Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

albin michel

  • "C'est où, le Nord ?" de Sarah Maeght

    c'est, où, nord, sarah, maeght, albin michel

    Ella est une jeune femme originaire de Dunkerque, prof de français à Paris. ça ne va pas très fort avec son copain Victor depuis que celui-ci est au chômage. Au collège, elle reçoit de mystérieux santons mutilés. Qui lui envoie ceci ? Et pourquoi ? A travers son quotidien et ses rencontres, Ella tente de percer ce mystère...

    J'avais vu plusieurs fois ce livre sur d'autres blogs littéraires et comme l'auteur vient du Nord (ma région ^^), cela m'a tout de suite attirée.

    Le livre s'ouvre sur une belle préface écrite par Katherine Pancol, qui nous prévient : nous n'allons pas lâcher ce bouquin et surtout nous allons adorer. Et effectivement, j'ai beaucoup aimé !

    L'auteur s'attarde à nous faire découvrir une galerie de personnages aux caractères variés et un tantinet excentriques. Ella est bien sûr au centre de tous ses portraits et on s'attache rapidement à elle. J'ai également adoré Klaus son poisson rouge éclopé, son meilleur ami gay Théo, la folle Lou, et j'en passe ... !

    J'ai particulièrement aimé le style de l'auteur, qui n'est pas sans rappeler celui de Katherine Pancol. Pas étonnant donc que cette dernière ait adoré ce roman ! L'histoire est assez simple au final mais reflète assez bien notre société contemporaine. C'est très plaisant à lire et d'ailleurs je l'ai lu en à peine deux jours !

    Bref, un roman contemporain sympa à découvrir !

    Petite citation pour la route : " - Je vous jure, madame, le télé-achat, c'est pareil que la vie.
    - Comment ça ?
    - C'est jamais comme à la télé."

  • "De tes nouvelles" d'Agnès Ledig

    de,tes,nouvelles,agnès,ledig,albin michel

    Voici la suite tant attendue de "On regrettera plus tard" !

    Nous retrouvons avec plaisir Valentine, Eric, Anna-Nina, Gustave et Gaël. Si vous n'avez pas lu le roman précédent, ne lisez pas ma chronique, de peur de vous spoiler trop de choses.

    A la fin de "On regrettera plus tard", nous savions qu'Eric et sa fille reviendrait un jour ou l'autre. Et ce jour est enfin arrivé ! S'en suivra une petite routine qui s'installera au fur et à mesure des pages. Reste également quelques petites questions en suspens : Y-a-t-il un avenir possible entre Eric et Valentine ? Que ressent-ils vraiment ? D'autant plus que pour Valentine, un chamboulement risque de tout remettre en cause entre elle et Eric.

    Une bonne partie du bouquin s'intéresse également à Gaël. En effet, il va y avoir du changement dans sa vie qui le poussera à changer du tout au tout. Il prendra donc un peu plus d'importance dans ce tome-ci.

    J'ai aimé retrouver ces personnages et les voir évoluer dans leur quotidien. Malgré tout, j'y ai trouvé quelques longueurs par moment, ce qui fait que je garde une préférence pour le premier tome.

    J'ai apprécié retrouver le style d'écriture doux et tendre d'Agnès Ledig. Encore une fois, je vous conseille de garder un stylo et un petit carnet pour noter les jolies citations que vous trouverez tout au long de votre lecture.

    Bref, une suite agréable malgré une petite préférence pour le premier tome.

    Petites citations pour la route : "C'est bizarre la vie. ça bouge tout le temps. Des gens arrivent, d'autres qui s'en vont, des moments douloureux et d'autres de grâce... "

    "Mais après tout, l'amour, on l'apprend seul, quand il nous tombe dessus. Et on apprend aussi à le regarder partir, à avoir du chagrin, puis à se relever, pour retomber amoureux. "

    "Aimer, ma chérie, c'est tenir très fort à quelqu'un et se sentir bien avec lui ou elle. Mais être amoureux, c'est sentir son cœur vibrer autrement, et cogner un peu plus. Tout est dans ta poitrine ou dans ton ventre. Parfois tu ne sais pas trop, tu doutes, mais si tu ne ressens pas ce battement et cette vibration au fond de toi en pensant à l'autre, en le voyant, en étant avec lui, si tu n'as pas l'impression que le temps s'arrête en sa présence et qu'il est si long en son absence, alors c'est que tu n'es pas vraiment amoureux. L'amour, c'est une vibration. C'est une évidence. Ce n'est pas ta tête qui te prévient, c'est ton corps ! Si tu commences à avoir besoin de réfléchir pour savoir si tu es amoureuse ou pas, c'est que tu ne l'es pas. "

  • "La mafia du chocolat" de Gabrielle Zevin

    mafia, chocolat, gabrielle, zevin, albin michel, wiz, tome 1

    Dans un monde où le chocolat est interdit, Anya est la fille du célèbre défunt parrain du chocolat. Elle a énormément de responsabilités : s'occuper de son frère et de sa petite sœur, de sa grand-mère mourante, ses cours et empêcher tout lien avec sa famille mafieuse. Mais voilà que son ex se fait empoisonné en mangeant une barre de chocolat qu'elle venait de lui donner. Elle est tout de suite soupçonnée...

