Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tome 1

  • "Gary Cook. Tome 1 : Le pont des oubliés" de Romain Quirot & Antoine Jaunin

    gary,cook,tome 1,pont,oubliés,romain,quirot,antoine,jaunin,nathan

    La Terre est condamnée. Quelques humains vivent encore par-ci par-là. Gary est un jeune homme vivant sous le pont des oubliés. Il survit grâce à la pêche sur le bateau Neptune et avec ses deux amis : Max et Elliott. Le seul moyen de quitter la Terre est d'embarquer à bord d'une navette dénommée Deucalion III. Mais les oubliés n'y ont pas accès… sauf les vainqueurs de la course fantôme. Une course de bateau que les trois amis ont bien l'intention de remporter !

    J'avais envie de lire un roman d'aventure avec une pointe de science-fiction, et c'est exactement ce que représente le premier tome de la trilogie de Gary Cook.

    Les deux auteurs nous emmènent dans un monde post-apocalyptique où le seul moyen de s'en sortir est de partir vers l'espace à bord d'une navette. Mais voilà, seul les privilégiés y ont accès. Gary et ses amis vont tout faire pour parvenir à ce but, quitte à se mettre plus d'une fois en danger.

    J'ai aimé cet univers terriblement bien décrit, ce qui fait qu'on arrive parfaitement à planter les différents décors du roman. Cela est surement dû au fait que l'un des auteurs est réalisateur. D'ailleurs, il existe une superbe bande annonce qui vous donne un avant goût de votre lecture ! Et également un making-of avec une interview des deux auteurs, très intéressant à découvrir !

    Concernant les personnages, j'ai adoré voir l'évolution de celui de Gary Cook. Au fur et à mesure de la lecture, il grandit, se pose des questions, réfléchit et prend de plus en plus confiance en lui. Petit à petit, il prend réellement la place du héros.

    Bref, un bon début de trilogie. Le tome 2 m'attend dans ma PAL !

    Je remercie les éditions Nathan !

    Petites citations pour la route : "Le bonheur est quelque chose de très fragile, mon grand. Si je peux te donner un conseil, c'est de ne pas tourner le dos au malheur. Ne le perds pas de vue… Parce qu'il n'est jamais loin."

    "Je vais t'apprendre un truc gamin. La vie est une question de choix; tout n'est qu'une question de choix. La naissance et la mort sont les deux seules choses inexorables. Tout le reste est soumis à ton libre arbitre."

    "La vraie bravoure, c'est de sortir du chemin que le sort a tracé pour toi."


  • "Les puissants. Tome 1 : Esclaves" de Vic James

    puissants, esclaves, tome 1, vic, james, nathan

    Dans une Angleterre alternative, chaque individu doit donner dix ans de sa vie en esclavage, sauf pour les Egaux, de riches aristocrates dotés de pouvoirs surnaturels. La famille Hadley a décidé d'effectuer ses années d'esclavages ensemble. Mais les choses ne vont pas se passer comme prévues... Ainsi Luke, 16 ans, se retrouve à Millmoor, une ville industrielle, tandis qu'Abi, 18 ans, Daisy 10 ans et leurs parents vont devoir travailler pour une famille d'Egaux : les Jardine. Vont-ils réussir à se retrouver ? Comment va se passer leur nouvelle vie ?

    Je dois dire que l'histoire m'a tout de suite attirée, même si elle m'a rappelé quelques autres romans dystopiques.

    Le décor est facile à comprendre même si on a du mal à se situer dans l'espace temps. D'un côté, nous avons les Egaux, dotés de pouvoirs et qui règnent sur le pays. D'un autre côté, nous avons le petit peuple qui sont censé donner quelques années de leur vie à travailler en esclavage. Vous l'aurez compris, on sent tout de suite arriver les inégalités et la rébellion qui se trame.

