Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sf

  • "La soif primordiale" de Pablo de Santis

    soif, primordiale, pablo, de santis, folio, SF

    Buenos Aires, dans les années 50. Santiago, un jeune réparateur de machine à écrire se retrouve un peu par hasard, journaliste d'une rubrique ésotérique. Il travaille alors pour le ministère de l'Occulte. A travers plusieurs missions, il commence par y croire. Il rencontre "les antiquaires" que l'on pourrait également appelé vampires. Santiago va finir par en devenir un...

    J'ai tout de suite était attiré par cette couverture qui nous montre une bibliothèque avec plein de livres ! Et lorsque j'ai lu la quatrième de couverture, où l'éditeur nous parle du mythe du vampire revisité, je n'ai pas pu résister !

    Nous faisons la connaissance du jeune Santiago, qui passe de réparateur de machine à écrire à journaliste en une soirée. Mais, en plus d'être journaliste, il va devoir travailler pour le ministère de l'occulte. Au début, on sent qu'il ne croit pas à l'occulte. Mais, lors d'une de ses missions, il va rencontrer un antiquaire. Il s'agit d'un être exceptionnel qui en plus de collectionner les choses, vous permet de rentrer en relation avec une personne décédée, et il est également en proie la soif primordiale, autrement dit le sang ! Ici, le mot vampire n'est jamais employé, mais le lecteur le comprend assez rapidement.

    J'ai aimé voir le mythe du vampire exploité sous un autre genre. C'est autre chose que la bit-lit traditionnelle, on est loin de Twilight ou Le journal d'un vampire ! Et ce n'est pas plus mal !

    C'est un roman d'ambiance. L'auteur nous emmène, à travers le personnage de Santiago, dans les rues de Buenos Aires des années 50. Nous entrons dans le cercle très fermé des antiquaires avec lui. C'est un roman dont le rythme monte crescendo.

    Bref, un roman intéressant qui m'a apporté un autre regard sur les vampires !

    Je remercie les éditions Folio !

    Petite citation pour la route : "- Je suis habitué au vieux papier. De plus, je relis toujours les mêmes livres. Je ne lis jamais en entier, juste quelques pages, des chapitres isolés.
    - Moi, je ne pourrais pas m'en contenter. Chaque livre est une totalité.
    - C'est une illusion. Comme dire qu'une vie est une totalité. Même s'il s'agit d'une longue vie d'une très longue vie , rien ne se complète. Il n'y a que des chapitres isolés."

  • "Le casse du continuum : Cosmique fric-frac" de Léo Henry

    le casse du continuum.jpg

    Résumé de l'éditeur : Ils sont sept. Les meilleurs dans leur domaine respectif : maniement d'explosifs, charisme, assassinat, braquage, séduction... Ils n'ont, à priori, rien en commun mais vont devoir mettre de côté leurs rivalités et s'associer pour une mission secrète insolite. En cas de succès, ils pourraient devenir les sauveurs de l'humanité tout entière. En cas d'échec : la mort ou pire encore. L'enjeu ? Réussir le casse du continuum.

    Je dois avouer que je ne suis pas une experte en science fiction et que j'en lis rarement. Malgré tout j'apprécie le genre et la découverte. Les éditions Folio m'ont permis de découvrir ce titre, inédit qui plus est !

    J'ai aimé la présentation de ces sept personnages aussi différents les un des autres mais qui ont leur talent propre. On retrouve une experte en jeux, une en séduction, une autre en assassinat, une en explosif et trois autres en braquage et autres maniement informatiques. La première partie est donc consacrée à ces différents portraits. Jusque là, le lecteur arrive à se situer même si le décor reste assez flou !

    La deuxième partie "Le briefing" permet à ces sept personnages de se rencontrer et de découvrir l'enjeu de leur prochaine mission. Pas forcément facile à comprendre pour moi la non initié de SF, mais j'arrive pour l'instant à me repérer à peu près. Cette partie fait forcément penser au film Ocean Elevan, une référence ! ;)

    La troisième partie "le casse" concerne le coeur de l'action. Les sept protagonistes sont plongés au coeur de la mission : des meutres, des explosions, des courses poursuites,... Bref un sacré remue ménage et de l'action ! A partir de là, je dois dire que j'ai été un peu perdue. Il faut dire que le fait que le temps ne soit pas linéaire n'a pas non plus aidé. Et j'ai parfois été un peu paumé, comme les personnages d'ailleurs !
    Ne parlons pas de l'épilogue, qui m'a complètement achevé ! ;)

    Apparemment, les amateurs de SF ont trouvé ce roman assez crédible dans le genre. Je dois dire que ma lecture s'est faite assez rapidement et que je me suis laissée facilement entrer dans l'histoire. Certes, des choses m'ont échappés mais au final, je ne ressors pas déçue de ma lecture !

    Je remercie donc les éditions Folio pour la découverte !