Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ventre

  • "Les DIY de Maélie. Tome 1 : Des papillons dans le ventre" de Marilou Addison

    diy, maélie, tome 1, papillons, ventre, marilou, addison, kennes, babelio, masse critique

    Maélie a été adopté lorsque sa mère est morte. Elle avait alors deux ans. Aujourd'hui, elle ne manque de rien. Pourtant, elle a subit du harcèlement à l'école suite aux vidéos YouTube qu'elle postait d'elle faisant du DIY (DIY = Do it yourself). Pour tenter d'aller de l'avant et d'oublier ces problèmes, ses parents adoptifs l'envoient chez un ami de sa mère biologique. Là-bas, en pleine campagne, Maélie espère pouvoir en apprendre un peu plus sur sa mère et pourquoi pas, découvrir qui est son père ?!

    J'ai eu la chance de recevoir ce livre pour ados dans le cadre du dernier masse critique de Babelio. J'ai tout de suite été attiré par cette magnifique couverture !

    Ce livre est construit comme un journal intime, puisque Maélie s'adresse à la première personne, mais sous forme d'un journal intime sur son téléphone. En effet, le fond des pages ressemble à un écran de téléphone avec le signal du wifi et le nombre de like sous la forme d'un logo cœur. Il y a également des passages de blog et de capture d'écran de vidéo YouTube. Eh oui, car Maélie, même si elle a eu pas mal de problèmes avec les réseaux sociaux auparavant, va tout de même relancer un nouveau blog et compte YouTube, grâce à un nouveau départ et des amis fidèles.

    Nous suivons le personnage de Maélie qui a vécu des choses difficiles. Tout d'abord, elle a perdu sa mère lorsqu'elle était petite et n'a jamais connu son père. Heureusement, elle a été adopté par un couple charmant et elle ne manque de rien. Ensuite, elle a subit du harcèlement scolaire et sur les réseaux sociaux car un groupe d'élèves l'ont prise pour cible… C'est pourquoi elle se retrouve aujourd'hui de l'autre côté du pays, avec des gens qu'elle ne connait pas. Elle va devoir s'adapter, se refaire des amis et avancer vers un nouveau départ.

    J'ai adoré suivre le personnage de Maélie. On l'a voit évoluer petit à petit et surtout enquêter pour en apprendre plus sur ses origines. Tous le monde semble connaître sa mère et elle recueille plusieurs indices sur son possible père. D'ailleurs, le final m'a totalement surprise, il me tarde donc de découvrir le tome 2 ! La construction est également très originale et j'en suis sûre plaira à un bon nombre de lecteurs !

    Je remercie Babelio et les éditions Kennes !

  • "Max et Lapin" d'Astrid Desbordes et Pauline Martin

    max,lapin,grosse,bêtise,ventre,maman,grandi,peur,gros,loup,poilu,astrid,desbordes,pauline,martin,nathan

    - La grosse bêtise

    Max se prend pour un chevalier et décide de mener une grande bataille... dans le potager ! Avec Lapin, ils arrachent et marchent sur les légumes. Papa s'en aperçoit et il gronde Max. Mais très vite, ils se réconcilient et décident de remettre en état le potager.

    - Dans le ventre de Maman

    Les parents de Max lui expliquent qu'il va bientôt être grand frère. Max se posent beaucoup de questions à propos de ce futur bébé. Il trouve même un peu le temps long. Mais un jour, c'est une fille qui pointe le bout de son nez. Elle s'appelle Bulle. La famille s'est agrandit.

    - Max a grandi

    Un jour, Max s'aperçoit que sa voiture est devenue trop petite pour lui. Hors de question de l'abandonner. Max a une idée : il en fait profiter sa petite sœur Bulle et peut ainsi jouer avec elle. Max a grandi !

    - Même pas peur gros loup poilu

    La nuit, Max imagine un gros loup poilu dans sa chambre. Mais hors de question d'avoir peur de lui ! Pour se rassurer, il allume la lampe et demande un dernier câlin à Maman. C'est sûr, le gros loup poilu n'apparaitra plus !

    Voici quatre nouvelles histoires de Max et Lapin ! Le jeune Max est toujours accompagné de son fidèle doudou : Lapin. Ensemble, ils font face à différents moments de la vie. Dans ces quatre aventures, Max est confronté aux bêtises, à la venue au monde de sa petite sœur, au fait qu'il grandisse et enfin il fait face à ces terreurs nocturnes.

    J'apprécie cette collection car elle peut aider les parents et les enfants à faire face à certaines difficultés de la vie d'un enfant comme les terreurs nocturnes ou l'annonce d'un bébé dans sa famille.

