Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Documentaire Adulte - Page 3

  • "une fille dans la ville" de Flore Vasseur

    fille dans la ville.jpg

    Flore Vasseur nous raconte ici son parcours professionnel, sa vie privée, les personnes qu'elles rencontrent, ses choix et son observation du monde extérieur. Elle voyage beaucoup, le lecteur part avec elle à New York, Paris, Moscou, Séoul, Mexico et Kaboul... Il y a de quoi rêver... et bien pas forcément ! Ce n'est pas un livre drôle, mais le sens critique et le ton blasé de l'auteur y est !
    L'objet Livre nous fait penser à un journal intime et à un carnet de voyage, notamment avec l'existence d'un lexique dans la marge. Lexique qui ne sert pas de définition stricte que l'on retrouve dans n'importe quel dictionnaire, mais au contraire avec une pointe d'humour et du style de l'auteure !
    Les chapitres sont courts, tout comme le livre (192 pages) et suit la chronologie de la vie de l'auteur !

    Flore Vasseur a eu le prix Amila Meckert, prix remis au Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale 2011 à Arras. Salon que je suis depuis 5 ans déjà (3 ans en tant que simple visiteuse, 2 ans en tant que professionnelle du livre et détentrice d'un stand !). L'année dernière c'était Florence Aubenas avec "Le quai de Ouistreham" qui avait gagné et j'avais beaucoup aimé ! Cette fois ci, j'ai encore fait confiance au choix du jury et je ne le regrette pas ! De plus, j'aime beaucoup les livres sur le monde du travail donc il s'agit pour moi d'une agréable lecture !

    Et puis en plus, il existe au format poche donc pourquoi ne pas en profiter ? ;)

    Petites citations pour la route : "Etre enfant, c'est attendre que cela passe : compter sur soi et batailler pour un peu de lumière ou d'attention."

    "Je recherchais l'entreprise du futur. J'ai trouvé l'usine à misère."

    "La vie new-yorkaise ressemble à une montagne russe. Dans les pics, on profite sans compter; dans les creux, on fait le dos rond en attendant que la tempête s'éloigne."

  • "Qui a assassiné Mozart ? et autres énigmes musicales" de E.W. Heine

    assassinat,mozart,heine,berlioz,haydn,pagani,tchaïkovski

    Ce livre présente 5 énigmes sur de grands compositeurs de musique classique : Qui a assassiné Mozart ? Qui a décapité Haydn ? Que cachait le silence de Pagani ? Qui est venu au secours de Berlioz ? et Qui a envoyé Tchaïkovski à la mort ?
    J'ai appris plein de choses comme par exemple que parmi les cinq, il y avait un homosexuel refoulé, un qui fut empoisonné au mercure, un qui a tué sa maîtresse, un qui est mort naturellement mais... (chut suspense !)

    J'ai trouvé ce livre très intéressant, facile à lire et rempli d'anecdotes. Je ne suis pas forcément fan de musique classique mais le côté "énigmes musicales" m'a attiré ! Le livre est très court, à peine 120 pages, on peut donc lire la premiere énigme, le reposer, lire autre chose et y revenir plus tard sans encombre, puisque les énigmes sont bien différentes les une des autres !
    J'ai aimé particulièrement la première (peut être parce que Mozart est le personnage le plus connu des cinq ?) pour son écriture version "je suis juré au tribunal", ça permet au lecteur de se sentir inclu dans la recherche !

    Intéressé(e) ? Vous pouvez lire un extrait ICI ! ;)

  • "Le corps incertain" de Vanessa Gault

    9782869597464.jpg

    Vanessa Gault est une jeune femme qui apprend à l'âge de 28 ans qu'elle est atteinte d'une SEP : Sclérose en Plaque. Cette maladie encore méconnue pour un grand nombre de personnes, est le sujet de ce livre, écrit à la première personne.
    Tout au long de l'oeuvre, elle nous explique comment elle a réagit à l'annonce du diagnostique, la colère qu'elle a pu ressentir envers les médecins et les laboratoires pharmaceutiques, les différents symptômes de cette maladie, les diverses sensations (ou justement le manque de sensations par moment), ses sentiments (la colère, la résignation,...), le regard des autres, le handicap mais aussi l'avenir ...

    Il s'agit d'un livre important pour moi puisqu'il me touche de près : une personne de mon entourage proche a cette maladie. J'en ai pu voir le quotidien et les ravages que causent une SEP, ainsi que la méconnaissance que les gens ont sur ce sujet. Voilà pourquoi je tiens à parler de ce livre et surtout de le conseiller. J'ai retenu bon nombres de citations et il s'agit là d'un superbe témoignage !

    Je le recommande aux personnes qui voudraient en apprendre davantage sur la SEP et aux lecteurs de témoignages !

    Petites citations pour la route : "C'est traître la sclérose en plaques. ça ne se voit pas. Par moments ça se sent à peine; et puis ça vous inflige une volée de symptômes pour vous punir de l'avoir oubliée un instant."

    "Ma SEP n'est pas sans histoire. Au contraire, elle est toute une histoire. C'est l'histoire d'un rappel morbide et vital à ma condition précaire d'un être humain."

    "Quand ça va mal, on attend le mieux; quand ça va mieux, on pressent le mal."

