Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Le mystère Henri Pick" de David Foenkinos

mystère,henri,pick,david,foenkinos,gallimard

Dans un petit village de Bretagne, une bibliothèque un peu particulière a vu le jour : les écrivains dont les maisons d'éditions ont refusé leurs manuscrits, sont invités à les déposer dans cette fameuse bibliothèque. Delphine, jeune éditrice en vacances dans la région, y déniche un chef-d’œuvre écrit par un certain Henri Pick. Après de rapides recherches, ce dernier, pizzaïolo, est mort il y a quelques années. La famille de ce dernier ont un peu de mal à croire à son talent d'écriture, lui qui n'a jamais ouvert un livre de sa vie. Véritable succès littéraire, le doute plane sur la véritable identité de cet auteur...

Vous vous doutez bien qu'avec un tel sujet, je ne pouvais que lire cet ouvrage !

Déjà l'idée d'une telle bibliothèque m'a tout de suite plu et attiré. Je trouve l'idée très originale et étant moi-même bibliothécaire, ce livre ne pouvait que me parler !

L'auteur parvient très bien à nous plonger dans le monde si particulier de l'édition à travers le personnage de Delphine, jeune éditrice chez Grasset. On suit également les galères de son conjoint, écrivain, qui a connu un sacré bide avec son premier roman. Et enfin, l'univers des bibliothèques est aussi mis en avant avec le personnage de Magali, qui a repris le flambeau du créateur de la bibliothèque des manuscrits refusés.

Le livre traite le sujet des phénomènes littéraires. Cette fois, ce n'est pas vraiment le sujet du livre qui intéresse les gens mais plutôt le mystère qui tourne autour de l'identité de l'auteur du roman en question. Un vrai boom commercial ! Du coup, on se prête au jeu et on se demande si c'est réellement Henri Pick qui a écrit "Les dernières heures d'une histoire d'amour" ou si cela n'est qu'une machination depuis le début ?

J'avoue que certains indices plantés par ci par là par l'auteur m'ont aidé à deviner le final. Mais David Foenkinos nous laisse tellement d'originalité que cela ne m'a pas dérangé.

Je suis également ravie de retrouver le style si particulier de l'auteur que j'avais adoré dans "La délicatesse" ou encore "Les souvenirs".

Bref, un roman original sur le monde des livres ! J'ai adoré !

Petites citations pour la route : "Selon lui, la question n'était pas d'aimer ou de ne pas aimer lire, mais plutôt de savoir comment trouver le livre qui vous correspond. Chacun peut adorer la lecture, à condition d'avoir en main le bon roman, celui qui vous plaira, qui vous parlera, et dont on ne pourra pas se défaire."

"On ne pouvait composer un bonheur sur un fond parsemé de souffrances. Mais c'était plus facile à dire qu'à vivre, et les humains avaient moins de temps que les villes pour se rebâtir."

Commentaires

  • Je n'ai pas aimé "La délicatesse" aussi j'ai boudé cet auteur jusqu'au jour où j'ai reçu celui-ci en cadeau. Il m'a réconcilié avec l'auteur.

Écrire un commentaire

Optionnel