Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Roman Adulte - Page 5

  • "Les Magnolias" de Florent Oiseau

    magnolias,florent,oiseau,allary,babelio,masse critique

    Alain est un homme banal. Sa carrière d'acteur est au point mort, son agent et meilleur ami vit avec lui et chaque dimanche, il va voir sa grand-mère aux Magnolias. Un jour, elle lui demande de l'aider à mourir, et la seconde d'après, elle a oublié. Pour Alain, impossible d'oublier cette requête, il part donc à la maison de sa grand-mère pour tenter d'apprendre à vraiment connaître la vie de sa grand-mère.

    J'avais entendu beaucoup de bien de l'auteur Florent Oiseau et de son titre "Paris-Venise", notamment grâce à l'avis du libraire Gérard Collard de la Griffe Noire. Alors quand j'ai vu son dernier roman dans la dernière opération masse critique de Babelio, j'ai postulé direct et j'ai eu la chance d'être sélectionnée pour le découvrir.

    J'a aimé apprendre à connaitre le personnage d'Alain à travers son quotidien et ses pensées. En effet, Alain est un personnage assez banal. Il ne sort pas du lot : sa carrière d'acteur a du mal à décoller, côté amour c'est le calme plat et pour satisfaire ses besoins il va rendre visite à Rosie, la prostituée à la camionnette. Son côté excentrique est mis en avant par sa liste de nom de poney qu'il s'applique à remplir à plusieurs reprises au cœur de la lecture. Et enfin, le côté famille est invoqué par la visite dominicale à sa grand-mère à l'EHPAD "Les Magnolias".

    Le quotidien banal d'Alain va être chamboulé par la demande un peu particulière de sa grand-mère : l'aider à mourir. Le problème c'est que juste après, elle n'en a plus souvenir. Alain se demande alors s'il doit prendre en compte cette étrange requête. Et si c'est le cas, faut-il accepter de le faire ? Alain va alors prendre le temps de réfléchir et profite de ce temps pour apprendre à connaître la femme qu'a pu être sa grand-mère.

    J'ai beaucoup aimé la plume de Florent Oiseau malgré une histoire qui peut paraitre un peu ordinaire et commune. Il y a de belles réflexions, notamment un passage entier que vous pourrez retrouver ci-dessous. C'est un livre qui se lit rapidement et que l'on prend plaisir à découvrir. Malgré tout, j'ai un peu peur qu'il ne me reste pas longtemps en mémoire.

    Je remercie les éditions Allary et Babelio !

    Petites citations pour la route : "Depuis le jour de notre rencontre, il n'avait cessé d'être mon meilleur ami, malgré les disputes, malgré la vie."

    "Parfois, la vie ne vous donne rien pendant des années, des décennies. Pas un trèfle à quatre feuilles, pas un Noël sous la neige, pas un billet de banque retrouvé dans une vieille veste. Aucune satisfaction, pas la moindre victoire, rien à manger pour l'égo. Elle ne vous donne tellement rien que vous pensez qu'elle vous a oublié. Vous êtes sous le porche d'une gare de province, un soir, et il pleut des cordes. Vous êtes trempés, il fait froid, vous êtes seul, le dernier bus vient de passer. Même un clébard ne viendrait pas vous tenir compagnie. Et alors que vous ne l'attendez plus, elle vient vous éclairer dans la nuit de ses phares emplis d'espoir. Elle fait ça pour tout le monde. Certains sont devant les pleins phares chaque journée, d'autres -la majorité- doivent se contenter de brefs faisceaux, d'éphémères éclaircies. Mais la vie finit toujours par revenir chercher les oubliés sous les porches des gares de province."

