Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

collette

  • "Les larmes noires sur la terre" de Sandrine Collette

    larmes,noires,terre,sandrine,collette,denoël,sueurs,froides

    Moe quitte son île à vingt ans pour suivre un homme à Paris. Il suffit d'une mauvaise décision pour que la vie bascule. L'homme a changé et l'amour n'est plus au rendez-vous. Elle le quitte avec un bébé sur les bras. Elle n'a pas de diplôme, ne trouve pas de travail et finit à la rue... Les services sociaux l'emmènent alors à la casse. Une sorte de cours des miracles où chaque nouveau venu se voit attribué une carcasse de voitures. Malgré la noirceur de ce monde, Moe va être accueillie par cinq bonnes femmes...

    J'ai eu un gros coup de cœur pour "Des nœuds d'acier" de Sandrine Collette et depuis j'ai lu tous ses romans (Un vent de cendres; Six fourmis blanches; Il reste la poussière).

    L'auteur nous présente la vie d'une jeune fille qui aurait pu être brillante et qui a basculée suite à un mauvais choix. Elle rêvait de voyager, de quitter son île et de réaliser de grandes choses. Elle a vite déchanté en arrivant en France et l'enfer a commencé : un homme qui a changé du tout au tout, une belle mère envahissante, un manque de respect et de dignité, de mauvaises rencontres et d'autres choix à faire : quitter le domicile familial avec un nourrisson. Essayer de s'en sortir mais s'enliser de plus en plus dans la galère. Finir dans la rue et se retrouver à la Casse...

    A partir de là se plante un sacré décor. Imaginer des gens pauvres et malheureux vivre dans une casse. On rentre très vite dans ce paysage et on se surprend à l'accepter assez rapidement... Cela fait très peur car cela ne m'étonnerait pas qu'un jour un politicien nous suggère ce genre de solution...

    Sandrine Collette a vraiment le talent de construire avec brio et minutie des personnalités propres. Cette fois, le décor a également une grande place dans le roman. On ressort de cette lecture avec beaucoup d'émotions et des sentiments très divers.

    Bref, encore une fois, Sandrine Collette nous livre un roman fort et de qualité !

  • "Il reste la poussière" de Sandrine Collette

    reste,poussière,sandrine,collette,denoel,sueurs froides

    Patagonie, en plein cœur du désert. Rafael est le dernier d'une fratrie. Il se fait sans cesse molesté par ses deux grands frères. Le père est parti un beau jour sans jamais revenir et sa mère ne dit rien car c'est d'elle qu'ils ont le plus peur. Quant à son 3e frère, tout le monde le considère comme un débile. C'est dans cette drôle de famille qu'ils essayent par dessus tout de travailler au mieux pour garder l'estancia à flot. Mais peu à peu, les choses vont changer...

    J'ai lu tous les livres de Sandrine Collette alors quand on me propose de lire son dernier roman, je ne peux pas refuser ! ;)

    Cette fois, nous sommes loin de l'atmosphère traditionnelle des romans policiers. Ici, il s'agit plutôt d'un roman noir. Nous sommes plongé dans le monde dur et aride de l'estancia au milieu du désert. C'est une étrange famille que nous apprenons à connaître : on se prend rapidement d'affection pour le petit dernier Rafael. Il se fait régulièrement tabassé par les jumeaux sans que personne n'intervienne. On a réellement envie qu'il se rebelle et trouve le courage de tenir tête à ces deux là. Plusieurs évènements vont transformer petit à petit l'état de cette famille. Je ne vous en dit pas plus, à vous de découvrir ces étapes lors de votre lecture !

    Même si l'aspect "western" de l'histoire ne m'attirait pas du tout, je dois dire que l'auteur parvient à soutenir et relancer notre intérêt tout au long de l'histoire. Par son écriture, elle maintient le suspense et s'apprête à décrire le pire à chaque instant par de subtiles sous-entendus placés pile au bon endroit.

    J'ai également apprécié d'avoir le point de vue de chaque personnage de cette famille. En effet, un chapitre = un narrateur différent. Ainsi le lecteur apprend quelques petites choses et secrets que les autres personnages ignorent.

