Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tard

  • "Plus tard je serai moi" de Martin Page

    plus tard je serai moi.JPG

    Séléna est une jeune ado qui ne sait pas encore réellement ce qu'elle veut faire plus tard. Ses parents par contre, ont des avis très tranchés. On pourrait croire qu'ils veulent qu'elle devienne médecin, avocate ou un autre métier prestigieux... eh bien non ! Ils veulent qu'elle soit une artiste. S'en suit des évènements plus rocambolesques les un que les autres !

    La difficile question de l'orientation et du futur métier est une étape par laquelle nous sommes tous passé un jour ou l'autre. Ici, Séléna ne sait pas encore ce qu'elle veut faire mais rien ne presse réellement. Les parents de Séléna regrettent apparemment leur choix de vie et aimeraient tout plaquer pour se pencher un peu plus sur leur passion. Mais voilà, Séléna n'a pas forcément une âme d'artiste et ne veut pas qu'on l'y oblige. Et pourtant, c'est exactement ce que vont faire ses parents : ils lui achètent un piano, de la terre pour découvrir la poterie, un appareil photo, une caméra... bref ils veulent qu'elle trouve sa voie artistique !

    Mais cela prend rapidement des proportions énormes, puisqu'ils vont même jusqu'à la mettre dans la vraie condition d'un artiste : à savoir qu'un artiste a peu de revenu (cliché en veux tu en voilà) donc ils ont décidé d'arrêter le chauffage et c'est bien connu que les artistes n'ont pas le vie facile, donc les parents de Séléna s'improvisent des dettes d'argent et une vie d'alcoolique...

    Avec autant de clichés et de telles situations, autant vous dire que vous allez sourire à quelques passages ... et qu'il est possible que vous ne trouviez pas crédible ce genre d'histoire (non mais quels parents iraient jusque là ?). Malgré tout, c'est un livre qui parlera sûrement à quelques ados en plein doute sur leur orientation ou qui subissent d'une manière ou d'une autre beaucoup de pression de l'entourage sur leur future carrière.

    Je ne vous dirai pas comment cela se termine mais il y a au fond une belle morale à tirer ce court roman (73 pages) pour ados !