  • "Victime 55" de James Delargy

    victime,55,james,delargy,harper collins

    Chandler est en charge du commissariat local dans la petite ville de Wilbrook. Son quotidien va être chamboulé par l'arrivée de Gabriel, qui affirme avoir été kidnappé par un certain Heath. Mais peu de temps après, un certain Heath raconte la même histoire à un détail près : c'est Gabriel qui l'aurait enlevé. Qui croire ? Pour résoudre ce mystère, Chandler va devoir faire appel à son ancien collègue, Mitchell, devenu son supérieur. La tension est palpable entre les deux hommes. Vont-ils réussir à résoudre cette affaire ensemble ?

    Lorsque j'ai lu le résumé, j'ai tout de suite été intrigué par le fait que deux hommes racontent la même histoire, à ceci près que l'un ment et l'autre dit la vérité. C'est fascinant de tenter de démêler le vrai du faux et on se surprend à vouloir résoudre l'énigme avant les policiers.

    Le duo Chandler et Mitchell est assez tendu. Ils étaient proche au début de leur carrière, mais une affaire de disparition dans les montagnes leur démontrera qu'ils ont des aspirations différentes. Du coup, leur retrouvaille est assez froide et cela affectera leur travail à plusieurs reprise. J'ai aimé les flash-back qui nous ramène à leur début, cela permet de bien comprendre leur relation d'aujourd'hui. Rassurez-vous ces flash-back ne concernent que quelques chapitres et se repère par le fait qu'ils sont en italique dans le texte.

    L'histoire se concentre davantage sur l'affaire Gabriel/Heath et la victime 55. Chacun affirme être la victime 55, ce qui veut dire que la police se trouve face à un serial killer. Tout l'enjeu est là : qui sont les victimes précédentes ? Comment cela a-t-il pu passer inaperçu ? Et qui de Gabriel ou Heath est le tueur ? Cela fait beaucoup d'interrogations et l'auteur s'amuse à nous délivrer quelques indices au fur et à mesure de la lecture.

    Le final m'a un peu dérouté. J'ai eu une impression d'inachevé et de non-dit, un peu comme une fin ouverte. J'ai trouvé cela un peu dommage… Malgré tout, j'ai passé un agréable moment à jouer les détectives pour tenter de démêler le vrai du faux.

    Je remercie les éditions Harper Collins !

  • "Le discours" de Fabrice Caro

    discours,fabrice,caro,folio

    Adrien est dans une drôle de situation : il a du mal à se remettre de sa rupture avec Sonia, dont il espère terriblement des nouvelles; il doit supporter un énième repas de famille avec ses parents, sa sœur et son beau-frère; et enfin ce dernier lui demande d'écrire un discours pour le mariage de sa sœur !

    J'avais découvert le talent de Fabrice Caro à travers sa BD "Zaï zaï zaï zaï", je suis donc contente de le découvrir à travers un roman cette fois.

    Le lecteur est spectateur des actions et des pensées du narrateur, à savoir Adrien. Nous assistons donc à ce fameux repas de famille qui rappellera pas mal de souvenirs à toutes et à tous. Mais il y a des moments où le narrateur s'échappe dans ses pensées et réflexions, comme par exemple lorsqu'il pense à sa relation avec Sonia ou quand il tente un début de discours de mariage.

    J'ai adoré le ton piquant et plein d'humour de l'auteur. On rit (notamment l'épisode du porte serviette de Noël ou celui de l'arbre à vœux), on sourit à plusieurs reprises et on se reconnait parfois dans certaines situations. Les chapitres sont courts et le rythme varie en fonction de la partie abordée.

    Néanmoins, cela reste un roman assez court, plaisant à lire et avec la bonne dose d'humour et de dérision.

    Je remercie les éditions Folio !

  • "Changer l'eau des fleurs" de Valérie Perrin

    changer,eau,fleurs,valérie,perrin,albin michel

    Après avoir été garde-barrière pour la SNCF, Violette Toussaint exerce aujourd'hui le métier de garde-cimetière. Au quotidien, elle renseigne les gens, discute avec les habitués, s'occupe des tombes et prend soin de son jardin. Sa petite routine se voit chamboulé par l'arrivé d'un homme qui cherche des réponses. Violette saura-t-elle l'aider ?

