Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pas - Page 3

  • "Je n'ai pas toujours été un vieux con" d'Alexandre Feraga

    je, n'ai, pas, toujours, été, vieux, con, alexandre, feraga, flammarion

    Léon Pannec, 73 ans, se retrouve à la maison de repos "Les Primevères" suite à l'incendie de son appartement. Il nous relate sa vie : son enfance (l'impression d'avoir déçu son père, la fameuse médaille de guerre de son grand père, la trahison de sa mère,...) puis son avenir de bandit (sa montée dans le monde des hors la loi, ses années de prison,...) et enfin le quotidien à la maison de retraite (ses amis Jack et Roger, les délires de Mme Camus,...).

    Avec une couverture et un titre pareil, on ne peut que se demander ce que ce livre va nous réserver. J'aime beaucoup la tête du petit vieux avec son casque et le titre qui interpelle et pas qu'un peu ! ;)

    Vous l'aurez compris, ce Léon Pannec est un sacré personnage. Il en a vécu des choses et nous les raconte par écrit ! Le ton est noir et parfois cynique, tout comme le personnage principal.

    Bien évidemment, l'auteur insiste sur l'univers des maisons de retraite. Les stéréotypes sont de mises notamment concernant le personnel, les autres habitants et l'impression d'être dans un hôpital.

    Les chapitres s'alternent en fonction de la période dont nous parle Léon : le passé avec les souvenirs puis retour au présent dans la maison de retraite.

    Concernant l'auteur, il s'agit d'un jeune trentenaire qui a parfaitement réussit à se mettre dans la peau d'un petit vieux au caractère bien particulier. De plus, il s'agit de son premier roman !

    Je dois dire que même si j'ai passé un bon moment avec Léon, je ne suis pas sûre de le garder en mémoire bien longtemps ! Dommage ...

  • "Kikekoa et Ornicar : C'est pas toi qui commandes !" d'Arnaud Alméras et Zelda Zonk

     

    kikekoa,ornicar,c'est,pas,toi,qui,commande,arnaud,alméras,zelda,zonk,nathan,premières lectures

     

    Les deux amis Kikekoa et Ornicar sont de retour !

    Cette fois, Kikekoa a invité son ami Ornicar l'ornithorynque à venir jouer avec lui. Ils sont en train de jouer aux gladiateurs quand le petit frère de Kikekoa, Kidodou arrive. Il se prend un coup sur la tête à cause des deux autres. Pour le consoler, il lui donne le rôle de l'empereur. Kidodou se prend au jeu et commence à leur donner des ordres... Mais obéir ce n'est pas aussi drôle que jouer aux gladiateurs !

    Ici, Kikekoa et Ornicar vont se rebeller à leur manière. Ils n'apprécient pas les différents ordres qu'on peut leur donner dans la vie de tous les jours ! Encore plus quand c'est le petit frère qui leur en donne ! C'est pourquoi ils ont décidé d'élever leur voix et de dire NON ! Le problème c'est que les parents ne comprennent pas forcément cet excès de zelle ! ;)

    Encore une fois, les auteurs Arnaud Alméras et Zelda Zonk donnent la voix à Kikekoa et Ornicar pour se faire entendre ! Les éditions Nathan nous propose donc un roman première lecture, idéal pour débuter dans l'apprentissage de la lecture. Les personnages parlent à travers de bulles (comme en bande dessinée), c'est le texte que l'enfant peut arriver à lire seul. Quant au reste de l'histoire, ce sont les parents qui sont chargés de lire cette partie. Ainsi, la lecture devient un moment agréable à partager en famille.

    Bien évidemment, les personnages de Kikekoa et Ornicar sont toujours aussi drôle et attendrissant, et surtout toujourd aussi complice dans les bons comme dans les mauvais tours ! ;)

    Le seul petit bémol, c'est la fin un peu abrupte que je déplore. Mais sinon, à côté de ça, c'est un plaisir de retrouver ce koala et cet ornithorynque !

    Je remercie les éditions Nathan !

  • "Expérience Noa Torson. Tome 1 : Ne t'arrête pas" de Michelle Gagnon

    expérience, noa, torson, ne, arrête, pas, michelle, gagnon, nathan, thriller

    Noa se réveille sur une table d'opération avec une cicatrice sur la poitrine. Elle ne se souvient pas de grand chose mais une chose est sûre, elle doit fuir. Elle arrive à s'échapper malgré les grosses brutes qui la poursuivent.
    De son côté Peter a décidé de fouiller dans l'ordi de son père et découvre des choses qu'ils n'auraient jamais du voir. Il demande de l'aide à Noa, aussi geek que lui et une hackeuse parfaite !
    Les ennuis ne font que commencer...

    Voici une nouvelle trilogie qui annonce de belles choses ! Ce premier tome est particulièrement réussi.

    J'ai beaucoup aimé ce thriller dont les actions s'enchainent du début à la fin. Pas de temps mort pour Noa et Peter, et du coup pas de temps mort non plus pour nous lecteurs. Vous l'aurez compris, ce livre est addictif. Impossible de poser le livre avant de savoir si Noa va réussir à échapper à ces hommes en noir qui la traquent sans relâche !

    Même si nous sommes dans un univers assez geek (puisque Noa et Peter se sont connu sur une plateforme de hackeur en ligne), l'ensemble reste compréhensible par tous. J'ai trouvé cet ambiance assez plaisante (ce qui n'était pas forcément le cas pour moi dans le roman Réseau(x) ).

