Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

abel

  • "Après la fin" de Barbara Abel

    après,fin,barbara,abel,pocket

    Attention, ce livre est la suite de "Derrière la haine" de Barbara Abel. Je suis obligée de spoiler un peu ce livre pour vous parler de "Après la fin", donc il est encore temps pour vous de ne pas lire la chronique qui suit ! ;)

    Tiphaine et Sylvain ont donc adopté Milo suite aux événements passés dans "Derrière la haine". Ils ont également emménagés dans l'ancienne maison de Laetitia et David, les parents de Milo. Oui mais voilà de nouveaux voisins arrivent. Il s'agit de Nora, une mère célibataire accompagnée de ses deux enfants : Iris et Nassim. Très vite, ils font connaissances et s'entendent plutôt bien, mais les fantômes du passé ne vont pas tarder à ressurgir ...

    Il me tardait de découvrir la suite et de savoir ce qu'il allait advenir de Milo et du couple Tiphaine/Sylvain. J'avais un peu peur car je ne voyais pas où l'auteur allait nous emmener, mais c'est sans compter sur le talent de l'auteure Barbara Abel. Avec l'arrivée du personnage de Nora, l'auteure brise l'équilibre précaire de la vie créée par Tiphaine. Je n'avais qu'une envie c'est que ce personnage paye enfin pour ce qu'elle a pu faire. Je vous laisse découvrir par vous même si cela sera le cas ou pas. Suspense ! ;)

    En tout cas, l'auteure parvient à merveille à recréer l'ambiance pesante et tendue de "Derrière la haine". Malgré tout, je garde une petite préférence pour l'histoire précédente.

    Bref, une suite appréciée et cohérente ! 

    Petites citations pour la route : "De manière ironique, la solitude est un étau qui vous opprime alors qu'elle est censée vous apporter autant d'espace que de liberté."

    "Le bonheur en amour était un leurre, un mensonge que l'on raconte aux enfants pour ne pas leur faire peur. L'amour n'engendrait que tourments, tristesse et désolation. L'amour, ça faisait mal."

  • "Derrière la haine" de Barbara Abel

    derrière,haine,barbara,abel,pocket

    Être amis et être voisins en même temps, c'est l'idéal. C'est ce que pensent les deux couples : Tiphaine et Sylvain d'un côté et Laetitia et David de l'autre. Ils s'entendent à merveille, sont tout le temps fourrés les un chez les autres et ont même deux petits garçons du même âge : Maxime et Milo. Mais un jour, un drame éclate : Maxime meurt... Et plus rien ne sera comme avant...

    J'avais entendu beaucoup de bien de ce titre mais aussi des autres roman de Barbara Abel, il me tardait donc de découvrir cette histoire.

    Dès le départ, le lecteur est sur ses gardes. Tout semble trop parfait : le décor, l'ambiance et les personnages. Puis petit à petit, on remarque quelques détails qui nous montrent qu'ils se cachent des choses. Un drame survient : un des deux petits garçons décède d'un étrange manière. La douleur de la perte fait place à une colère et bientôt une vengeance se met peu à peu en place. Je n'en dirais pas plus car il est indispensable de découvrir tout cela par vous-même.

    D'ailleurs, il est important de noter le talent qu'à l'auteur de nous distiller une ambiance de plus en plus pesante. Elle nous présente des personnages à la personnalité complexe et je dois dire que j'ai été bluffé par ce travail.

    Le final m'a scotché. Je ne m'attendais pas du tout à ça et j'ai trouvé un peu cruel de la part de l'auteur de nous laisser avec une telle fin. Du coup, il me fallait absolument la suite (Après la fin). Et grâce à Ingrid, le tome 2 m'attend bien sagement dans ma PAL ! ;)

    Bref, un thriller psychologique assez prenant mais un conseil : ayez la suite sous la main !

     

    Petites citations pour la route : "Rien n'est droit dans l'existence. la vie ressemble à un immense terrain accidenté, parsemé d'obstacles, de virages, de détours, une sorte de labyrinthe bourré de pièges dans lequel la ligne droite n'existe pas."

    "L'amitié est une force dont nul ne peut prétendre pouvoir se passer. On a besoin d'amis, comme on a besoin de manger, de boire ou de dormir. L'amitié, c'est un peu la nourriture de l'âme : elle ravitaille le cœur, elle sustente l'esprit, elle nous comble de joie, d'espoir et de paix. Elle est la richesse d'une vie. Et le gage d'une certaine idée de bonheur."