Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

abbott

  • "La fin de l'innocence" de Meg Abbott

    photo.JPG

    Lizzie et Evie sont deux adolescentes inséparables. Un soir après l'école, Evie disparait brutalement. Lizzie est la dernière personne à l'avoir vue. Le père d'Evie se tourne alors vers l'amie de sa fille en la priant de se souvenir d'un détail afin de pouvoir retrouver sa fille, ou de moins un indice. Elle va alors aider à sa manière, fouillant dans sa mémoire mais également en passant beaucoup de temps chez les parents d'Evie...

    J'avais entendu beaucoup de bien des romans de Meg Abbott sur la blogosphère et j'avais besoin de lire un policier ou thriller, je me suis donc tournée vers "La fin de l'innocence" que j'ai trouvé d'occaz sur internet.

    Tout d'abord, je comprends pourquoi les romans de Meg Abbott font parler d'eux (parce qu'apparemment c'est le cas pour ses autres romans) : il y règne une ambiance vraiment étrange ! Le lecteur est plongé dès les premières pages dans une atmosphère spéciale, voire tendue. Beaucoup de non-dits ou de choses que l'on nous cache volontairement. Cela crée vraiment un climat qui laisse le lecteur dans le flou. Jusqu'à la fin ? J'ai eu peur de cela au début. Je dois dire que je n'aime pas trop les livres sans fin ou sans réelle explication. Ici, Meg Abbott nous lâche quelques infos ici et là mais laisse tout de même la volonté au lecteur de choisir son propre dénouement.

    L'histoire de ses deux jeunes filles, adolescentes, amies plus que tout, nous est dévoilé par la narratrice Lizzie. Elle va d'ailleurs apprendre au fur et à mesure de l'enquête qu'elle ne connait pas si bien que ça sa meilleure amie. Encore des mystères et des blancs volontaires...
    Je dois dire que les personnages secondaires comme les membres de la famille d'Evie m'ont paru assez étranges. Le lecteur se met alors à imaginer dix milles scénarios possibles.
    Au final, je n'aurais pas imaginé cette fin là, mais elle ne m'a pas dérangé plus que ça.

    En reposant le livre, je garde vraiment une impression étrange et j'ai du mal à savoir si j'ai réellement apprécié cette histoire ou pas... C'est un livre qui vous fera cogiter pendant mais surtout après votre lecture !