Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pas

  • "Mes pas dans les tiens" de Fioly Bocca

    mes,pas,dans,les,tiens,fioly,bocca,denoël,compostelle

    Alma, trente cinq ans, vient d'ouvrir une librairie, son rêve depuis toujours. Frida, cinquante cinq ans, a quitté son métier de psychiatre. Alma et Frida vont se rencontrer lors de leur voyage sur le chemin de Compostelle. Elles ont toutes les deux de bonnes raisons de le faire : pour l'une, c'est à cause d'une rupture, et pour l'autre c'est un deuil.

    Lorsque j'ai vu que l'un des personnages principaux avait ouvert une librairie, j'ai tout de suite été attiré par cette histoire, et pourtant cela ne concerne en rien le monde des livres !

    Nous faisons la connaissance des deux personnages à travers leur rencontre sur le chemin de Compostelle, mais également par ce qu'elles ont vécu avant et qui les ont poussé à faire ce voyage.

    Pour Alma, c'est suite à sa rupture avec Bruno qui l'amène sur le chemin. Ils se sont rencontrés en vacances et ce fut un véritable coup de foudre. Mais à la fin des vacances, ils ont dû reprendre leur vie chacun de leur côté. Avant de se quitter, Bruno lui avait donné un carnet de note qu'il avait prises en faisant lui même le chemin de Compostelle. Alma décide alors de refaire le parcours emprunté par Bruno. Va-t-elle réussir à l'oublier ? Ou au contraire se battre pour que cette relation continue ?

    Pour Frida, c'est autre chose. Frida vient de perdre son mari dans un bombardement en Syrie. Depuis, elle cherche tout ce qui l'on fréquenté dans son enfance, peut-être pour le retrouver en quelque sorte. Et cette quête l'amènera sur le chemin de Compostelle et par la même, sur la route d'Alma.

    Je retiendrais de ce roman la belle amitié qui naitra entre Alma et Frida, mais également un bel hommage du chemin de Compostelle. Moi qui ne suis pas du tout sportive, ce livre m'aurait presque donner envie de le faire !

    Concernant le style de l'auteure, c'est très bien écrit, avec un petit côté poétique. Par contre, le rythme est assez lent, mais cela colle assez bien à l'image de la marche et du chemin de Compostelle en général.

    Bref, un bel hommage à Compostelle et un moment de réflexion pour les deux personnages principaux !

    Je remercie les éditions Denoël !

    Petites citations pour la route : "Le monde est un coffre-fort rempli de trésors, pour qui sait les voir."

    "Je pense que savoir orienter les lecteurs est aussi important que d'écrire. Faire se rencontrer un récit et une personne qui a besoin de l'entendre, c'est comme le faire sortir des pages et lui donner une véritable mission, le faire exister."

    "Aimer est quelque chose de solide, c'est un corps qui dort à côté de toi dans le lit, une place en face de toi à table. ça a le concret d'une cafetière pour deux posée sur le feu le matin et deux tasses de café qui tintent dans l'évier quand on les lave."

    Titre : Mes pas dans les tiens (Titre original : L'Emozione In Ogni Passo)
    Auteure : Fioly Bocca
    Traductrice : Anaïs Bouteille-Bokobza
    Editeur : Denoël
    Parution : 8 novembre 2018

  • "Graou n'a pas sommeil" de Kaisa Happonen et Anne Vasko

    graou, pas, sommeil, kaisa, happonen, anne, vasko, album, nathan

    Après avoir fait des réserves tout l'été, les ours s'apprêtent à hiberner tout l'hiver. Oui mais voilà, l'ourse Graou n'est pas fatiguée. Le Gros Ours l'oblige à rentrer dans la tanière. Graou essaye de dormir, mais rien n'y fait : Graou est bien réveillée ! Elle décide alors de sortir, notamment grâce à la lueur d'une étoile qui la guide vers l'extérieur. Et enfin, Graou l'ourse d'hiver peut enfin admirer la neige !

    J'ai beaucoup aimé les illustrations au premier abord. C'est un joli album qui permet de passer de l'été, à l'automne puis à l'hiver, à travers le personnage de l'ours. Ainsi l'enfant apprend que les ours hibernent la nuit dans leur tanière. Le changement de saison se fait également à travers l'évolution du décor et des couleurs utilisées.

    La différence y est également abordée à travers Graou qui décide de ne pas hiberner, de ne pas faire comme les autres ours.

    Le petit plus de cet album consiste en une application qu'il faut télécharger. Pour l'avoir testé, j'ai été bluffé par la qualité du rendu et je me suis éclatée à revisiter cette histoire ! On ne suit pas Graou mais un petit oiseau que l'on retrouve à plusieurs reprises dans l'album. Les illustrations prennent alors vie et l'enfant se retrouve plonger dans de magnifiques décors. Il peut aussi interagir avec les autres animaux, et même faire de la musique avec des fleurs !

    Bref, un chouette album interactif !

    Je remercie les éditions Nathan !

  • "La femme qui ne vieillissait pas" de Grégoire Delacourt

    femme,vieillissait,pas,grégoire,delacourt,jc lattès

    Betty nous raconte son enfance avec un père à l'humeur changeante et une mère partie trop tôt. Elle nous conte son adolescence et sa vie de femme. Mais à trente ans, à l'occasion d'une série de photos, elle remarque qu'elle ne vieillit plus. Du moins de l'extérieur. Un malheur ou une malédiction ?

    J'ai toujours apprécié la jolie plume de l'écrivain Grégoire Delacourt. J'ai même eu la chance de le rencontrer dans le cadre de mon boulot !