    Bref, Sandrine Collette nous prouve encore son talent par sa faculté à créer une ambiance particulière à chaque roman.

    Je remercie les éditions Denoël !

    Titre : Il reste la poussière
    Auteur : Sandrine Collette
    Editeur : Denoël
    Collection : Sueurs froides
    Parution : 25 janvier 2016

  • "Six fourmis blanches" de Sandrine Collette

     

    six,fourmis,blanches,sandrine,collette,denoël,sueurs froides

     

    Mathias est l'un des derniers sacrificateurs du coin. Dans les montagnes d'Albanie, il part accompagné d'une chèvre qu'il aura préalablement choisi et l'offrira en sacrifice aux dieux de la montagne, afin que le malheur ne s'abat pas sur la famille ou le clan qui a demandé leur aide.
    A côté de ça, Lou et Elias, un jeune couple a gagné un trek dans les montagnes d'Albanie. Guidé par Vigan et accompagné de quatres autres touristes, ils partent affronter le froid et la neige. Mais rapidement, une tempête se lève et les morts vont très rapidement se succèder...

    Je suis Sandrine Collette depuis son premier roman "Des noeuds d'acier" que j'avais adoré (coup de coeur), puis j'ai été un peu plus septique concernant son deuxième roman "Un vent de cendres", alors il me tardait de découvrir son dernier roman !

    Je dois dire que la montagne, la neige, le froid et le trekking, ce ne sont pas forcément des choses qui m'attirent dans une histoire. Mais connaissant le talent de l'auteure, je me suis rapidement m'y dedans. Et je peux vous dire que l'on rentre très vite dans l'histoire.

    D'un côté, nous avons Mathias, un homme solitaire ayant un don un peu spécial. Il nous raconte avec beaucoup de précision son rôle de sacrificateur et la portée des croyances locales. On sent tout de suite qu'il s'agit d'un homme mystérieux et assez vite on a tendance à le caractériser dans la catégorie du mal.
    Puis le chapitre suivant, nous faisons la connaissance de Lou. Une jeune femme éprise d'Elias. Ils vont ensemble participer à un trekking en Albanie. Ils sont très motivés et ne voient pas forcément le danger arriver...

    Très rapidement, nous sommes happés par l'ambiance oppressante de la montagne : le froid, les conditions pénibles et surtout cette histoire presque surnaturelle de dieux de la montagne. L'auteure arrive à nous passionner pour ces paysages magnifiques et ces personnages assez charismatiques. Le suspense et la tension s'insinuent peu à peu dans le récit et montent crescendo. Impossible dès lors de lâcher le livre avant de savoir la fin !

    Vous l'aurez compris, il y a donc deux narrateurs : Mathias et Lou. Les chapitres et donc les narrateurs s'alternent l'un l'autre. Cela permet de faire une pause dans l'histoire de l'un pour encore mieux redémarrer avec celle de l'autre.

    Le final m'a laissé un peu perplexe, mais j'avais été nettement plus contrarié dans celui de "Un vent de cendre". J'ai en tout cas passer un bon moment malgré l'univers glacial dans lequel nous transporte Sandrine Collette !

    Je remercie les éditions Denoël !

    Editeur : Denoël
    Auteur : Sandrine Collette
    Titre : Six Fourmis Blanches
    Date de publication : 22 janvier 2015

  • "Un vent de cendres" de Sandrine Collette

    un vent de cendres.JPG

    Malo et Camille sont frères et soeurs. Ils sont venus ensemble en Champagne pour faire les vendanges chez Andreas et Octave, les deux propriétaires des vignes. Ces derniers ont vécus un tragique accident il y a plusieurs années, qui a défiguré Octave. Depuis, ils vivent reclus dans leur immense propriété.
    A peine arrivée, Malo n'apprécie pas la manière dont Octave regarde avec insistance Camille. Celle ci semble particulièrement attirée par Octave sans pouvoir vraiment l'expliquer. Un jour une altercation éclate entre Malo et Octave. Le lendemain Malo ne réapparait pas... Alors que les autres vendangeurs pensent qu'il est reparti chez lui, Camille elle pense au pire...