    Le texte est simple et facile d'accès, tandis que les illustrations rappellent les albums jeunesses d'autrefois.

    Bref, une collection qui cartonne !

    Je remercie les éditions Nathan !

  • "Les yeux plus grands que le ventre" de Jô Soares

    yeux, plus, grands, ventre, jô, soares, folio, policier

    Fin des années 30, Rio de Janeiro. Un tueur en série assassine des femmes très grosses en les étouffant avec différentes recettes. La police, complètement larguée, fait appel à ancien policier portugais devenu pâtissier, et soit dit au passage, intelligent mais complètement loufoque ! C'est parti pour une enquête originale et gourmande !

    Envie d'un petit roman policier et d'une histoire originale ? Ce livre est fait pour vous !

    C'est la première fois que je lis un livre policier qui m'a fait sourire à plusieurs reprises. Surprenant pour une enquête policière et pourtant cela est possible, notamment grâce au personnage d'Esteves, cet ancien policier portugais et qui a complètement changé de vie, en devenant pâtissier, ce qui tombe plutôt bien vu que le tueur s'en prend aux femmes obèses, ne pouvant refuser un gâteau !

    Le lecteur sait dès le début qui se cache derrière ce serial killer qui terrorise les personnes gourmandes ! Mais cela ne m'a pas du tout gêné, au contraire, j'ai beaucoup aimé voir l'enquête évoluer petit à petit jusqu'au dénouement final. Mais ce que j'ai le plus aimé, c'est réellement le personnage du policier Esteves, qui surprend par son intelligence mais également par son côté décalé, qui met du piquant à l'histoire.

    Le contexte est également bien mis en avant : la dictature présente en Amérique du Sud dans les années 30-40 et les relations étroites avec le parti nazi allemand.

    Il y a aussi des petites images qui se faufilent par ci par là et qui mettent en avant certains éléments de l'histoire. Encore une fois, ce sont des choses qu'on ne trouvent pas forcément dans les romans policiers classiques.

    Bref, un polar décalé, original avec des petites touches d'humour !

    Je remercie les éditions Folio !

  • "Au ventre du monde" de Gilles Barraqué

    ventre du monde.JPG

    Paohétama est une jeune fille vivant avec son grand-père, le pêcheur de la tribu. Sentant la fatigue et la mort approchées, le pêcheur demande au chef de la tribu que sa petite fille soit transformé en garçon pour prendre sa relève. En effet selon la tradition, uniquement les hommes ont le droit d'aller pêcher en mer. Paohétama se coupe alors les cheveux et apprend la pêche. Elle devient alors "la fille-garçon". Elle s'interroge néanmoins sur la disparition de son père. Son grand-père lui révèle alors que son fils avait essayé d'aller pêcher la perle sur la partie spéciale de la mer que l'on appelle "au ventre du monde". Paohétama n'a alors plus qu'une idée en tête : accéder là où personne n'a encore réussi à aller : au ventre du monde !

    C'est ma libraire jeunesse préférée qui m'a conseillé ce livre et je dois dire que lorsqu'elle m'en a parlé, j'ai été pour le moins assez réticente. Une fille qui se transforme en garçon parce que sinon elle ne peut pas aller en mer ? Qu'est ce que c'est que cette histoire ??? Finalement, encore un peu perplexe, je me suis laissée convaincre.
    En effet, c'est un peu sexiste sur les bords cette tradition de ne pas vouloir laisser aller une fille pêcher en mer ! Et puis petit à petit, on rentre dans l'histoire et l'on comprend que les coutumes de cette tribu sont assez spéciale mais compréhensible. Un lien avec le religieux explique aussi cela.

    Passé cet aspect, l'histoire de cette jeune fille, prête à tout pour reprendre la relève de son grand-père et de son père, est d'une beauté sans nom. On reste au côté de Paohétama tout au long de l'histoire, on l'a voit apprendre et grandir en maturité. On s'y attache petit à petit.

    J'ai trouvé au final cette histoire émouvante et pleine de sagesse. On part en voyage au bout du monde avec cette tribu très éloignée de notre société. ça fait du bien un peu d'aventure comme cela !

    L'image de couverture rouge interpelle à sa manière "totem" mais ne m'aurait pas forcément attiré si on ne me l'avait pas mis dans les mains. Idem pour l'histoire qui ne fait pas forcément partie de mes lectures habituelles, malgré tout je ne regrette en rien cette lecture qui m'a charmé autant par l'histoire que par l'écriture de l'auteur !

    Une belle découverte pour ceux et celles qui ont envie d'évasion !