    J'avais entendu beaucoup de bien de ce premier tome et de cette saga en général, j'en attendais donc beaucoup ... un peu trop je crois !

    Même si l'histoire est agréable et le décor assez réussi (imaginez un monde sans chocolat ? Pas possible pour moi ^^), je dois dire que j'en ressors un peu déçue...

    Je n'ai pas forcément réussi à m'attacher au personnage d'Anya. Celle ci a énormément de choses à régler dans sa vie et a par moment du mal à s'en sortir. Voulant prendre exemple sur son défunt père, elle ne veut pas d'aide extérieure. Résultat les ennuis s'accumulent.

    Je m'attendais à quelque chose de plus violent et de plus rythmé, notamment à cause du décor mafieux qui nous est décrit.

    Le cœur sur la couverture nous indique également qu'une histoire d'amour sera présente, mais même là, elle ne m'a pas emballée plus que ça...

    Le titre des chapitres nous indique un peu trop clairement ce qui va s'y dérouler et je l'ai un peu regretté.

    Je ne pense pas lire le tome 2, ni le tome 3. D'ailleurs, celui ci n'a jamais été traduit en français alors que le début de la saga date de 2012 !

    Bref, une petite déception pour ma part ! Dommage !

  • "Petits secrets et grands mensonges" de Liane Moriarty

    petits,secrets,grands,mensonges,liane,moriarty,albin michel

    Jane, Celeste et Madeline sont toutes les trois mamans. Le jour de la rentrée des classes de leurs enfants, elles deviennent amies. Elles s'entraident, passent de bons moments ensembles malgré quelques soucis... En effet, elles cachent de petits ou de grands secrets, qui peu à peu vont être révélés. Que ce soit des problèmes mère/fille, de la violence conjugale ou des problèmes de harcèlement scolaire, ... tout fini par se savoir. Mais le pire reste à venir... lors de la soirée quiz de l'école, un accident mortel survient...

    J'avais adoré "Le secret du mari" de Liane Moriarty, il me tardait donc de découvrir son dernier roman.

    Même si l'histoire m'a plu, je dois dire que j'ai mis du temps à le finir. Cela est dû à un manque de temps de ma part mais également à la construction assez particulière du roman. En effet, d'un côté, les chapitres se concentrent sur l'histoire de ces trois jeunes femmes, et la fin de chaque chapitre donnent la voix à des personnages secondaires concernant l'enquête sur ce qui s'est passé lors de la fameuse soirée quiz. Cela m'a un peu décontenancé et je dois dire que c'est pour moi le point faible du roman.

    Concernant l'histoire des trois personnages principaux, à savoir : Jane, Celeste et Madeline, j'avoue que j'ai pris plaisir à les connaitre et à les voir évoluer. Elles ont certes chacune des problèmes mais cela les rend plus réelles et authentiques. Leurs petits secrets et leurs grands mensonges nous sont dévoilés au fur et à mesure de la lecture. J'ai deviné quelques petites choses mais l'auteur a tout de même réussi à me surprendre.

    Bref, un roman contemporain plaisant même si je garde une préférence pour son premier roman "Le secret du mari".

  • "Pars avec lui" d'Agnès Ledig

    pars,avec,lui,agnès,ledig,albin michel

    Roméo est pompier. Lors d'une intervention, il chute de huit étages. A l’hôpital, c'est Juliette, l'infirmière qui s'occupe de lui. Une véritable complicité s'installe entre eux. Pourtant, Juliette est en couple avec Laurent et elle rêve d'avoir un bébé. Mais tout ne semble pas rose entre eux...

    J'avais eu un gros coup de cœur pour "Juste avant le bonheur" d'Agnès Ledig, il me tardait donc de découvrir ses autres romans. Mais comme d’habitude, je traîne dans mes lectures...

    Encore une fois, Agnès Ledig arrive à nous captiver dès les premières lignes. Outre l'histoire de Roméo et Juliette, l'auteur s'attache également à donner du poids aux personnages secondaires. Ils ont réellement une existence propre et l'auteur leur donne la parole dans des chapitres leur étant exclusivement réservé. Ils sont aussi attachant que les personnages principaux. C'est l'une des nombreuses qualités des écrits d'Agnès Ledig.

    L'auteur parvient à nous émouvoir sur des sujets particulièrement forts mais bien traités : les pervers narcissiques, la perte d'un enfant, se reconstruire après un grave accident, ... Plein de thèmes du quotidien y sont abordés, du coup on s'attache rapidement à l'histoire, ça nous parle du début à la fin. De plus, l'auteur décrit tout ça avec émotions, sans tomber dans le pathos.

    Bref, un roman contemporain humain que l'on a du mal à lâcher. Vivement le prochain !

    Petite citation pour la route : "J'évolue dans cet état d'esprit en acceptant l'idée, parfois difficile et pourtant indubitable, qu'une grande partie de notre existence ne nous appartient pas. Les rencontres, les amours, les occasions, les au revoir ou les adieux, les petites joies et les grandes peines, les petites peines et les grandes joies. Chacun y participe, à son échelle, mais finalement c'est le destin qui décide."