Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

masse critique

  • "Le nageur" de Roma Tearne

    nageur, roma, tearne, milady, masse critique, babelio

    Ria est une femme solitaire qui vit recluse dans la maison d'enfance de son oncle. Un soir, elle aperçoit un homme nageant dans la rivière au fond de son jardin. Intriguée, elle fait la connaissance de Ben, vingt ans, réfugié du Sri-Lanka. Peu à peu des sentiments naissent entre eux, mais cela n'est pas forcément au goût de tous. Surtout quand des massacres d'animaux surgissent en même temps que l'arrivée massive de migrants...

    Je n'avais ni lu ni entendu de commentaires sur ce roman. Grâce au masse critique de Babelio, j'ai eu l'occasion de découvrir la plume de Roma Tearne. C'est le titre et la jolie couverture qui m'a attiré vers ce roman.

    Le livre se découpe en trois parties (et une au début qui présente un fait divers et amorce le décor). Chaque partie correspond au récit de trois femmes. La première concerne Ria. Je tairais les deux autres de peur de trop spoiler l'histoire.

    Ria nous raconte sa vie qui parait un peu triste malgré un décor des plus charmant. On s'imagine assez clairement cette maison dont elle a du mal à se séparer. Son quotidien va changer et s'épanouir grâce à sa rencontre avec Ben. A travers les yeux de Ria, nous faisons donc la connaissance de Ben, ce réfugié sri lankais qui a l'espoir d'une vie meilleure en Angleterre.

    Bien évidemment, tout ne sera pas rose entre eux. Les migrants font peurs pour certains et souffrent d'une mauvaise image, surtout quand on les suspectent d'égorger des animaux et de cambrioler des maisons.

    Vous l'aurez compris, ce roman aborde des thèmes importants comme l'amour, mais aussi des thèmes d'actualité comme les réfugiés ou le besoin fondamental de liberté.

    J'ai beaucoup aimé le style un tantinet poétique de l'auteur Roma Tearne. D'ailleurs, celle ci sait de quoi elle parle puisqu'elle a fui le Sri Lanka avec sa famille à l'âge de dix ans pour rejoindre l'Angleterre.

    Bref, un superbe roman à découvrir !

    Je remercie Babelio et les éditions Milady !

  • "Lotto girl" de Georgia Blain

    lotto,girl,georgia,blain,casterman,masse critique,babelio

    Fern est une Lotto Girl. Les parents de Fern avaient acheté des billets à la loterie pour gagner le pouvoir de transformer génétiquement leur fille de dons privilégiés. Elle a ensuite été envoyé à Halston une prestigieuse école afin de pouvoir développer au mieux ses dons. Mais tout ne s'est pas passé comme prévu... Aujourd'hui Fern s'appelle Delia Greene et est devenu trieuse de déchets. Comment est-ce possible ? Que s'est-il réellement passé pour en arriver là ?

    J'ai eu l'opportunité de recevoir ce titre avant sa sortie officielle grâce à un masse critique privée de Babelio !

    Tout d'abord, cette histoire m'a rapidement fait penser au roman "The Ones" que j'ai lu récemment. Cette histoire de modifier génétiquement les personnages afin de les rendre meilleur, voire parfaits, est très en vogue dans la littérature.

    Ici, Fern nous raconte deux périodes de sa vie :le passé où elle nous explique le fait d'être une lotto girl, qu'est ce qu'elle en pense, ce qu'elle a vu, ... et le présent où elle a changé d'identité, et se retrouve plus bas que terre. Ces deux périodes se chevauchent à plusieurs reprises dans le récit, ce qui nécessite d'être un minimum concentré pour ne pas se perdre en route.

    L'histoire en elle-même amène à la réflexion et sur savoir en qui on peut faire confiance ou non. A plusieurs reprises, on doute en même temps que Fern et on arrive à ne plus savoir qui croire.

    Par certains côtés, ce roman m'a également rappelé la saga Divergente et je pense que c'est ce qui m'a fait apprécié ma lecture.

    De plus, les éditions Casterman m'ont gâté avec ce super marque page accordé au roman !

    Je remercie Babelio et les éditions Casterman !

  • "Les enquêtes polar de Philippine Lomar. Tome 2 : Le braqueur des coeurs" de Dominique Zay, Greg Blondin et Dawid

    enquêtes,philippine,lomar,tome 2,braqueur,coeurs,dominique,zay,greg,blondin,dawid,éditions de la gouttière,babelio,masse critique

    Philippine Lomar, adolescente détective, se prépare à une nouvelle enquête. Cette fois, c'est une jeune fille qui s'inquiète pour sa sœur. Celle ci a aidé un jeune délinquant à voler le stock de nourriture des restos du cœur. Depuis le garçon la menace si elle décide à cafter à la police. Philippine est touchée par cette histoire et décide de s'occuper de cette affaire !

    J'avais découvert il y a peu de temps le tome 1 des enquêtes de Philippine Lomar dans le cadre de mon boulot. Cette BD m'avait plu, je suis donc ravie de découvrir la suite grâce au dernier masse critique de Babelio.

    On s'attache rapidement au personnage de Philippine Lomar. Elle a treize ans et demi et possède un sacré caractère, mais également un cœur tendre. Elle est rapidement touchée par les personnes qui viennent lui demander de l'aide et réclame ainsi justice.

