Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

denoël

  • "Treize jours" de Roxane Gay

    treize, jours, roxane, gay, denoël, & d'ailleurs, haïti, kidnapping

    Mireille Duval Jameson est originaire d'Haïti. En vacances avec son mari Michael et son bébé Christophe à Port-au-Prince, Mireille est kidnappée. Ses ravisseurs demandent un million de dollars en rançon à son père, homme riche d'affaire à Haïti. Mais ce dernier refuse de payer. Jour après jour, Mireille va vivre un véritable cauchemar auprès de celui qui se fait appeler Commandant et de ses hommes.

    Le résumé et la superbe couverture m'ont tout de suite attiré et donné envie de découvrir ce roman.

    Le premier chapitre nous permet de rentrer dans le vif du sujet puisque Mireille nous raconte d'emblée son kidnapping. Il s'agit de chose assez courante en Haïti, ce pays qui se démarque nettement par le décalage entre les pauvres d'un côté et les riches de l'autre. Cette opposition frappante, Mireille nous l'exprime à plusieurs reprises, surtout lorsqu'elle nous explique sa vie avant son kidnapping (rencontre avec son mari, rencontre de Michael avec ses parents, ses séjours en Haïti...).

    Puis nous avons le récit de ses jours de captivité, où Mireille tente de résister à plusieurs reprises et finira par en payer les conséquences... Certains passages sont durs et très violents. On a l'impression d'être dans la même cage qu'elle et on a terriblement envie de l'aider.

    Vient ensuite la libération après treize jours de captivité. S'en suit alors le retour à la vie normale, à comment essayer de surmonter ce traumatisme et savoir si le pardon est envisageable ou pas.

    Les différentes parties (sa vie d'avant, son kidnapping et sa vie d'après) sont aussi intéressantes les unes des autres. J'ai été littéralement captivé par le récit de Mireille qui nous fait passer par une palette d'émotions diverses et variées.

    Bref, un roman choc à découvrir !

    Je remercie les éditions Denoël !

    Petite citation pour la route : "Nous adorions Haïti. Nous haïssions Haïti. Nous ne comprenions ni ne connaissions Haïti. Des années plus tard, je ne comprenais toujours pas Haïti, mais je me languissais d'Haïti de mon enfance. Quand on m'a enlevée, j'ai su que je ne retrouverai jamais ce Haïti-là."

    Titre : Treize jours
    Auteur : Roxane Gay
    Traducteur : Santiago Artozqui
    Editeur : Denoël
    Collection : & d'ailleurs
    Parution : 24 août 2017

  • "Act up : une histoire" de Didier Lestrade

    act up.JPG

    Didier Lestrade nous présente la création de l'association Act Up. En 1989, avec deux autres journalistes, Pascal Loubet et Luc Coulavin, ils fondent Act Up, une association issue de la communauté gay contre le Sida.

    Act Up est connue dans les années 90 pour ses actions chocs : les poches de faux sang dans les laboratoires ou encore la fameuse capote sur l'obélisque.

    Ce livre dont la première édition remonte à l'année 2000, nous présente l'association de 1989 à 2000. Didier Lestrade "tente de rappeler la création du groupe, ses victoires et ses ratages et d'évoquer la mémoire de ceux qui se sont dévoués à cette cause et de ceux qui sont morts."

    La première partie présente le contexte qui a permis la création d'Act Up. L'auteur nous explique la forte influence des réunions d'Act Up New York auxquelles il a participé. Puis le besoin d'avoir la même chose en France, de se démarquer des autres associations contre le Sida qui existent déjà mais qui ne prennent pas ou peu en compte la communauté gay et qui ne sont pas assez dans l'action. C'est de là que vient l'originalité d'Act Up : l'activisme gay et la désobéissance civile.