  • "Mes ailes brûlées" de Douchka Esposito

    esposito-mes-ailes-brulees-9782268071084.jpg

    Douchka, héroïne de Disney dans les années 80, nous livre ici son autobiographie. Elle commence par ses origines italiennes et artistiques surtout ! En effet, son père était un musicien et poète célèbre, tandis que sa mère était une actrice reconnue. Autant dire que c'est de famille !
    Malgré tout, ses parents divorcent... Douchka n'en rêve pas moins de devenir chanteuse lyrique. Pourtant c'est son beau-père et producteur qui va lui trouver le contrat de rêve : Représentante de Disney !
    Cependant le conte de fée tourne à la lassitude de faire toujours la même chose, Douchka rêve à présent de changement. Son contrat avec le monde féerique prend fin et elle se consacre à temps plein à la maternité, plus précisément à ses trois enfants.
    Sa vie privée commence alors à virer au cauchemar: son mari la trompe, elle se drogue avec son nouvel amant et enfin tombe amoureuse d'un homme qui la cogne...
    Entre temps, elle sort un recueil de poème, devient vendeuse dans un magasin de luxe, travaille dans un théâtre et sera même animatrice télé... Pour au final sortir un album !

    Il s'agit bien d'une autobiographie et même d'un témoignage ! Le style est simple, à la limite du langage parlé. Au milieu du livre, on retrouve des images et des photos de Douchka, de ses proches, ainsi que toutes les pochettes de ses disques !

    Je suis née dans les années 80, donc je n'ai pas connu Douchka lorsqu'elle était au sommet, pourtant j'en ai déjà entendu parler! Malgré tout, les gens ne l'ont pas forcément oublié !
    J'ai appris plein de choses sur sa vie et je n'aurais pas cru qu'elle ai vécu tant de difficultés et de passages difficiles ! Après la lecture, j'ai même eu envie de revoir ses clips et d'écouter ses chansons, c'est que d'un coté, ce livre ne m'a pas servi à rien !

    Je le recommande aux fans de Douchka, à ceux qui aimeraient en savoir plus sur elle ou tout simplement aux lecteurs de biographie et de témoignage !

    Je remercie Babelio et les Editions du Rocher pour cet envoi !

    Petites citations pour la route : "Esposito je suis, Esposito je suis restée, à travers mes bons et mes mauvais jours, dans les hauteurs de la célébrité et les abysses de la dépression."

    "Personne ne remarque que je n'ai pas eu le temps de me construire une personnalité propre. J'ai été coulée dans un monde moulant avant d'exister par moi-même."

    "Mais malgré tous mes efforts pour exister, l'image est trop contraignante, je me sens devenir un produit."

  • "Le silence de la ville " de Guy Konopnicki

    le silence de la ville.jpg

     

    Le livre commence par la venue de l'auteur dans un quartier écolo (priorité aux vélos et aux piétons, les voitures étant mal vues...) pour aller chercher ses parents âgés.
    L'auteur argumente sur l'impact que la ville a eu sur sa vie. Il retrace son parcours par différentes étapes et anecdotes, tout en critiquant de manière positive ou négative certains aspects de la vie en ville. Il compare l'ancien et l'actuel, voire par moment le nouveau, le futur.
    L'auteur parle de Paris et de sa banlieue, il est donc plus facile pour les lecteurs parisiens ou étant régulièrement de passage dans Paris, de se situer dans ce roman. Il fait référence à plusieurs quartiers (Les Halles, Montmartre, Pigalle, ect...).
    On y retrouve deux sentiments très fort : la colère et la nostalgie.

    Je trouve que la couverture ne correspond pas forcément au contenu du livre: le titre en rose, la vue d'un couple s'enlaçant et la photo noir et blanc, pourrait faire penser à une belle histoire d'amour... et bien non, loin de là ! Même si l'auteur parle par moment de sa vie privée, il n'en reste pas moins un journaliste qui observe, analyse et se permet de critiquer.

    Pour ma part, ce n'est pas un livre que j'aurais eu envie d'acheter, mais peut-être plutôt d'emprunter à la bibliothèque à la lecture de la 4e de couverture. On s'attend à un récit d'anecdotes sympas sur différents quartiers de Paris, à une apologie de la vie en ville, bref à un livre dont on aurait envie de lire quelques passages de temps en temps... Eh bien non, j'ai trouvé qu'il fallait s'accrochait à la lecture : quelques anecdotes,oui , mais encore plus de critiques (ce qui peut se comprendre: l'auteur étant un journaliste de Marianne) ... J'ai même eu envie par moment de sauter certains passages, mais je l'ai quand même terminé...

    Un livre que j'aurais certainement vite oublié... dommage !

    Petites citations pour la route :

    "Je commence à dater. Moins que mes vieux, forcément, mais tout de même assez pour me souvenir du monde avant Ikéa."

    "J'ai marché en tout sens, emprunté tous les modes de transport imaginables. J'ai aimé l'immensité de la métropole que l'on ne cesse de découper et de morceler."

    "J'ai toujours ressenti une joie intense en retrouvant Paris, en descendant dans le métro, en retrouvant cette vie qui ne s'arrêtait pas, cette ville qui ne dormait jamais tout à fait."

     

    Merci à BOB et aux éditions "JBz & Cie" pour l'envoi de ce livre !