Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

barbato

  • "Le fil rouge" de Paola Barbato

    fil, rouge, paola, barbato, denoël

    Antonio Lavezzi a vu son monde s'écrouler le jour où un monstre a violé et étranglé sa fille Michela avant de s'en prendre à Antonio qui fut plongé dans le coma. Depuis il vit seul, se plongeant dans son boulot d'ingénieur. Sauf qu'un jour, il est contacté par celui qui se fait appeler l'Assassin. Ce dernier lui propose de participer à coincer des criminels avant que l'Assassin ne s'occupe de celui de sa fille. Antonio va devoir faire un choix : celui du bien ou du mal ?

    J'avais eu un coup de cœur pour le précédent roman de Paola Barbato, à savoir "A mains nues". J'avais donc hâte de découvrir son prochain roman !

    Nous faisons d'abord connaissance avec Antonio Lavezzi, personnage central du livre. Cet homme parait éteint depuis le drame qu'a subit sa famille. L'Assassin va rallumer l'étincelle d'Antonio. Celui ci va alors devoir faire des choix mais également réfléchir à plusieurs reprises aux conséquences de ses actes. Le lecteur se surprend également à s'interroger : que ferions-nous à sa place ? Comment réagirions nous ?
    C'est là tout le talent de Paola Barbato, qui à travers une histoire tragique, nous interroge sur la manière dont vont se dérouler les choses. 

    Concernant l'écriture, je dois dire que les bout de phrases ou les mots entre crochets m'ont déstabilisé dès le départ. Qui parle ? A qui cela s'adresse t-il ? Puis finalement, on s'y fait petit à petit. Le rythme est assez lent au début mais je pense que cela correspond assez bien au personnage d'Antonio qui parait absent de sa vie avant de pouvoir se réveiller grâce à l'Assassin.

    J'ai aimé l'aspect psychologique du livre très présent du début à la fin. Puis un final qui m'a énormément interpellé et dont je me pose encore beaucoup de questions aujourd'hui !

    Bref, un roman qui démarre tout en douceur et qui promet une fin assez spectaculaire !

    Je remercie les éditions Denoël !

    Titre : Le fil rouge
    Auteur : Paola Barbota
    Traductrice : Anaïs Bouteille-Bokobza 
    Editeur : Denoël
    Parution : 5 novembre 2015

  • "A mains nues" de Paola Barbato

    mains, nues, paola, barbato, denoël, thriller, sueurs, froides

    Davide est un jeune homme de 16 ans. Il se fait kidnappé par des hommes et se retrouve dans un camion. Là, un homme l'attaque. Pour sauver sa peau et après une lutte acharnée, Davide le tue. Il est ensuite conduit dans une cave avec d'autres prisonniers. Il comprendra rapidement ce qu'on attend de lui : combattre et tuer l'adversaire, avant que celui ci ne le tue !

    Après avoir lu le résumé, je ne pouvais que foncer sur cette histoire noire et violente ! Grand bien me fasse puisque j'ai complètement dévoré ce livre !

    Nous assistons au kidnapping de Davide, ce jeune garçon de 16 ans qui avait la vie devant lui. Ses parents sont riches, il a une belle bande de copain et il est plutôt beau gosse. Mais un soir, il va voir sa vie chamboulée du tout au tout. Il est enlevé et devra tuer pour survivre. Et ce n'est que son premier meurtre ! Lorsqu'il arrive dans la cave, il comprend petit à petit ce qu'on attend de lui : combattre, se donner en spectacle et surtout survivre ou mourrir !

    Ce jeune garçon va devoir faire des choix : se laisser abattre pour en finir avec tout ça ou au contraire devenir un assassin pour rester en vie ? La question n'est pas facile et demande énormément de reflexion. Je dois dire que le lecteur est obligé de se la poser : que ferions nous si nous étions à la place de Davide ?
    Il est également question d'humanité. En effet, peut-on tuer et rester humain ? Naît-on assassin ? De véritables questions de philo, me direz-vous ! Eh oui, mais tout cela se retrouve dans l'histoire de Davide, que nous voyons évoluer au cours de ses combats et au fil des jours.

    Vous l'aurez compris, ce livre est rempli de noirceur mais également de violences. C'est ce côté qui pourra faire peur à certains. L'auteure ne veut pas choquer (même si quelques scènes sont décrites avec pas mal de détails) mais elle réussit néanmoins à marquer les esprits !

    L'écriture et le style de l'auteure est très fluide. C'est comme si nous nous retrouvions avec Davide, à ses côtés, à devoir lutter mais également à cogiter encore et encore ! Le fait que Paola Barbato soit scénariste pour la télévision, fait que son roman soit agréable à lire et nous emporte dès la première ligne !

    Concernant la fin, je dois dire que je ne l'ai pas vu venir. Et j'avoue avoir relu les deux dernières pages plusieurs fois pour être sûre de ne pas me tromper (et j'aurais préféré !). J'aime quand l'auteur me surprend et là je dois dire qu'elle y est très bien parvenue !

    Bref, un thriller que vous aurez du mal à lâcher ! Âme sensible s'abstenir !

    Je remercie les éditions Denoël !

    Petites citations pour la route : "Tout avait changé. Pour toujours. Il avait tué un homme."

    "Mais l'enfance n'était plus, elle était partie pour toujours. Il avait connu le désespoir, l'angoisse, la peur et enfin l'instinct. La vie, la survie."