    Après avoir adoré "Des noeuds d'acier" (coup de coeur 2013), il me fallait absolument découvrir le nouveau roman de Sandrine Collette ! Mais qui dit second roman, dit peur d'être déçue... Ici, pas de déception, mais plutôt un roman assez différent du premier, même si l'auteure arrive toujours à jouer avec nous et à nous surprendre un minimum !

    Parlons d'abord du contexte, il fait chaud et le décor sent bon les vendanges : le travail dur mais aussi les bonnes soirées où l'on fait connaissance ! Un décor estival qui a très bien collé avec le temps ensoleillé qu'il a fait ces derniers jours. Totalement dans l'ambiance donc !

    Et pourtant, l'auteure va très vite transformer cet univers radieux en une atmosphère obscure. Suite à la disparition de Malo, les doutes s'installent. Que lui est-il arrivé ? Qui sont vraiment Octave et Andreas ? Sandrine Collette interroge le lecteur, sème des petits indices, des pistes qu'il faut savoir attraper au vol.

    Les personnages sont très bien construit. On est très proche d'eux puisque nous avons l'avis d'Octave et de Camille. Cette fascination quasi réciproque est très bien retranscrite et fait partie du malaise que pourra ressentir le lecteur durant sa lecture.

    Le style court et incisif de l'auteure se reconnait au premier coup d'oeil, un peu à la manière de Giebel. Une manière d'écrire avec peu de mots un décor, une ambiance, une atmosphère bien particulière. On s'y croirait !

    Concernant la fin, l'auteure a réussi à me surprendre. Je n'avais rien vu venir. Il faut alors revenir en arrière, relire quelques phrases pour expliquer le dénouement. Même s'il y a moins de violence que dans son précédent roman, l'auteure a tout de même réussi à poser sa petite touche d'horreur... à vous de la découvrir en lisant "Un vent de cendres" ! ;)

    Je remercie Babelio et les éditions Denoël pour m'avoir envoyé ce livre qu'il me tardait de découvrir !

  • "Des noeuds d'acier" de Sandrine Collette

     

    noeuds,acier,sandrine,collette,denoël,sueurs froides


    Théo, quarante ans sort de prison pour avoir battu sauvagement son propre frère, qui a couché avec la femme de Théo. A sa sortie, il s'empresse de lui rendre une petite visite à l'hopital. Mais là, une infirmière le reconnait et Théo se voit contraint de s'enfuir dans un petit trou paumé pour se faire oublier. Il arrive dans un petit village et est logé chez une vieille dame. Celle ci lui désigne un passage de randonnée. Théo qui a repris le goût de la marche à pied suit son conseil... Il tombe sur deux petits vieux ... l'enfer vient de commencer...

    En regardant la chronique vidéo de Gérard Collard sur ce bouquin, je me suis tout de suite dit : il me le faut ! L'avis de Stéphanie m'a encore plus donné envie de le commencer ! Ni une ni deux hop je le commande et le commence ! Et wahou quoi !

    Ce livre c'est une tuerie ! Ame sensible s'abstenir, je préfère vous prévenir ! L'ambiance m'a un peu fait pensé au livre de Jack Ketchum "Une fille comme les autres" que j'avais particulièrement apprécié ! Il parait aussi qu'il fait pensé au livre de Karine Giebel "Le purgatoire des innocents" (que j'ai d'ailleurs depuis rajouté à ma PAL ^^) !

    L'ambiance est malsaine, il faut dire qu'il se passe vraiment des choses horribles pour notre époque. On n'ose limite pas y croire, comment est-ce possible au 21e siècle ? Vous vous demandez surement de quoi je veux parler car je dois dire que j'ai délibérément négligé de vous en dire beaucoup dans le résumé. Il faut absolument le découvrir par vous même !

    On se demande comment ça va finir. On prie pour le narrateur, on est de tout coeur avec lui, même s'il faut le dire ce n'est pas un enfant de coeur !

    Il s'agit du premier roman de l'auteure et je dois dire qu'elle s'en sort très bien ! Une auteure prometteuse à surveiller ! Elle arrive à nous captiver de la première à la dernière page ! Impossible à lâcher avant de savoir le fin mot de l'histoire.

    Bref, un roman à suspense à découvrir absolument !!!