Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

anna - Page 2

  • "Rue du bonheur" d'Anna Fredriksson

    rue, bonheur, anna, fredriksson, denoël

    Johanna est mère célibataire de deux ados : Agnès et Sara. Son ex-mari Calle est parti refaire sa vie en plus grand à Stockhlom. Johanna galère entre le centre de désintox où elle travaille, le fait que Sara soit devenue le souffre douleur de l'école et pour couronner le tout, Calle décide de réduire la pension alimentaire. Mais un jour, Johanna gagne à la loterie. Et à partir de ce jour, tout va basculer...

    J'ai d'abord été attiré par cette très belle couverture colorée et par ce titre qui évoque le bonheur. Ensuite le résumé m'a convaincu et pour finir j'ai adoré ce roman !

    Alors oui l'histoire fait forcément penser au livre "La liste de mes envies" de Grégoire Delacourt, notamment par le fait que l'héroïne qui galère pas mal dans la vie se retrouve du jour au lendemain à la tête d'une petite fortune. Les mêmes questions se posent : Que faire ? Le dire ou se taire ? Profiter ou épargner ?

    Mais au final, ce roman se rapproche plus des livres de Katherine Pancol, puisque nous rentrons dans le quotidien de Johanna, de Sara, d'Agnès, de Calle et de Fanny (la petite amie de Calle). On y rencontre leurs vies, leurs gestes et leurs pensées. On parcourt le livre comme on se baladerait à leur côté.

    J'ai par dessus tout aimer la personnalité des personnages. Et même si Johanna prend une grande part dans ce livre, je me suis davantage intéressée à Calle. Un véritable abruti au départ avec ses goûts de luxe, j'ai appris à le connaitre et à comprendre parfois ses réactions. Même si les filles Sara et Agnès semblent un peu plus en retrait, elles apportent un sacré intérêt à l'histoire. Et enfin, Fanny m'a également surprise dans le rôle de belle-mère. Je la croyais belle et pimbêche et je me retrouve à découvrir une jeune femme intelligente et sensible, qui essaye de faire de son mieux pour tout le monde.
    D'ailleurs le roman est divisé en 3 parties bien distinctes, ce qui permet d'approfondir la connaissance du lecteur avec les personnages principaux : Johanna, Calle et Fanny.

    Vous l'aurez compris, voici un très bon roman contemporain que l'on prend plaisir à lire du début à la fin ! Idéal pour les vacances !

    Le petit + : Pour feuilleter les premières pages, c'est par ici !

    Je remercie les éditions Denoël pour la découverte !

    Titre : Rue du bonheur
    Auteur : Anna Fredriksson
    Traductrice : Carine Bruy
    Editeur : Denoël

    Date de publication : 13 mai 2014

  • "La déclaration T1 : L'histoire d'Anna" de Gemma Malley

    9782350211220.jpg

    2140. Des scientifiques ont trouvé le moyen de ne plus vieillir, ni de mourir. Mais pour garder un nombre correct d'habitant sur Terre, une loi a été adopté disant la reproduction d'être humain interdite. Une exception propose aux personnes voulant un enfant de s'affranchir de l'immortalité, ce qui vaut à une mort = une naissance. Ceux qui n'obéissent pas à cette règle et qui donnent naissance à des enfants sont chassés et emprisonnés. Les enfants nés de ces unions deviennent des Surplus et sont placés dans des orphelinats. Ils ne peuvent pas recevoir la pillule de longévité et sont destinés à servir les Légaux.

    Anna est une Surplus et vit au foyer de Grange Hall en attendant de servir une Légale. Un jour, un certain Peter arrive à l'orphelinat et prétend s'être fait chopper consciemment dans le but de faire sortir Anna de cette prison. De plus, il affirme connaître ses vrais parents. Au début, Anna refuse d'y croire, puis petit à petit les interrogations et la curiosité prennent le dessus...

    J'ai tout d'abord mis un peu de temps à rentrer dans l'histoire. Puis vers le milieu, le suspense et les rebondissements m'ont donné le courage de continuer ma lecture. Même si, j'ai deviné la fin de ce premier tome au cours de la seconde partie du livre.
    Néanmoins, j'en garde un bon souvenir. Pour un roman d'ado, j'ai été agréablement surprise de voir s'entremêler différents sujets comme l'endoctrinement ou encore les valeurs écologiques. On ressort de cette lecture avec la cerveau un peu chamboulé (à ne pas confondre avec le lavage de cerveau que subit Anna pendant son séjour à Grange Hall ^^) et rien que pour ça, ce livre mérite d'être lu !
    Sinon, la couverture est vraiment superbe et la papillon trouve son explication dans le livre (pour une fois que la couverture reprend bien l'histoire ^^)

    Bien évidemment, je pense que je lirais un jour la suite, mais encore une fois, je vais laisser passer un peu de temps avant de me plonger dans l'histoire de Peter cette fois.