Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Une certaine idée du bonheur" de Rachel Kadish

certaine,idée,bonheur,rachel,kadisch,pocket

Tracy est une jeune universitaire spécialisée dans la littérature. L'amour ? A part écouter son amie Yolanda lui parler de ses nombreuses conquêtes, très peu pour elle... jusqu'au jour où elle fait la connaissance de George. Cet homme lui plait et, très rapidement, leur relation évolue. Mais Tracy est-elle réellement prête pour cela ?

J'avoue avoir acheté ce livre sans en avoir lu ou entendu du bien ou du mal. La couverture et le titre m'ont attiré, me faisant penser à un roman détente... erreur !

En effet, ce roman, qui certes s'adresse à un public typiquement féminin, ne m'a pas paru être une lecture détente. Bien au contraire ! L'auteure nous livre une réflexion permanente sur les relations amoureuses, et le mariage plus précisément (s'en oublier la notion du bonheur !) à travers le personnage principal : Tracy.

J'ai eu beaucoup de mal à m'attacher au personnage de Tracy. Pourtant c'est une jeune femme spécialisée en littérature (et j'aime cela aussi !) mais j'ai eu la nette impression qu'elle ne cessait de vouloir étaler "sa science". Cela m'a donné une sensation de lourdeur tout au long de ma lecture.

Il y a pour moi quelques longueurs qui m'ont donné envie de vite terminer ce roman pour pouvoir passer à autre chose. Malgré tout, j'ai pu noter pas mal de jolies citations, ce qui n'enlève rien au style d'écriture de l'auteure.

Bref, une déception pour ma part... Dommage !

Petites citations pour la route : "Ceux qui pensent que les livres sont des objets stériles n'ont jamais humé l'air circulant dans une bibliothèque. Les vieux volumes automnaux qui évoquent la fumée et les feuilles en décomposition. Les récents sentent la colle, la vanille et la réflexion. Les livres font un bruit particulier, aussi tournez les pages pendant assez d'heures, d'années, et vous l'intégrerez comme les gens vivant en bord de mer assimilent le rythme des vagues : ce bruissement à la fin d'une page semble davantage lié au défilé de vos pensées qu'au mouvement de votre main."

"Des fois, je me dis qu'être surprise que l'amour soit une déception revient à s'engager dans l'armée et s'étonner qu'on te tire dessus."

"L'amour n'est souvent que le début des ennuis. Les hommes, eux au moins, ont l'excuse d'en avoir besoin puisque les statistiques montrent que le mariage leur assure de vivre plus longtemps. A l'inverse, les femmes s'y lancent à leurs risques et périls."

" L'amour. S'il peut me tomber dessus, alors tout peut arriver."

"Je crois qu'il faut savoir définir ses priorités, et faire en sorte de ne pas avoir de regrets. La vie n'est pas éternelle."

"Les gens se méprennent sur le bonheur. Ils pensent qu'il est synonyme d'absence de problème. ça, ce n'est pas du bonheur, c'est de la chance. Le vrai bonheur est la capacité à vivre avec les problèmes."

"Chaque jour des gens brillants, plus intelligents que moi, se complaisent dans un drame et un pessimisme somme tout confortables, répugnant à mettre les mains dans le cambouis, pour reconnaître que le bonheur exige du courage et des efforts."

Écrire un commentaire

Optionnel