    Ainsi l'auteur revient sur les membres influents de l'association, sur les grands moments de la lutte contre le sida (la gay pride, la création de la commission médicale, la création de la journée du désespoir, le sidaction à la télé...) et également sur les grands slogans créés par l'association dont le plus connu est "Silence = Mort".

    La deuxième partie présente année par année, les actions concrètes de l'asso comme les divers zaps, mais présente également les divergences internes. Didier Lestrade en viendra même à douter par moment : "Après huit années d'activisme, je ressentais d'une manière très cruelle la perte d'influence de l'association et ceci me mettait dans une position de crise existentielle grave."

    Ce livre, très intéressant, m'a beaucoup plu car j'y ai appris plein de choses et m'a bien préparé puisque je voulais voir le film "120 battements par minute". D'ailleurs, aller voir le film, il est génial ! 
    Malgré tout, ce livre que je classerai en documentaire, demande beaucoup d'attention. Il y a énormément de dates, de noms, de lieux, bref de détails. Heureusement, j'avais un petit carnet avec moi pour prendre des notes et repérer des citations. J'ai mis deux semaines à le lire mais je suis contente d'avoir découvert l'envers du décor d'une telle association qui a su marquer son époque et faire avancer les choses !

    Je remercie les éditions Denoël !

    Petite citation pour la route : "Le rêve, le seul rêve que tout membre d'Act Up a dans son cœur, est simple : un jour le sida s'achèvera."

    Titre : Act Up : une histoire
    Auteur : Didier Lestrade
    Editeur : Denoël
    Collection : Impacts
    Parution : 17 août 2017

  • "Les larmes noires sur la terre" de Sandrine Collette

    larmes,noires,terre,sandrine,collette,denoël,sueurs,froides

    Moe quitte son île à vingt ans pour suivre un homme à Paris. Il suffit d'une mauvaise décision pour que la vie bascule. L'homme a changé et l'amour n'est plus au rendez-vous. Elle le quitte avec un bébé sur les bras. Elle n'a pas de diplôme, ne trouve pas de travail et finit à la rue... Les services sociaux l'emmènent alors à la casse. Une sorte de cours des miracles où chaque nouveau venu se voit attribué une carcasse de voitures. Malgré la noirceur de ce monde, Moe va être accueillie par cinq bonnes femmes...

    J'ai eu un gros coup de cœur pour "Des nœuds d'acier" de Sandrine Collette et depuis j'ai lu tous ses romans (Un vent de cendres; Six fourmis blanches; Il reste la poussière).

    L'auteur nous présente la vie d'une jeune fille qui aurait pu être brillante et qui a basculée suite à un mauvais choix. Elle rêvait de voyager, de quitter son île et de réaliser de grandes choses. Elle a vite déchanté en arrivant en France et l'enfer a commencé : un homme qui a changé du tout au tout, une belle mère envahissante, un manque de respect et de dignité, de mauvaises rencontres et d'autres choix à faire : quitter le domicile familial avec un nourrisson. Essayer de s'en sortir mais s'enliser de plus en plus dans la galère. Finir dans la rue et se retrouver à la Casse...

    A partir de là se plante un sacré décor. Imaginer des gens pauvres et malheureux vivre dans une casse. On rentre très vite dans ce paysage et on se surprend à l'accepter assez rapidement... Cela fait très peur car cela ne m'étonnerait pas qu'un jour un politicien nous suggère ce genre de solution...

    Sandrine Collette a vraiment le talent de construire avec brio et minutie des personnalités propres. Cette fois, le décor a également une grande place dans le roman. On ressort de cette lecture avec beaucoup d'émotions et des sentiments très divers.

    Bref, encore une fois, Sandrine Collette nous livre un roman fort et de qualité !

  • "Le dernier péché" de Rebecka Alden

    le dernier péché.JPG

    Nora a survécu à une chute de sept étages. Depuis, elle a décidé de livrer son expérience et des principes de développement personnel à travers ses livres. Elle a tout pour être heureuse : son mari qui est également son agent littéraire, ses deux enfants, une grande maison et des voisins charmants. Mais voilà qu'une nouvelle voisine emménage devant chez eux. Même si Klara est apprécié de tous, Nora ressent un certain malaise vis à vis d'elle...

