Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ledig

  • "Pars avec lui" d'Agnès Ledig

    pars,avec,lui,agnès,ledig,albin michel

    Roméo est pompier. Lors d'une intervention, il chute de huit étages. A l’hôpital, c'est Juliette, l'infirmière qui s'occupe de lui. Une véritable complicité s'installe entre eux. Pourtant, Juliette est en couple avec Laurent et elle rêve d'avoir un bébé. Mais tout ne semble pas rose entre eux...

    J'avais eu un gros coup de cœur pour "Juste avant le bonheur" d'Agnès Ledig, il me tardait donc de découvrir ses autres romans. Mais comme d’habitude, je traîne dans mes lectures...

    Encore une fois, Agnès Ledig arrive à nous captiver dès les premières lignes. Outre l'histoire de Roméo et Juliette, l'auteur s'attache également à donner du poids aux personnages secondaires. Ils ont réellement une existence propre et l'auteur leur donne la parole dans des chapitres leur étant exclusivement réservé. Ils sont aussi attachant que les personnages principaux. C'est l'une des nombreuses qualités des écrits d'Agnès Ledig.

    L'auteur parvient à nous émouvoir sur des sujets particulièrement forts mais bien traités : les pervers narcissiques, la perte d'un enfant, se reconstruire après un grave accident, ... Plein de thèmes du quotidien y sont abordés, du coup on s'attache rapidement à l'histoire, ça nous parle du début à la fin. De plus, l'auteur décrit tout ça avec émotions, sans tomber dans le pathos.

    Bref, un roman contemporain humain que l'on a du mal à lâcher. Vivement le prochain !

    Petite citation pour la route : "J'évolue dans cet état d'esprit en acceptant l'idée, parfois difficile et pourtant indubitable, qu'une grande partie de notre existence ne nous appartient pas. Les rencontres, les amours, les occasions, les au revoir ou les adieux, les petites joies et les grandes peines, les petites peines et les grandes joies. Chacun y participe, à son échelle, mais finalement c'est le destin qui décide."

  • "Juste avant le bonheur" d'Agnès Ledig

    juste avant le bonheur.JPG

    Julie, caissière et mère célibataire, survit au quotidien. Elle fait la rencontre de Paul, un homme qui pourrait être son père, mais qui ne lui voudra que du bien. Il lui propose d'ailleurs de partir en vacances en Bretagne. Après réflexion, Julie et son fils Ludovic prennent donc la route avec Paul et son fils Jérôme. A partir de là, la vie de ces quatre personnages va changer à tout jamais...

    J'avais trèèès envie de lire ce livre depuis un bon moment ! Déjà grâce à l'avis deux tentatrices (Ingrid et Stéphanie) qui m'ont terriblement envie de découvrir ce petit bijou !

    Au début je me suis dit : "le truc bateau de la rencontre entre un homme et une femme, entre un riche qui veut aider la pauvre, et bla bla bla...", je continue ma lecture et là je tombe de haut ! Bah oui parce l'auteure nous emmène carrément autre part que ce que nous avions prévu ! Pour les fidèles du blog, vous le savez, lorsqu'un auteur arrive à me surprendre, c'est bingo ! Et bien là, c'est tout ça !

    J'ai adoré le style de l'auteure qui arrive à nous faire vivre plein de choses, plein d'émotions avec une écriture simple mais soignée. Pour les adeptes des petits carnets de citations, faites chauffer votre stylo, parce que là il y a du lourd ! :)

    J'ai vraiment apprécié de passer d'une émotion à une autre en un rien de temps : on sourit et l'instant d'après on attrape un mouchoir ! On pourrait croire qu'il s'agit d'un livre bourré de bons sentiments, genre cul cul la praline et tout, alors qu'en fait pas du tout ! L'auteure arrive à capter des morceaux de vies, des évènements qui pourraient arriver à tous et les décrit avec merveille !

    Bref, un coup de coeur pour ce roman sublime ! Je l'ai d'ailleurs déjà conseillé à plusieurs personnes ! :)

    Petites citations pour la route :

    "Parfois, dans la vie, on a le sentiment de croiser des gens du même univers que nous... Des extra-humains, différents des autres, qui vivent sur la même longueur d'onde, ou dans la même illusion.
    C'était mon impression aujourd'hui...
    Et ça fait du bien."

    "La tristesse s'est installée au fond de lui sans lui demander son avis. Elle se sent chez elle. Il a beau essayer de se divertir, rien n'y fait, elle est là, tapie dans un coin, prête à resurgir au moindre relâchement."

    " "Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants."
    Tu parles !
    Il faudrait déjà réussir à trouver le Prince Charmant. Dans les jolies histoires, les femmes n'élèvent pas seules leur enfant, elles ne triment pas toute la journée pour pouvoir survivre. Dans les jolies histoires, les femmes sont belles, les hommes sont forts, ils s'aiment et la vie leur est douce et bienvaillante.
    C'est nul les contes de fées."

    " - Je vous l'ai déjà dit, quoi qu'il arrive, on s'en sort. Parfois, un peu abîmé par la vie, mais on s'en sort."

    " - Toutes les plaies cicatrisent, plus ou moins vite, plus ou moins bien, mais la peau se referme. On garde une trace, mais la vie est plus forte."

    " - Ce n'est pas la vie qui est belle, c'est nous qui la voyons belle ou moins belle. Ne cherchez pas à vouloir atteindre un bonheur parfait, mais contentez-vous des petites choses de la vie, qui, mises bout à bout, permettent de tenir la distance.
    - Qu'appelez-vous les petites choses de la vie ?
    - Les tout petits riens du quotidien, dont on ne se rend même plus compte mais qui font que, selon la façon dont on les vit, le moment peut-être plaisant et donne envie de sourire. Nous avons tous nos petits riens à nous. Il faut juste en prendre conscience."

    " On souffre individuellement et collectivement. On souffre d'être triste et de voir les autres tristes. On souffre doublement. Et on n'y peut rien."