Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

masse critique

  • "Nils & Zéna. Tome 1 : L'homme au cigare" de Sylvie Deshors et Apolline Delporte

    nils,zéna,homme,cigare,sylvie,deshors,apolline,delporte,sarbacane,pépix,noir

    Nils et Zéna sont amis. Accompagné du corbeau Kraï, ils partent en expédition dans un hangar à l'abandon. Là-bas, ils y trouvent des cartons avec à l'intérieur des vêtements de marque Benzine. ça sent la contrebande à plein nez... Le lendemain, Zéna est kidnappée par un homme au cigare. Nils en est persuadé : l'enlèvement de Zéna a un rapport avec leur découverte de la veille. Nils part donc à la recherche de Zéna et décident d'enquêter sur cette affaire !

    J'avais repéré ce livre en librairie et je dois dire que j'avais été intéressé par la nouvelle collection Pépix Noir des éditions Sarbacane, qui promet action, mystère et enquête ! Et grâce au dernier masse critique de Babelio, j'ai pu enfin découvrir le premier tome de cette trilogie !

    Ce trio composé de Nils, Zéna et du corbeau Kraï est assez original et parlera autant aux filles qu'aux garçons. Idem pour le thème abordé ici : la contrebande de vêtement de mode et de marque.

    L'originalité de Nils et Zéna réside aussi dans leur pouvoir respectif : un as du hackage informatique pour Nils et une mémoire photographique impressionnante pour Zéna. Cela leur confère un petit côté super-héros.

    La curiosité de ces jeunes gens les amène à fouiner dans un hangar abandonné et ils y font une sacré découverte : de la contrebande ! A cette découverte s'ensuit le kidnapping de Zéna qui a osé se balader avec les vêtements de la marque Benzine qui provenaient du hangar. Nils n'a plus d'autre choix que de partir à sa recherche. Vous l'aurez compris, il y a pas mal d'actions dans ce court roman de 136 pages. Les rebondissements sont bien mis en avant par les illustrations d'Apolline Delporte, qui parsèment le récit et qui rappellent le style du manga.

    Bref, un chouette premier tome pour une sympathique collection !

    Je remercie Babelio et les éditions Sarbacane !

  • "Les mondes cachés. Tome 2 : La confrérie secrète" de Filippi et Camboni

    mondes,cachés,confrérie,secrète,filippi,camboni,babelio,masse critique,humanoïdes,associés

    Grégoire a décidé de ne plus utiliser ses pouvoirs et de reprendre une vie normale. Mais c'est sans compter l'arrivée de l'étrange Émeline dans sa classe. Elle est poursuivie par trois mystérieux hommes, et elle entraîne Grégoire dans sa fuite...

    J'avais découvert le tome 1 "L'arbre-forêt" de la série "Les mondes cachés" pour le boulot et je dois dire que les illustrations m'avaient éblouies. Grâce au dernier masse critique de Babelio, j'ai eu la chance de pouvoir lire la suite !

    Dans ce second tome, nous retrouvons le personnage de Grégoire qui tente de reprendre une vie normale, sans magie. Mais très vite, ses plans vont tomber à l'eau avec l'arrivée d’Émeline, qui possède elle aussi des pouvoirs. Ensemble, ils vont devoir s'allier pour tenter d'échapper à trois hommes qui les pourchassent. Qui sont-ils ? Et pourquoi les traquent-ils ?

    Encore une fois, il y a pas mal d'actions et de rebondissements dans ce tome. Les décors sont très bien réalisés et les dialogues sont assez nombreux. Les deux auteurs ont crée un monde spécial que l'on prend plaisir à découvrir en compagnie de Grégoire et d’Émeline.

    Bref, une jolie suite à découvrir !

    Je remercie Babelio et les éditions Humanoïdes associés !

  • "L'horrible madame mémé !" d'Emilie Chazerand et Amandine Piu

    horrible,madame,mémé,emilie,chazerand,amandine,piu,l'élan vert,masse critique,jeunesse,babelio

    Le premier dimanche de chaque mois, Henri et ses parents vont chez sa grand-mère qu'il surnomme L'Horrible Madame Mémé ! Il n'aime pas trop aller chez elle et se demande alors si un jour sa maman deviendra elle aussi une horrible mémé ?

    Lorsque l'occasion m'est donnée de découvrir cet album lors du dernier Masse Critique Jeunesse de Babelio, je ne peux qu'accepter cette belle opportunité !

    Henri est un petit garçon très observateur. Chaque premier dimanche du mois, Henri est obligé d'aller manger chez sa grand-mère. Il nous décrit alors cette horrible mémé avec moult détails. Elle habite une maison très étrange et sombre, elle fume et cuisine très mal. Elle lui offre toujours des cadeaux bizarres et n'est pas toujours très gentille avec la maman d'Henri. Alors forcément ça cogite dans la petite tête d'Henri : et si sa maman se transformait en horrible madame mémé plus tard ?

