Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cité

  • "Rien n'est trop beau" de Rona Jaffe

    rien n'est trop beau.JPG

    Caroline, April et Gregg sont trois jeunes femmes des années 50, qui quittent leur petite bourgade pour s'installer à New York. Elles trouvent un poste de dactylo dans une maison d'édition. Alors que Caroline, l'ambitieuse cherche à monter en grade et devenir directrice éditoriale, Gregg souhaite devenir une véritable actrice, tandis qu'April, la naïve cherche désespérément l'amour !

    Ce qu'il faut savoir sur ce titre, c'est qu'il fut publié pour la première fois en 1958 et que Rona Jaffe, l'auteure sait de quoi elle parle puisqu'elle s'est inspirée de sa propre expérience. En effet, celle ci a travaillé pendant 4 ans dans une maison d'édition.
    Selon l'éditeur, ce livre fut un véritable carton aux Etats-Unis car beaucoup de femmes se sont alors reconnues dans les personnages qui y sont décrit !

    Je pense que le personnage qui m'a le plus marqué est celui de Caroline. On ressent son envie de réussir et de vouloir atteindre les sommets tout en gardant une image d'elle soigné. Concernant April et Gregg, je les ai trouvé assez pathétiques : April à cause de sa relation vouée à l'échec et Gregg à la fin car elle parait totalement désespérée !
    Au final, j'ai trouvé ces personnages un peu trop caricaturaux à mon goût ...


    J'ai eu un peu peur que ce soit un livre très féministe. Mais après sa lecture, l'auteure n'épargne pas l'image des femmes et rends tout compte fait les choses assez réalistes !

    C'est un livre qui me faisait de l'oeil depuis quelques temps. La couverture m'attirait et l'histoire en elle-même me semblait fort intéressante. Malheureusement pour moi, je n'ai pas autant accroché que je l'aurais espéré... Je pense ne pas l'avoir lu à la bonne période et cela a dû jouer sur mon ressenti sur ce livre. Je m'attendais à plus et j'en ressors un peu déçue ...

    (Ne vous y trompez pas, le coeur sur la photo ce n'est pas pour désigner un coup de coeur, loin de là, mais pour vous indiquer qu'il y a pas mal d'histoire d'amour dedans ^^)

    Petite citation pour la route : "Un livre, c'est toujours un livre. Chacun a le droit d'avoir son avis."

  • "Li Mei : suivante dans la cité interdite : 1692-1693" d'Isabelle Duquesnoy

    9782070695171.jpg

    Li Mei, jeune fille mandchoue, se voit à l'âge de 14 ans dans l'obligation de quitter ses parents agriculteurs pour servir l'empereur et l'impératrice à la cité interdite. Elle sera éduquée par une "gugu", une sorte de tante qui lui indiquera les bons gestes et la bonne attitude à adopter.

    Ce livre écrit sous la forme d'un journal intime, nous apprend beaucoup de choses sur la culture chinoise à cette époque. Entre autre, Li Mei ne doit pas montrer qu'elle a apprit à lire et à écrire avec sa mère. On apprend qu'elle sera affectée au poste de nourrice des larves de vers à soie de l'impératrice. Li Mei est une jeune fille pleine de ressources : n'ayant pas de calendrier sous la main, elle se sert de clou de girogle pour compter les jours passés depuis son arrivée à la cité.
    Il y a aussi quelques passages assez drôles : Li Mei se voit entourer d'eunuques. Elle sait qu'on leur a coupé quelque chose mais ne sait pas quoi. Plusieurs fois, elle reviendra sur ce mystère ! ;)
    Le journal dure une année puisqu'au bout d'un an, Li Mei peut à son tour former une jeune fille.

    En ce qui concerne l'auteure, celle-ci s'est servie de la correspondance qu'entretenait des religieux français de Chine avec le roi Louis XIV pour raconter l'histoire de Li Mei.
    A la fin de l'oeuvre, on découvre un chapitre "Pour aller plus loin", qui regroupe les sources de l'auteure, le lexique et la biographie de l'auteur. Autant dire que d'un point de vue pédagogique, ce livre est vraiment intéressant. De plus, l'écriture est fluide et le livre rapide à lire (environ 160 pages).
    L'objet livre en lui même est vraiment sympa : la couverture est solide et ressemble réellement à un journal intime.
    Enfin une collection qui mérite d'être découverte ! (Collection "Mon histoire" des éditions "Gallimard Jeunesse")

    Petites citations pour la route : "Vivre dans la cité interdite m'a rendu méfiante : ma tante peut cacher un couteau derrière son sourire." 

    "Le mensonge est une insulte à l'intelligence. Et puis, souvent, les vérités que l'on déteste apprendre sont celles que l'on a le plus intérêt à connaître."