    J'ai entendu énormément de bien du premier roman de Valérie Perrin "Les oubliés du dimanche" (qui m'attend bien sagement dans ma PAL) mais c'est avec ce titre que j'ai décidé de découvrir l'univers de cette auteure.

    Ce roman est tout ce que j'aime ! Un roman feel-good avec une pointe de drame, une ode au petites choses du quotidien, le tout relevé d'un message positif.

    Nous suivons le personnage de Violette Toussaint a différents moments de sa vie : son enfance d'orpheline, sa rencontre coup de foudre avec son mari Philippe Toussaint, ses déboires avec lui, son métier de garde-barrière, sa vie de maman, son métier de garde-cimetière par la suite, ... et d'autres choses dont je ne dirais rien de peur de ne trop en dévoiler.

    Il n'y a pas de temps mort dans ce livre, car l'auteure nous parle de la vie de Violette avec pas mal de flash-backs entre diverses époques. On se rend alors compte que Violette n'a pas toujours vécu de choses faciles et pourtant, elle n'en ressors que du positif, avec beaucoup de sagesse. Il faut y rajouter une dose de poésie et d'humanité, notamment grâce au style d'écriture de l'auteure.

    Bref, une belle histoire comme je les aime !

    Petite citation pour la route : " - Que sont les "larmoyances" ?
    - C'est un mot que j'ai inventé pour réunir la mélancolie, la culpabilité, les regrets, les marches avant et les marches arrières. Tout ce qui nous emmerde dans la vie, quoi. Ce qui nous empêche d'avancer."

    Bonne nouvelle : il existe en format poche aux éditions Le livre de poche !

    changer,eau,fleurs,valérie,perrin,albin michel

  • "Nos promesses sont éternelles" de Camille Challes

    promesses,éternelles,camille,challes,city

    A ses quarante ans, Justine pète un câble et a besoin de faire un point sur sa vie. Pendant une semaine, elle part loin de son mari, de ses enfants, de son boulot, pour réfléchir. Elle se souvient de ses rêves d'enfance et décide de partir à la recherche de ses amis de lycée. Ont-ils mieux réussi qu'elle ?

    La crise de la quarantaine s'illustre parfaitement dans ce roman. Justine pète un câble lorsqu'elle s'aperçoit que son mari ne la connait pas (il lui a préparé une fête surprise alors qu'elle déteste ça, et il lui a offert un appareil à smoothie pour ses 40 ans !), que son job l'accapare plus qu'il ne le faudrait et qu'elle s'éloigne de sa fille aînée. Elle plaque tout pour réfléchir sur sa propre vie et ses rêves abandonnés. Elle en profite pour revoir ses amis d'enfance pour peut-être comprendre comment elle a pu en arriver là et pourquoi pas apprendre quelques secrets bien gardés.

    Ce roman plaira énormément aux adeptes de littérature abordant le développement personnel, car ce livre est une réelle remise en question d'une vie en général. C'est une véritable introspection qu'entreprend le personnage de Justine. Elle va alors s'écouter beaucoup plus, devoir faire des choix et apprendre des secrets bien enfouis.

    J'ai aimé voir l'évolution du personnage de Justine et découvrir certaines révélations surprises qui offrent pas mal de rebondissements. C'est un roman qui se lit bien et rapidement. Le lecteur aura envie d'aller jusqu'à la fin pour savoir si le personnage de Justine arrivera ou non à enfin trouver la paix.

    Un petit bémol sur la couverture qui ne fait pas écho du tout au livre. En la voyant, on s'attend à avoir une histoire d'amitié entre nanas en plein été, alors qu'on y est pas du tout. Dommage !

    Bref, un roman contemporain sympa à découvrir !

    Je remercie les éditions City !