtes.

    C'est un thriller qui se lit très bien même si parfois ce n'est pas forcément évident de se repérer dans l'histoire, dû aux nombreuses affaires dont il est question, et dû aux nombres de protagonistes qui interviennent en tant que narrateur.

    Bref, un excellent roman policier à découvrir !
    Pour info, il est sorti en poche chez Points.

    une foret obscure poche.JPG

  • "Dans le murmure des feuilles qui dansent" d'Agnès Ledig

    dans,murmure,feuilles,qui,dansent,agnès,ledig,albin michel

    Anaëlle a vu sa vie bouleversée à cause d'un accident de la route. Mais depuis peu, elle a décidé de reprendre sa vie en main, tout d'abord en devenant propriétaire, mais également en s'adonnant à sa passion : écrire un roman policier.
    De son côté, Thomas partage sa vie entre son boulot de charpentier et l'hôpital où est traité son petit frère Simon.
    Rien ne prédestinait ces deux personnages à se rencontrer… et pourtant !

    C'est toujours un bonheur de plonger dans les romans d'Agnès Ledig et ce dernier livre ne fait pas exception à la règle ! Même si j'avoue qu'il y a toujours une bonne dose de drame dedans ! Mais bon, cela fait aussi partie de la vie… et voici une auteure qui sait très bien en parler !

    Vous l'aurez compris, j'ai adoré ! J'ai beaucoup aimé le fait que l'on alterne d'un personnage à un autre et on se demande assez vite comment leur destin va pouvoir se croiser. J'ai rapidement eu un faible pour Thomas, je me demande même si cet être existe réellement dans la vraie vie ! (ne dite rien à mon chéri ^^)

    Comme d'habitude, il y a énormément d'émotions et je dois dire que j'ai retrouvé le même ressenti que dans "Juste avant le bonheur", mon roman préféré de l'auteure !

    Bref, foncez ! Il n'y a rien d'autres à dire !

    Petites citations pour la route : "Et puis un jour, vous comprenez que la vie est ici, dans l'instant, puisque rien ne dit qu'elle sera encore là demain, et après-demain, et les jours suivants. Alors vous la traversez un peu plus fort, un peu plus doux, un peu plus rire, un peu plus fou."

    "Parfois on vit, ou devrais-je dire on vivote, en se disant que tout va bien, qu'on a une vie normale, que les gens qui nous entourent sont sincères, et puis, quand vient l'orage, on se rend compte de leur vraie nature."

    "Convoquer l'avenir dans l'instant présent, s'accrocher à la perspective de demain pour supporter aujourd'hui."

    " - La vie ne fait pas grand cas de ce genre de différence. Elle tranche dans le bonheur sans états d'âme. A chacun de panser ses plaies comme il peut et de se relever. Il faut bien avancer. La société n'autorise pas les parenthèses."

  • "Petits miracles au bureau des objets trouvés" de Salvatore Basile

    petits,miracles,bureau,objets,trouvés,salvatore,basile,denoel

    Dans une petite gare d'Italie, Michele s'occupe de donner le départ du train et récupère les objets trouvés. Un jour, il récupère un petit carnet rouge qu'il reconnait aussitôt : il s'agit de son journal intime qu'il écrivait lorsqu'il était petit et que sa mère a pris avec elle avant de les abandonner lui et son père. Que fait ce carnet dans le train ? Est-ce sa mère qui l'a mis là ? Michele va alors partir à la recherche de sa mère, aidé par une jeune fille Elena rencontrée dans le train !

    Ce roman est passé assez inaperçu lors de sa sortie et pourtant j'en ai entendu énormément de bien (surtout au boulot). J'ai donc pris le temps lors de mes congés pour enfin le découvrir ! Et je peux vous dire que je ne regrette pas de l'avoir ouvert !

