Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

points

  • "Ouvrière" de Franck Magloire

    ouvrière.JPG

    L'auteur demande à sa mère de raconter sa vie d'ouvrière à l'usine Moulinex. C'est donc le récit de cette jeune femme qui nous expose sa vie, l'avant-usine, son entrée à Moulinex, son travail et ses gestes quotidiens pour enfin en arriver à la triste fermeture de l'usine.
    Elle nous livre des épisodes marquants de sa vie d'ouvrière : la venue des dirigeants de la marque, le trajet pour aller travailler , la présence des syndicats, les gestes répétitifs du travail à la chaîne, ...

    Il s'agit donc bien d'un livre social avec pour thème principal le travail à l'usine. La fermeture de Moulinex a fait beaucoup de bruit dans les médias et à aussi marquer notre époque. L'auteur a voulu retracer ce fait à travers le témoignage de sa mère.

    Exercice pas facile que ce soit pour la mère de l'auteure qui n'est pas forcément habitué à se livrer et à jouer avec les mots. Mais aussi exercice difficile pour l'auteur de retranscrire au mieux les sentiments et le vécu de sa propre mère. Je dois dire que j'ai eu un peu de mal avec le style d'écriture de l'auteur qui ne m'a pas particulièrement accroché du début à la fin. Je sais bien que ce n'est pas un policier mais je pense que ce genre de témoignage est important et je ne pensais pas en lire un de cette façon. Peut-être est-ce aussi de ma faute et dû à mon manque de concentration lors de ma lecture...

    Malgré tout j'ai beaucoup aimé la fin du livre avec cette belle question posé par l'auteur à sa mère : "Que signifie pour toi d'avoir été ouvrière ?" !

    Petites citations pour la route : "Nous avons tous une biographie, une histoire personnelle émaillée de défaites, de combats hors et dans l'enceinte, chacun, et une vive singularité qui voudrait la peine d'être narrée, qui pourrait même étonner..."

    "L'usine et ceux qui la composent sont ces faisceaux continus de ma vie qui assemblent une à une les pièces de mon puzzle."

  • "La route" de Cormac McCarthy

    la route.JPG

    L'apocalypse a eu lieu, le monde a changé, détruit à tout jamais. Quelques rares survivants sont encore là, dont un père et son fils, qui sillonnent les routes pour aller trouver un peu plus de chaleur vers le sud. Ils croisent quelques personnes, des bons (assez rares) et des méchants (cannibales et violents). Dans ce monde sans pitié, le père et le fils essayent de survivre...

    Je voulais lire ce livre depuis un bout de temps. L'histoire m'intriguait et le fait qu'il soit adapté en film en 2009 m'avait encore une fois attiré. C'est grâce au swap Spring Livraddict de Tiboux, que Lisbeth me l'a offert en version poche. Je l'ai précieusement rangé dans ma PAL pour le lire durant mes vacances, puis j'en ai parlé à Laety, qui m'a proposé une lecture commune sur ce livre ! J'ai bien évidemment accepté et je ne regrette pas de l'avor lu !
    Le style est vraiment particulier, l'écriture de l'auteur est minimaliste, il utilise peu de ponctuation et des phrases très courtes. La syntaxe de la langue française n'est pas toujours respectée et peu parfois déranger pendant la lecture. Même si beaucoup ont dénigré ce côté du roman, je pense que c'est une volonté de l'auteur et que cela permet de mettre le lecteur dans cette ambiance apocalyptique...
    Alors bien évidemment dis comme ça et en lisant le résumé, ne vous attendez pas à une lecture joyeuse ! De plus, si vous aimez les rebondissements à chaque page, je ne vous conseillerais pas ce roman. Au contraire, il faut savoir prendre son temps et rentrer dans cet univers pas à pas.
    Enfin, je me suis souvent poser pas mal de questions : Arriverais-je à survivre comme ces deux là ? Ne faut-il mieux pas préférer la mort ? ... Un lecture qui vous retourne un peu le cerveau si la fin du monde arrivait ... (rendez vous en décembre 2012, les gars ! ^^)

    En ce qui concerne le film, je ne pense pas que je le regarderais. J'ai zieuté la bande annonce et il m'a l'air particulièrement éprouvant, je ne suis pas sûre de pouvoir le supporter... Alors que dans le livre, vous vous faites votre propre imagination, vous vous inventez vos personnages à votre manière et je trouve que cela a été plus facile lors de ma lecture !

    Encore merci à Laety de m'avoir accompagnée pour la lecture de ce livre (son avis ici) et à Lisbeth pour me l'avoir offert !

    Petite citation pour la route : "On oublie ce qu'on a besoin de se rappeler et on se souvient de ce qu'il faut oublier."