    Ici, l'auteur se met encore une fois dans la peau d'une femme (souvenez-vous de Jocelyne dans "La liste de mes envies"), Martine qui se fera appeler Betty la plus grande partie de sa vie. Et il y arrive à merveille !

    L'auteur nous plonge dans un roman où il fait le parallèle entre la beauté et le temps qui passe. Le livre est divisé en trois parties qui correspond à trois périodes de la vie de Betty.

    Je me suis rapidement senti proche de Betty et j'ai beaucoup aimé apprendre à la connaître petit à petit, à travers quelques anecdotes et autres grands moments de sa vie. Les personnages secondaires sont tout autant attachants que le personnage principal.

    J'ai également adoré les diverses références à ma région : le Nord-Pas-de-Calais (pardon, on doit dire Hauts de France maintenant ...) avec les plages du littoral, le super salon de thé l'Impertinente à Lille, les cafés de la Grand Place, ...

    Concernant le style de l'auteur, on ne peut que tomber amoureuse de ses mots et de sa plume tout en poésie. N'oubliez pas d'avoir un petit carnet et un stylo sous la main pour pouvoir noter plusieurs citations ! Conseil d'ami ! ;)

    Une fois plongée dans ce livre, il m'a été difficile de le lâcher. Il est assez court donc j'ai mis à peine deux jours pour le lire, mais cela aurait pu être facilement en une fois si j'avais eu un peu de temps devant moi !

    Bref, un roman tout en poésie sur la beauté et le temps à travers le personnage de Betty ! A découvrir !

    Petites citations pour la route : "Les rêveurs ne changent pas le monde, ils le rêvent et voilà."

    "Il n'est pas de chagrin d'homme qui ne puisse devenir une source d'amour."

    "Je désirais une histoire simple, une de celles qui ne font pas les livres mais la vie."

    "Aimer, c'est tout aimer de l'autre. Je t'ai aimé à chaque instant, même dans tes absences, dans tes silences, tes excès."

    "Parce qu'il faut bien que ce qu'on a aimé un jour s'altère, que l'image qu'on en a eue s'amenuise, petit à petit, s'efface, pour nous rappeler son éphémérité et la chance que nous avons eue de l'attraper, comme un papillon au creux de la main; il faut que les choses meurent pour que nous ayons la certitude de les avoir un jour possédées.

  • "Ne pars pas sans moi" de Gilly Macmillan

    pars,pas,sans,moi,gilly,macmillan,pocket

    Chaque dimanche, Rachel emmène son fils de huit ans, Ben, dans les bois. Celui-ci lui demande s'il peut partir en avant pendant que Rachel est au téléphone. Elle accepte. Mais lorsqu'elle raccroche, Rachel se rend compte que son fils a disparu. C'est la panique. La police arrive mais Rachel est déterminée à tout faire pour retrouver son fils.

    J'avais entendu beaucoup de bien de ce roman et j'ai réussi à le trouver en format poche, je l'ai donc dévoré du début à la fin.

    Au tout début du roman, Rachel s'interroge sur le rôle de maman. Suite à l'annonce de la disparition de son fils Ben à la presse, Rachel a été victime d'énormément de reproches vis à vis de son rôle de mère et de l'instinct maternel. On l'a accusé à plusieurs reprises, mais malgré tout ça, Rachel ne voulait qu'une chose : retrouver son fils.

    A côté de cela, nous avons également la vision des choses de Jim Clemo, l'inspecteur en charge de la disparition de Ben. Il nous indique comment s'est déroulé l'enquête et l'impact que cela a eu sur sa vie personnelle et sa carrière.

    C'est intéressant d'avoir le point de vue à la fois de la famille et de la police. Concernant les suspects, ils sont nombreux. A chaque personnage, je leur trouvais quelque chose de louche ou une possible raison d'avoir enlevé Ben.

    Le rythme est soutenu avec son lot de rebondissements.

    Bref, un bon thriller que je vous recommande de découvrir !

  • "Pas un mot" de Brad Parks

    pas,mot,brad,parks,babelio,mazarine,thriller

    Les jumeaux du juge Scott Sampson ont été enlevé. Ils lui seront rendu s'il fait exactement ce que souhaite les ravisseurs. Bien évidemment, il n'a le droit d'en parler à personne, surtout pas à la police. Tout porte à croire que les kidnappeurs ont un lien avec l'une des grosses affaires que le juge s'apprête à juger. C'est le début du calvaire pour Scott...

    J'avais lu il y a peu de temps "La fille d'avant" aux éditions Mazarine et j'avais beaucoup aimé. Il me tardait donc de découvrir un autre roman de cette maison d'édition. L'occasion m'en a été donné grâce au dernier masse critique de Babelio !

    Autant vous le dire tout de suite : j'ai beaucoup aimé ! La tension est palpable du début à la fin. On est directement accroché par ce qui arrive au juge Scott Sampson et à sa famille. Imaginez que vos enfants soient kidnappés à la sortie de l'école par une femme se faisant passer pour la maman. Un peu gros non ? Et pourtant on y croit dès les premières lignes. Évidemment, les premiers soupçons se portent sur la mère, mais pourquoi ferait-elle une chose pareille ? Les pistes se succèdent et l'auteur parvient à nous faire douter à plusieurs reprises même s'il nous livre quelques indices par ci par là.

    A côté du kidnapping, il y a également la partie procès qui prend une grande part dans l'histoire. On sait que cette affaire est liée à l'enlèvement des enfants, reste à savoir quel est le lien. Et c'est ce que doit faire le juge Sampson. Je vous laisse découvrir le fin mot de l'histoire par vous-même. Et je peux vous dire que le final est grandiose. J'ai été ému et happée du début à la fin.

    Bref, un très bon thriller psychologique à découvrir !

    Je remercie Babelio et les éditions Mazarine !