    J'apprécie de plus en plus les thrillers psychologiques et lorsque j'ai lu le résumé de ce livre, je me suis dit qu'il rentrait parfaitement dans ce genre.

    Nora a vécu des choses pas faciles : elle a survécu à une chute de sept étages et a perdu la mémoire de ce qui s'est passé à ce moment là. Depuis elle a bien rebondi dans la vie car elle est devenue écrivaine, passe régulièrement à la télé et écrit pour des magazines. Mais ce petit bonheur va rapidement être terni par l'arrivée de Klara, une voisine qui prend rapidement ses aises dans le voisinage et même au sein de la petite famille. Nora a du mal avec Klara. Petit à petit, elle perd pied. Prises de tête, doutes, hallucinations. C'est une véritable descente aux enfers pour Nora, elle qui veut toujours donner une image parfaite d'elle même.

    Qui est réellement Klara ? Quelle influence a-t-elle dans la vie de Nora ? Au fur et à mesure de la lecture, l'auteur nous livre quelques pistes jusqu'au dénouement final qui m'a plu et un peu surprise.

    Le style est agréable et le côté psychologique est très présent du début à la fin.

    Bref, un thriller psychologique plaisant à lire !

    Je remercie les éditions Denoël !

    Titre : Le dernier péché
    Auteur : Rebecka Alden
    Traducteur : Lucas Messmer
    Editeur : Denoël
    Collection : Sueurs froides
    Parution : 1er juin 2017

  • "Question de standing" de Sophie de Villenoisy

    question,standing,sophie,de villenoisy,denoël

    A 43 ans, Caroline d'Adhémar de Gransac se laisse entretenir par la pension alimentaire plus que confortable que lui donne son ex-mari. Mais voilà que ce dernier a décidé de quitter son boulot pour s'occuper pleinement de son nouveau-né. Pour Caroline, c'est la catastrophe ! Fini le shopping, le spa et les restos entre copines... Caroline doit trouver une solution pour garder son cadre de vie...

    J'avais adoré le précédent roman de l'auteur Sophie de Villenoisy : "Joyeux suicide et bonne année". Il me tardait donc de découvrir son dernier livre.

    Cette fois, l'auteur s'attaque doucement mais surement au milieu de la bourgeoisie. Avec humour mais également quelques critiques bien placées, l'auteur nous dresse le portrait d'une femme issue de la bourgeoisie, qui n'a jamais travaillé de sa vie et qui n'a donc jamais connu la galère. ça nous fait sourire mais par moment ça m'a un peu saoulé aussi...

    Malgré ses réflexions bourgeoises qui m'ont par moment un peu énervé, on a envie de savoir comment Caroline va s'en sortir. Va-t-elle essayer de garder son style de vie coute que coute ou va-t-elle se bouger les fesses et trouver un boulot ?

    Forcément, Caroline va avoir recours aux mensonges et va nous donner quelques situations cocasses. Ce n'est pas toujours très réalistes mais on se prend facilement au jeu et on continue sa lecture jusqu'à la fin.

    Le style est agréable et facile d'accès. Ce roman plaira davantage à un public féminin, qui se retrouvera plus facilement dans le personnage de Caroline autant dans ses choix que dans ses pensées. Le livre est court et sera idéal pour lire sur les places cet été !

    Bref, un roman sympa même si je garde une nette préférence pour le premier roman de l'auteur !

    Si vous voulez un petit aperçu des premières pages, c'est par ici !

    Je remercie les éditions Denoël !

    Titre : Question de standing
    Auteur : Sophie de Villenoisy
    Editeur : Denoël
    Parution : 4 mai 2017