Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rachel

  • "Bye-bye, vitamines" de Rachel Khong

    bye-bye,vitamines,rachel,khong,les escales

    A trente ans, Ruth vient de se séparer de son fiancé. Elle se réfugie chez ses parents qui ont grandement besoin d'elle, car on vient de diagnostiquer la maladie d'Alzheimer à son père.

    Ce livre pourrait faire penser à quelque chose de joyeux et pétillant avec ces jolis citrons sur la couverture. Et pourtant, c'est un sujet délicat qu'aborde l'auteur, puisqu'elle traite de la maladie d'Alzheimer vu par un proche du malade.

    Le père de Ruth était un éminent professeur d'histoire qui ne comprend pas pourquoi il ne peut plus donner cours aujourd'hui. Ruth va faire de son mieux pour lui rendre la vie agréable, quitte à dépasser certaines limites. Elle va aussi faire face à certaines révélations et secrets de famille, qu'elle aurait préféré ne pas savoir.

    C'est également l'occasion pour Ruth de faire un point sur sa vie après sa rupture avec Joel.

    Le style de l'histoire m'a un peu dérouté. Cela partait un peu trop dans tous les sens pour moi et j'avais parfois du mal à me concentrer et à me repérer dans l'histoire.

    Bref, ce fut une lecture sympa mais que je vais avoir tendance à vite oublier ... !

    Je remercie les éditions Les Escales

    Petites citations pour la route : "ça fait longtemps que j'ai arrêté de me demander pourquoi il y a tant de gens fous. Ce qui me surprend, c'est qu'il y ait autant de gens sains d'esprit.

    "Partager des choses, c'est le début d'une histoire, et ne pas les partager, la fin."

  • "La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry arriva le mardi..." de Rachel Joyce

     

    la lettre qui allait changer le destin.JPG

    Harold Fry, retraité paisible, reçoit une lettre d'une de ses anciennes collègues Queenie, qui lui annonce qu'elle va bientôt mourir d'un cancer. Harold lui répond et s'en va poster la lettre. Mais sur la route, il lui vient l'idée d'aller remettre la lettre en main propre à Queenie. Sauf que celle ci réside à l'autre bout de l'Angleterre. Pourtant cela ne décourage pas Harold qui se fait la promesse d'aller jusqu'à elle... à pied !

    Cette histoire invraisemblable d'un petit vieux qui décide de parcourir un nombre incalculable de kilomètres pour délivrer une lettre m'a beaucoup attiré ! C'est un brin loufoque et quelque part un peu magique ! Grâce à son voyage, Harold va rencontrer énormément de gens qui vont plus ou moins l'aider dans son drôle de pélerinage ! Cela lui permettra de remettre en cause sa vie et son passé. Quoi de mieux que de marcher pour réfléchir sur ses actions antérieures et faire un point ?! Harold l'a bien compris et se lance un sacré défi !

    J'ai aimé l'évolution des personnages, outre Harold qui nous livre petit à petit sa vie (sa rencontre avec sa femme, sa relation avec son fils, son travail, ...), nous faisons la connaissance de Maureen, sa femme qui ne comprend pas trop le but d'Harold (enfin dans un premier temps). Au départ, j'ai limite détesté ce personnage, puis sa manière de réagir et d'évoluer m'a plu. Comme quoi, l'auteure a fait du bon boulot parce souvent je reste assez fidèle à ma première impression !

    On apprends donc énormément de choses sur la vie personnelle d'Harold et l'on sent qu'il se cache de lourds secrets derrière tout ça. Arrivée à la moitié du livre, j'avais déjà deviné certaines choses. Cela ne m'a pas forcément dérangé puisque je voulais tout de même savoir la fin de l'histoire ! Gaellooo qui l'a lu avant moi, fut au contraire surprise de certaines révélations... comme quoi ! ;)

    J'ai beaucoup apprécié la manière d'écrire de l'auteure Rachel Joyce, j'ai d'ailleurs récupéré quelques citations par ci par là !

    Bref, j'ai retrouvé dans ce livre une belle histoire qui redonne foi en l'espoir et en l'espèce humaine ! Un agréable moment à travers un voyage en Angleterre !

    Petites citations pour la route : "On pourrait croire que marcher c'est simple comme bonjour, dit-elle enfin. Qu'il suffit de mettre un pied devant l'autre. Mais je suis toujours étonnée de voir à quel point les choses censées être instinctives sont en faites difficiles."

    "Il n'était pas quelqu'un qui allait poster une lettre. Il marchait vers Queenie Hennessy. C'était un recommencement."

    "En marchant, il libérait le passé qu'il cherchait à éviter depuis vingt ans, et ce passé bavardait et folâtrait comme un fou dans sa tête avec son énergie propre. Harold n'envisageait plus la distance en termes de kilomètres. Il la mesurait avec ses souvenirs."

    "Le passé était le passé; on ne pouvait échapper au début de sa vie."

    "Désormais, Harold ne pouvait plus croiser un inconnu sans reconnaître que tous étaient pareils et que chacun était unique; et que c'était le dilemme de la condition humaine."

  • "Ceux qui n'aiment pas lire" de Rachel Corenblit et de Julie Colombet

    9782812601798.jpg

    Samuel n'aime pas lire et sa maman s'en inquiète. Tous les mercredis, elle emmène Samuel à la bibliothèque. Là-bas, il y rencontre Viviane et Morgane, deux soeurs qui n'aiment pas lire non plus. Ils décident tous ensemble, de créer un club de "ceux qui n'aiment pas lire". Les membres du club déclarent la guerre aux gens qui veulent les forcer à lire !
    S'en suit pas mal de bêtises, allant jusqu'à la mise à sac entière de la bibliothèque !

    Un petit roman première lecture qui se lit très vite, notamment grâce à l'abondance d'illustrations. En parlant des illustrations, elles peuvent faire un peu peur, comme par exemple la couverture, mais ça ne m'a pas choqué ni rebuté pour la lecture.
    J'ai adoré la morale finale et ça serait vraiment génial si tous les enfants pourraient se rendre compte qu'un livre n'est pas une corvée, qu'il suffit juste de tomber sur le bon qui amène ensuite à en découvrir d'autres !
    Le texte est vraiment super, j'en ai d'ailleurs retirer pas mal de citations ! A vous de juger ^^

    Je le recommande bien sûr à ceux qui n'aiment pas lire et aux personnes qui en cotoient ! ;)

    Petites citations pour la route : "Un enfant qui n'aime pas lire, c'est comme un crocodile sans dents. On a de la pitié pour lui. On se demande comment il va se nourrir, comment il va grandir dans la jungle et les marécages. Comment il va se débrouiller parmi tous les autres crocodiles qui, eux, dévorent les livres."

    "La lecture, c'est comme la confiture, faut laisser les enfants s'y coller comme des mouches."

    "Le club de ceux qui n'aiment pas lire. Voilà mon déclic, mon flash, mon illumination. Pour ne pas se sentir seul, pour trouver des solutions, pour s'organiser contre un monde de bouquins qui ne veut pas de nous."

    "Je me dis que peut-être un jour, j'ouvrirai un livre, par hasard et que je ne pourrai plus m'arrêter tellement j'aurai envie de le lire et de le terminer et d'en commencer un autre et un autre encore."