Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

paul

  • "Fonce, petit Paul !" d'Hubert Ben Kemoun

    fonce, petit, paul, hubert, ben kemoun, charlotte, des ligneries, nathan, album

    Paul a un super cadeau pour son amie Mily Rose : un joli foulard bleu et rose. Mais pendant qu'il attend son amie, le vent emporte le foulard. Ni une ni deux, Paul enfourche son vélo pour tenter de le rattraper. C'est parti pour un sacré voyage !

    Voici un chouette album avec pas mal de rebondissements : le foulard ne cesse de s'échapper et va entraîner Paul très loin : au sommet d'un arbre, à la poursuite d'une pie, à bord d'un train et même à nager dans une rivière. Pendant toutes ces épreuves, Paul ne cesse de s'encourager et ne perdra jamais espoir de retrouver le foulard.

    Cette histoire met également en avant une jolie amitié entre deux jeunes gens. Paul va tout faire pour rendre heureuse Mily Rose avec son cadeau et celle-ci va l'accepter avec plaisir malgré son état, résultat de son voyage non prévu. Le final est très bien trouvé et je n'en dirais mot car il mérite d'être découvert et non spoiler.

    Il y a pas mal de textes pour un album destiné aux enfants à partir de quatre ans, mais cela reste très agréable à lire et l'on ne voit pas les pages tournées. Il y a un peu de poésie dans cet album et c'est très plaisant. Les illustrations sont un mélange de crayonné et de superpositions de décors.

    Bref, un sympathique album !

    Je remercie les éditions Nathan !

  • "Chien rouge : Dans les rêves de Gauguin" de Marie Sellier

     

    chien,rouge,dans,rêves,gauguin,paul,marie,sellier,nathan,peinture,artiste

     

    Line, Morgane et Kira sont trois amies inséparables. Elles doivent préparer un exposé sur Gauguin. Chacune s'empare d'un livre sur le peintre et découvre une multitude de chose sur lui. Le peintre parle particulièrement à Line, dont le père a quitté sa famille pour partir en Bretagne afin d'exprimer son art. Du coup ce n'est pas toujours facile pour Line, surtout avec une mère en dépression et le récent accident de voiture de son frère Milo. De son côté, Morgane sort secrètement avec Milo et souffre de ne pas pouvoir le dire à ses deux copines. Et enfin, Kira vit avec sa mère qui se tue au travail, dans un tout petit appartement. Elle ne voit pas d'un bon oeil ce Gauguin car il lui rappelle son père qui l'a abandonné à la naissance et qui essaye depuis de revenir dans sa vie...

    J'aime énormément la collection "Un regard sur..." des éditions Nathan et encore une fois je ne suis pas déçue par ce nouveau titre. Marie Sellier est spécialiste d'art et a déjà écrit pas mal de bouquin pour la jeunesse sur le sujet.

    Ici, nous nous concentrons sur Gauguin à travers trois jeunes filles dont la vie est mouvementée. D'une manière ou d'une autre, elles se retrouvent un petit peu dans le parcours de Paul Gauguin. Et grâce à elles, nous apprenons également plein de choses sur lui : comme par exemple qu'il a quitté sa femme et ses enfants, qu'il a cotoyé Vincent Van Gogh ou encore qu'il faisait l'aller retour entre la Bretagne et les îles. Le lecteur apprend divers détails de la vie de l'artiste d'une manière ludique et intéressante.
    Les trois jeunes filles font également référence à divers tableaux du peintre et personnellement, je n'ai pas pu m'empêcher d'aller les consulter via une rapide recherche google ! Grâce à ce livre, j'ai redécouvert un artiste que je connaissais vaguement et ça c'est chouette !

    Comme dans chaque livre de cette collection, nous retrouvons à la fin du livre une chronologie de l'artiste en question. Le lecteur peut alors s'y référer à n'importe quel moment de sa lecture !

    Bref, nous avons ici un chouette petit roman sur l'amitié et sur le peintre Paul Gauguin !

    Je remercie les éditions Nathan !

    Petite citation pour la route : "Après tout, on est sur cette terre pour donner le meilleur de soi-même, pour libérer ce qui se loge au plus profond de ses tripes. Ne pas le faire, c'est tout simplement risquer de passer à côté de soi-même."

  • "Un employé modèle" de Paul Cleave

    employé, modèle,paul,cleave,sonatine

    Joe travaille au commissariat de Christchurch en Nouvelle Zélande, en tant qu'homme d'entretien. Il se fait passer pour un homme gentil, simplet, limite "débile sur les bords".
    Au commissariat, les policiers enquêtent en ce moment sur les meurtres de différentes jeunes femmes commis par "le boucher de Christchurch". L'enquête n'avance pas et pour cause, personne ne se douterait que Joe, le discret homme d'entretien est en réalité un sérial killer ! Cependant, même si Joe est très fier de ses oeuvres, parmi les 7 victimes, une n'a pas été tué par Joe... il décide donc de mener sa propre enquête !

    Les fans de Dexter reconnaitront par ce court résumé des similitudes avec la saison 2 de cette série (Perso, je n'ai plus suivi depuis la moitié de la saison 3...). Mais contrairement à Dexter, on ne s'attendrit pas sur le personnage de Joe, au contraire, on le trouve encore plus dangereux que n'importe qui (quoi qu'il existe un personnage assez "space" dans le livre !). Le fait que, pour une fois ce soit l'assassin qui mène l'enquête, c'est un peu ce qui m'a attiré à ce gros pavé (423 pages), mais aussi la maison d'édition Sonatine dont j'entend de plus en plus parler !
    C'est la premier roman de Paul Cleave, donc une découverte pour ma part. D'ailleurs son prochain livre "Un père idéal" (la critique de MyaRosa ici) sortira prochainement !

    J'avais envie d'un bon polar et je ne suis pas déçue ! On assiste ici à plusieurs meurtres, plusieurs coupables, et même si dit comme ça, on pourrait croire que l'on risque de s'y perdre, et bien pas du tout ! On trouve vite ses marques et on a hâte de savoir comment tout cela va se finir ! Le personnage principal, à savoir Joe, est bien mis en avant, ainsi que le côté "psychologique" notamment la relation avec sa mère.

    Bref, un polar original à découvrir !

    Petites citations pour la route : "Une signature n'est pas évolutive. Le meurtre tout entier est contenu dans sa signature. C'est une gratification. Je n'en ai pas parce que je ne suis pas comme ces bâtards de pervers qui se mettent à buter des femmes par besoin sexuel. Je le fais pour m'amuser. Et ça fait une grosse différence."

    "Je ne suis pas un animal. Je ne tuerais pas quelqu'un juste parce qu'il passe par là. Je hais les types comme ça. C'est ce qui me distingue des autres. C'est mon humanité."