    Il y a également le côté médical qui est mis en avant. Rappelons que Noa se réveille sur une table d'opération avec une cicatrice sur la poitrine, ce qui veut dire qu'on lui a enlevé ou ajouté quelque chose dans son corps à son insu. Une véritable enquête va commencer pour savoir ce qui a pu se passer et quelles seront les conséquences de cette mystérieuse opération...

    J'ai lu les épreuves non corrigées, mais je peux vous dire que sur la 4e de couverture, l'auteur Harlan Coben nous recommande chaudement ce roman qu'il qualifie ainsi : "Un thriller palpitant mené tambour battant, qui séduira les lecteurs de tout âge." Et je peux vous confirmer qu'il dit vrai ! ;)

    Bref, vous l'aurez compris, un thriller addictif qui m'a beaucoup plu ! A quand la suite ? ^^

    Je remercie les éditions Nathan !

  • "Les mots qu'on ne me dit pas" de Véronique Poulain

    mots, on, ne, me, dit, pas, véronique, poulain, stock, sourds, surdité

    L'auteure Véronique Poulain nous livre un récit autobiographique. Elle nous raconte le quotidien d'avoir des parents sourds.

    De son plus jeune âge où elle était fière de dire à tous le monde que ses parents étaient sourds, avec entre temps un passage où l'adolescence amène à détester cet handicap, aujourd'hui, elle leur rend hommage.

    Ce livre n'est pas sans rappeler l'actualité cinématographique, puisqu'il y a peu, est sorti au cinéma "La famille bélier" qui nous livre à peu près le même contexte.

    Ici, la narratrice est donc l'auteure elle-même. Par quelques lignes ou encore quelques paragraphes, Véronique Poulain nous dresse quelques anecdotes de son quotidien. Ce n'est pas toujours facile, mais il y a également de bons moments à souligner.

    Elle exprime donc plusieurs sentiments comme la honte ou la gène. Elle nous raconte les regards, l'incompréhension, des scènes cocasses,... Elle nous explique que petite, elle adorait le bruit, entendre parler, écouter les voix des autres. Puis petit à petit, elle a préféré et apprécié le silence.
    Elle nous révèle sa lassitude de devoir s'expliquer sur le handicap de ses parents, de devoir répondre aux questions des autres, ...
    Mais au final, on sent une évolution dans son personnage. Elle a murit et accepte mieux la surdité de ses parents. Elle leur rend d'ailleurs hommage à plusieurs reprises.

    Concernant le style d'écriture, l'auteure emploie les mots comme ils viennent, sans tabou, ni censure. Le lecteur pourra parfois être choqué par ce langage un peu cru, mais je trouve qu'il colle assez bien à la personnalité de la narratrice et aux situations décrites.

    Je dois avouer que je suis passée par plusieurs émotions en lisant ce très court roman : il y a des moments touchants, des moments où l'on a envie de gifler cette Véronique ou encore des moments où on se surprend à sourire !

    Bref, un roman qui vous fera passer par une palette de sentiments divers et variés !

    Petite citation pour la route : "On n'imagine pas à quel point les sourds sont bruyants."

  • "C'est pas grave" de Jo Hoestlandt

     

    c'est,pas,grave,jo,hoestlandt,macadam,ados

     

    Chloé est une jeune fille en colère : elle s'engueule avec sa mère, elle vient de se faire larguer par son mec pour sa meilleure amie, elle ne voit quasiment pas son père et elle en pince pour son prof ... Bref, le quotidien d'une ado ...

    "C'est pas grave" est un roman très court mais qui en dit long ! En 122 pages, l'auteur arrive à nous mettre à la place d'une ado qui vit plusieurs choses en ce moment.

    La narratrice est Chloé, une jeune fille qui nous expose ses différents problèmes du moment. Tout commence par une dispute assez sévère avec sa mère : cette dernière aurait critiqué son style vestimentaire. Puis, Mathis, son mec rompt avec elle en plein supermarché et lui annonce également qu'il est maintenant avec la meilleure amie de Chloé : Liza. S'en suit une rencontre furtive avec son père qu'elle ne voit que rarement et qui préfère mater les femmes plutôt que s'intéresser un tant soit peu à sa fille. Bref, vous l'aurez compris, Chloé traverse pas mal de choses difficiles.

    Chaque chapitre se concentre sur un problème : le premier concerne la dispute avec sa mère, le second sa rupture avec Mathis, le troisième son rendez-vous avec son père, et ainsi de suite... Les chapitres sont courts mais nous laisse suffisamment le temps de bien comprendre les sentiments divers et variés que ressent Chloé ! On pourrait vite se lasser de ce débordement de colère et penser qu'il y a plus grave dans la vie, mais le lecteur se rend vite compte que toutes ses étapes vont permettre à Chloé d'évoluer, de grandir et de vouloir devenir une autre personne, différente et qui croit en l'avenir.

    Il y a également des chapitres qui m'ont bien plu comme celui du prof ou celui avec la grand-mère. Rassurez-vous, il n'y a pas que des sentiments négatifs dans ce roman ! ;)

    Un roman jeunesse qui plaira aux ados qui s'y reconnaitront mais aussi aux parents qui galèrent à comprendre leurs ados ! ;)