    Dans ce tome, on parle de vol d'une association caritative, mais également de menace de mort. Au début de la BD, on a également un cas de harcèlement. Vous l'aurez compris, les auteurs s'attachent à traiter divers sujets que l'on peut rencontrer dans la vie courante. Cela pourra parler à certains ados.

    J'aime également beaucoup les petites touches d'humour par ci par là et quelques références culturelles, notamment dans les illustrations (ex : le public du cirque où l'on aperçoit des personnages de BD connus comme où est Charlie, l'inspecteur Gadget ou le personnage de Blacksad).

    Même si la BD s'adresse à un public d'adolescent, je pense que les adultes prendront également plaisir à la découvrir.

    Bref, une chouette BD à l'allure de polar, à découvrir !

    Je remercie Babelio et les éditions de La Gouttière !

  • "Petites surprises sur le chemin du bonheur" de Monica Wood

    petites,surprises,chemin,bonheur,monica,wood,kero,babelio,masse critique

    A 104 ans, Ona Vitkus s'est lié d'amitié avec un jeune garçon scout qui vient l'aider régulièrement chez elle. Ensemble, ils ont le projet un peu fou de rentrer dans le livre des Guiness des records, avec pour record : être la personne vivant la plus âgée. Malheureusement, le jeune garçon décède subitement. Ona voit alors débarquer Quinn, le père du garçon, qui reprend les services de son fils.

    Le titre à rallonge m'a tout de suite attiré. En voyant la couverture, j'ai eu un peu peur d'avoir une histoire complètement loufoque. Et puis, j'ai ouvert le livre (reçu grâce au dernier Masse Critique de Babelio) et je me suis plongée dans l'histoire.

    Le début commence par une tragédie puisque le garçon est mort. On comprend alors très vite que cet enfant est un rêveur, malgré tout le fait de ne pas connaitre son prénom et le fait qu'il ne soit pas réellement présent dans l'histoire, ne permet pas de s'attacher à ce personnage.
    On s'intéresse alors davantage à la vie trépidante et la personnalité bien trempée d'Ona. Malgré son côté un peu bourru, on apprend très vite à la connaitre et elle devient rapidement attachante.
    Puis nous avons le personnage de Quinn, tourmenté depuis le décès de son fils. Il culpabilise de ne pas avoir été plus présent pour lui et de n'avoir jamais réussi à la comprendre réellement. On sent qu'il est complètement paumé et cela le rend tout de suite plus attachant.

    J'ai beaucoup apprécié les deux amitiés fortes du roman : Ona et le jeune scout, à travers leur projet un peu fou de rentrer dans le Guiness des records; et l'amitié qui se construit au fur et à mesure du récit : celle d'Ona et Quinn.

    La construction du roman est originale : nous avons l'histoire classique, des extraits de l'interview audio d'Ona et des extraits de records. Néanmoins, je déplore quelques passages un peu trop long à mon goût.

    Bref, une histoire sympathique mais pas exceptionnelle non plus.

    Je remercie Babelio et les éditions Kero !

  • "L'affaire Isobel Vine" de Tony Cavanaugh

    affaire,isobel,vine,tony,cavanaught,sonatine,masse critique,babelio

    Darian Richards a quitté son métier de flic à la brigade des homicides pour une retraite bien méritée. Malgré tout, le chef de la police vient le chercher pour qu'il enquête sur l'affaire Isobel Vine. Une vingtaine d'année plus tôt, une jeune fille Isobel Vine est retrouvée morte dans d'étranges circonstances. L'enquête n'a jamais été résolu. Est-ce parce que des flics sembleraient être impliqués ? Aidé par sa collègue Maria, Darian Richards va tout faire pour découvrir ce qui s'est réellement passé lors de cette fameuse soirée et nuit...

    Je ne connaissais pas du tout l'auteur, mais c'est le fait d'avoir une "cold case" qui m'a tout de suite attirée. J'ai eu la chance d'être sélectionné pour un masse critique privée Babelio !

    Nous faisons la connaissance du très secret inspecteur Darian Richards qui a le taux le plus élevé d'enquête résolue. Autant dire une pointure dans le domaine policier. Donc rien de plus normal de lui confier une affaire classée sans suite datant de plus de vingt cinq ans. C'est pour laver de tout soupçon l'un des flics présent le soir du meurtre que l'enquête est ré-ouverte. Ce flic, Racine, doit accéder au poste de chef de la police. Vous l'aurez compris, Darian Richards va devoir enquêter sur des flics, ce qui lui amènera quelques problèmes...

    On sent néanmoins que l'auteur a écrit d'autres romans impliquant son héros Darian Richards, car des références à une autre enquête (notamment le tueur du train) reviennent régulièrement dans l'histoire. Cependant "L'affaire Isobel Vine" est le premier roman de l'auteur publié en France.

    J'ai aimé le personnage assez sombre de Darian Richards. On sent qu'il a vécu des tonnes de choses au cours de sa carrière car il revient assez souvent dessus. Le duo Darian/Maria fonctionne assez bien et reste convaincant.

    Le style m'a plu même si j'y ai trouvé quelques longueurs et un peu du mal à savoir qui était le narrateur par moment. Malgré tout, j'ai passé un bon moment avec ce roman policier !

    Je remercie Babelio et les éditions Sonatine !