    Le roman ne fait pas que s'attarder sur la famille Hadley, on s'intéresse aussi à la puissante famille Jardine, composé des parents et de trois frères : Gavar, Silyen et Jenner. On entre alors dans de terribles secrets de famille et de nombreux complots.

    Il y a pas mal d'actions et de rebondissements, ce qui fait que l'on ne voit pas le temps passé, ni les pages tournées. Il y a également plusieurs narrateurs différents, ce qui permet au lecteur d'en savoir davantage sur l'histoire et les personnages.

    J'ai aimé ce début de saga et j'espère avoir rapidement le tome 2 sous la main !

    Je remercie les éditions Nathan

  • "La mafia du chocolat" de Gabrielle Zevin

    mafia, chocolat, gabrielle, zevin, albin michel, wiz, tome 1

    Dans un monde où le chocolat est interdit, Anya est la fille du célèbre défunt parrain du chocolat. Elle a énormément de responsabilités : s'occuper de son frère et de sa petite sœur, de sa grand-mère mourante, ses cours et empêcher tout lien avec sa famille mafieuse. Mais voilà que son ex se fait empoisonné en mangeant une barre de chocolat qu'elle venait de lui donner. Elle est tout de suite soupçonnée...

    J'avais entendu beaucoup de bien de ce premier tome et de cette saga en général, j'en attendais donc beaucoup ... un peu trop je crois !

    Même si l'histoire est agréable et le décor assez réussi (imaginez un monde sans chocolat ? Pas possible pour moi ^^), je dois dire que j'en ressors un peu déçue...

    Je n'ai pas forcément réussi à m'attacher au personnage d'Anya. Celle ci a énormément de choses à régler dans sa vie et a par moment du mal à s'en sortir. Voulant prendre exemple sur son défunt père, elle ne veut pas d'aide extérieure. Résultat les ennuis s'accumulent.

    Je m'attendais à quelque chose de plus violent et de plus rythmé, notamment à cause du décor mafieux qui nous est décrit.

    Le cœur sur la couverture nous indique également qu'une histoire d'amour sera présente, mais même là, elle ne m'a pas emballée plus que ça...

    Le titre des chapitres nous indique un peu trop clairement ce qui va s'y dérouler et je l'ai un peu regretté.

    Je ne pense pas lire le tome 2, ni le tome 3. D'ailleurs, celui ci n'a jamais été traduit en français alors que le début de la saga date de 2012 !

    Bref, une petite déception pour ma part ! Dommage !

  • "Red Queen. Tome 1" de Victoria Aveyard

    red, queen, tome 1, victoria, aveyard, le livre de poche jeunesse

    Mare Barrow est une Rouge de 17 ans. Elle s'apprête tant bien que mal à rejoindre l'armée à l'approche de ses 18 ans, mais elle se rend vite compte qu'elle détient un pouvoir. Or c'est impossible car ce ne sont que les Argents qui en détiennent. Par un concours de circonstances, elle se retrouve promise à un des princes de famille royale. A moitié Rouge et Argent, Mare va devoir choisir son camps !

    Je me rend compte que mon résumé est un peu confus mais c'est parce que Victoria Aveyard a créée ici un monde particulier où il y a de forts enjeux. En effet, ce monde est composé de Rouges et d'Argents. Les Rouges sont le petit peuple qui galère à vivre convenablement, tandis que les Argents sont des gens importants munis de pouvoirs étonnants. Forcément les Rouges vont essayer de se rebeller et Mare Barrow, mi-Rouge mi-Argent va se retrouver entre les deux camps. A l'intérieur du palais royal, elle va devoir apprendre à maîtriser son don mais surtout faire confiance aux bonnes personnes !

    Outre l'histoire de rébellion entre ces deux peuples, Mare va également être confronté aux sentiments amoureux. Promise au prince Maven, elle semble néanmoins attirée par le prince Cal. Qui va-t-elle choisir ? Même si l'histoire d'amour est présente, elle est secondaire par rapport à l'affrontement entre les Rouges et les Argents.