    Tout d'abord, j'ai adoré les jolies illustrations d'Amandine Piu. Elles sont pleines de couleurs et j'aime beaucoup le crayonné apparent. Puis on découvre ensuite le texte d'Emilie Chazerand avec ses jolies rimes. Cela apporte du rythme à l'histoire avec une belle réflexion au final.

    Bref, un bel album sur la famille, la vieillesse et le temps qui passe !

    Je remercie Babelio et les éditions L'élan vert !

  • "Nous irons tous au paradis" de Fannie Flagg

    nous,irons,tous,paradis,fannie,flagg,cherche midi,babelio,masse critique

    Dans la communauté d'Elmwood Springs, l’octogénaire Elmer Shimfissle est très appréciée de ses voisins et de sa famille. Alors quand, accidentellement, elle tombe d'une échelle, elle est rapidement transportée à l'hôpital. Mais une fois là-bas, elle est déclarée morte. C'est le choc pour tous le monde ! Mais quelques heures après, un miracle se produit : Elmer reprend connaissance !

    J'avais beaucoup apprécié le roman "Beignets de tomates vertes" mais je n'avais pas encore eu l'occasion de relire un autre roman de Fannie Flagg. Or grâce au dernier Masse Critique de Babelio, j'ai pu découvrir son dernier roman.

    Nous faisons tout d'abord connaissance avec Elner, le personnage central du roman. C'est un personnage vivant, un peu loufoque que l'on a envie de connaitre et surtout de fréquenter. Au fur et à mesure de l'histoire, on tombe amoureux d'Elner et le lecteur n'est pas le seul car les membres de la communauté apprécient tous Elner. A l'annonce de sa mort, chaque personne qui l'ont fréquenté se souviennent d'une anecdote ou d'un moment spécial partagé avec Elner. C'est alors un vibrant hommage rendu à Elner et le lecteur se fait alors une idée plus précise du personnage. 

    J'ai adoré découvrir Elner à travers les yeux de son entourage et amis. C'est émouvant mais également assez drôle surtout lorsque Elner se réveille alors qu'ils sont en train de la veiller !

    J'aime beaucoup le style d'écriture de Fannie Flagg. Elle a le don de mettre en avant de simple personnage et donne envie au lecteur de les cotoyer. Cela me donne envie de lire ses précédents romans !

    Bref, un chouette roman feel good à découvrir !

    Je remercie Babelio et les éditions Le Cherche Midi !

  • "Les yeux d'Astrid" de Jean Marie Kassab

    yeux,astrid,jean marie,kassab,persée,babelio,masse critique

    Il y a encore quelques temps, Francis était riche. Il travaillait dur au point de délaisser femme et enfants. Aujourd'hui, il se retrouve fauché, en plein instance de divorce. Il erre au hasard en pensant terriblement à en finir une fois pour toute. Et puis en arrivant sur une magnifique plage, il y rencontre Astrid. Cette dernière va l'aider à y voir plus clair et Francis va alors replonger dans son passé pour éclaircir un peu son présent et pourquoi pas son avenir ?

    Babelio m'a donné l'occasion de découvrir ce roman avec une opération masse critique privée. Le résumé m'ayant plu, je me suis laissé tentée. Je ne connaissais pas du tout l'auteur et très peu les éditions Persée, c'est donc une découverte pour moi.

    Le récit se concentre sur Francis, un homme qui a tout perdu du jour au lendemain. Avant d'en venir à l'extrême, il va rencontrer celle qui le ramènera dans le droit chemin. Ce roman c'est une histoire de destin, mais également de remise en cause de soi-même. Il faut parfois prendre le temps de réfléchir à ses actes, aux souvenirs du passé, pour prendre conscience de qui l'on est, de ce que l'on est devenu et de ce qu'il faut changer pour devenir ce que l'on voudrait être. Cela ressemble fortement à du blabla de développement personnel, mais pourtant c'est ce genre de réflexion qui ressort à la lecture de ce livre.

    Les chapitres sont assez courts (tout comme le livre) et nous plonge dans les pensées et les souvenirs de Francis. Petit à petit, grâce à ces confessions, le lecteur se fait une image plus précise du personnage.

    J'ai d'abord cru que la relation Francis/Astrid allait être au cœur de l'histoire, mais au final cela ne sert que de prétexte. Je ne suis pas déçue par cet aspect des choses, même si je m'attendais à autre chose.

    Concernant la couverture du livre, personnellement, j'aurais choisi autre chose. Même si on la comprend à la fin du récit, elle ne me semble pas coller parfaitement à l'ensemble de l'histoire.

    Bref, un roman assez court qui amène pourtant à une réflexion plus poussée.

    Je remercie Babelio et les éditions Persée !