    Ce livre est un véritable petit bijou ! A peine commencé, on se prend très rapidement d'affection pour le personnage de Michele. En effet, il est assez particulier, plongé dans son quotidien, sa routine et sa solitude. Sa mère est partie quand il avait à peine sept ans et son père l'a à peine élevé. Un jour, il a pris la place de son père au chemin de fer et depuis, chaque jour se ressemble un peu plus. La seule particularité est qu'il collectionne les objets abandonnés dans le train, un peu comme une compagnie dans son triste quotidien. Mais tout cela va être chamboulé par deux événements : sa rencontre avec l'exubérante mais très gentille Elena et la découverte du fameux carnet rouge !

    J'ai adoré voir l'évolution du personnage de Michele, mais également de chercher à savoir comment ce carnet a pu se retrouver dans le train après toutes ses années. Je ne vous en dis pas plus car je vous invite vraiment à découvrir ce livre !

    Ce roman se lit très vite et je vous conseille d'avoir un petit carnet et un stylo pour pouvoir écrire toutes les jolies citations qu'il recèle.

    Bref, un joli coup de cœur pour ce livre "doudou" à découvrir absolument !

    Petites citations pour la route : "Il comprit que, au fond, cela fonctionne de même avec les personnes. Elles disparaissent, elles meurent ou simplement elles s'en vont. Pourtant souvent la mémoire les rend encore présentes, comme des fantômes."

    "C'est la vie … elle donne et elle prend, selon comment la roue tourne."

    "Les chambres d'hôtel ont quelque chose de commun avec les wagons de trains; ce sont des parenthèses de la vie accordées en prêt, des lieux de transit pour des identités différentes et inconnues qui se relaient entre un départ et un retour, jour après jour, dans l'attente d'un réveil ou d'une arrivée. Ils appartiennent à tout le monde et à personne, comme le hasard. Ou le destin."

    "Pense seulement que la vie est toujours un risque, pour tout le monde."

    "Parce que c'est ça, le pouvoir du temps : changer les visages, transformer l'amour en habitude, estomper les souvenirs, détruire les rêves, graver la pierre, avaler la mer et faire mourir les étoiles."

    "La vie ne finit jamais de faire des cadeaux, dit-elle d'une voix pétrie de tranquillité et de vieillesse. Parfois elle nous a apporté des douleurs dont nous nous serions passés. D'autres elle nous a fait goûter de grands moments de bonheur."

  • "Après la fin" de Barbara Abel

    après,fin,barbara,abel,pocket

    Attention, ce livre est la suite de "Derrière la haine" de Barbara Abel. Je suis obligée de spoiler un peu ce livre pour vous parler de "Après la fin", donc il est encore temps pour vous de ne pas lire la chronique qui suit ! ;)

    Tiphaine et Sylvain ont donc adopté Milo suite aux événements passés dans "Derrière la haine". Ils ont également emménagés dans l'ancienne maison de Laetitia et David, les parents de Milo. Oui mais voilà de nouveaux voisins arrivent. Il s'agit de Nora, une mère célibataire accompagnée de ses deux enfants : Iris et Nassim. Très vite, ils font connaissances et s'entendent plutôt bien, mais les fantômes du passé ne vont pas tarder à ressurgir ...

    Il me tardait de découvrir la suite et de savoir ce qu'il allait advenir de Milo et du couple Tiphaine/Sylvain. J'avais un peu peur car je ne voyais pas où l'auteur allait nous emmener, mais c'est sans compter sur le talent de l'auteure Barbara Abel. Avec l'arrivée du personnage de Nora, l'auteure brise l'équilibre précaire de la vie créée par Tiphaine. Je n'avais qu'une envie c'est que ce personnage paye enfin pour ce qu'elle a pu faire. Je vous laisse découvrir par vous même si cela sera le cas ou pas. Suspense ! ;)

    En tout cas, l'auteure parvient à merveille à recréer l'ambiance pesante et tendue de "Derrière la haine". Malgré tout, je garde une petite préférence pour l'histoire précédente.

    Bref, une suite appréciée et cohérente ! 

    Petites citations pour la route : "De manière ironique, la solitude est un étau qui vous opprime alors qu'elle est censée vous apporter autant d'espace que de liberté."

    "Le bonheur en amour était un leurre, un mensonge que l'on raconte aux enfants pour ne pas leur faire peur. L'amour n'engendrait que tourments, tristesse et désolation. L'amour, ça faisait mal."