    J'ai beaucoup aimé le rythme de ce roman. En effet, il y a pas mal de rebondissements et le style de l'auteur est assez addictif. Le lecteur tourne les pages une à une sans se rendre compte du temps qui passe. Personnellement, j'ai eu du mal à décrocher. J'ai également beaucoup apprécié le retournement final qui donne clairement envie de découvrir le tome 2 ! Justement, il est sorti en grand format ! :)

    Bref, une très bonne découverte et un très bon premier tome !

    Je remercie les éditions Le Livre de Poche Jeunesse !

  • "Muchachas" Tome 1 de Katherine Pancol

    muchachas t1.JPG

    Difficile pour moi de résumer ce premier tome sans parler de la célèbre trilogie Crocodiles/Tortues/Ecureuils de Katherine Pancol. Bah oui, parce qu'en réalité dans "Muchachas", l'auteure reprend pas mal de personnages présents dans sa précédente trilogie. Nous y retrouvons donc Hortense, Gary, Joséphine, Zoé, Philippe et même Junior ! J'ai pris plaisir de les retrouver, de les redécouvrir et de me souvenir de leur histoire respective.

    La petite nouveauté dans "Muchachas" c'est l'arrivée d'autres personnages. Des personnages qui n'ont d'ailleurs à priori aucun rapport avec les précédents. Mais on se doute bien qu'il y a un fil quelque part qui va les relier entre eux. Mais pour le savoir, encore faut-il le lire ! ;)

    Du coup, j'ai fait la connaissance de Stella, une jeune femme qui n'a pas eu une vie facile : sa mère se fait tabasser régulièrement par son mari Ray, le pompier héros du village. Tout le monde semble au courant de ce que subit Léonie, la mère de Stella, mais personne n'intervient. Plus discret, nous avons également Tom, le fils de Stella qui ne peut s'épanouir correctement quand il voit son père une fois de temps en temps et dont il n'a pas le droit de parler... Stella, elle, se livre peu, mais petit à petit le lecteur parvient à cerner ce bout de femme au sacré caractère !

    J'ai adoré retrouver le style si particulier de Katherine Pancol, que j'avais découverte grâce à sa trilogie au nom d'animaux. Elle parvient avec beaucoup de talent à décrire le quotidien de ces nombreux personnages qui au fond nous ressemble un peu. On s'approprie certaines personnalités, on en deteste d'autres... On vit tout simplement avec les personnages sans s'ennuyer une seule seconde !
    Concernant l'écriture, Katherine Pancol nous livre de belles reflexions sur la vie. Pas moyen d'échapper à quelques citations magnifiques qui me plaisent tant ! Préparez votre crayon ! ;)

    Vous l'aurez compris, j'ai pris un immense plaisir à lire ce premier tome d'une trilogie qui s'annonce très bien ! Je vais d'ailleurs avoir du mal à ne pas foncer sur le tome 2 de suite !

    Petites citations pour la route : "La nuit, Joséphine se dit que le bonheur n'est pas une marchandise qu'on pose sur le comptoir, qu'on pèse et qu'on achète pour mieux le posséder, c'est un état d'esprit, une décision de l'âme. Le bonheur, c'est d'avoir les yeux grands ouverts et de le chercher partout.
    Et elle a décidé d'être heureuse."

    "Parfois, les souvenirs déferlent sans crier gare. Ils surgissent en petites séquences tels des bouts de pellicule qu'on aurait coupée par-ci, par-là. Elle est assise devant un écran blanc sur lequel on projette sa vie."

    "Les gens étaient trop épuisés pour rêver. Il ne leur restait que l'argent et la télé comme menus espoirs."

    "On ne comprend pas tout dans la vie et les meilleurs choses sont toujours celles qu'on n'attend pas."

    "On a tous, à un moment de notre vie, le privilège d'attraper un début de bonheur. On veut tous le prendre délicatement et le faire durer le plus longtemps possible. C'est ça, le plus difficile. Le faire durer."