Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

thriller - Page 4

  • "Ressacs" de David James Kennedy

    ressacs, david, james, kennedy, thriller, fleuve noir

    Sur la côte Atlantique, dans l'un des derniers hopitaux militaires, un interne est porté disparu lors d'un soir d'orage. Inquiet pour son collègue, Tom Castille décide de mener sa propre enquête, en même temps que les gendarmes. Il s'aperçoit très vite que plusieurs disparitions ont eu lieu ici même depuis plusieurs années... Quel est le lien entre ces différentes disparitions ? Qu'est-il arrivé à son collègue ? Et finalement qui est derrière tout ça ?

    Franck Thilliez a eu un véritable coup de coeur pour ce roman, je me suis donc penchée un peu plus sur ce titre. En apprenant que l'auteur au nom très anglo-saxon vit en réalité pas très loin de chez moi, forcément ça attise ma curiosité !

    J'ai passé un très bon moment avec ce thriller et plus particulièrement avec le personnage de Tom Castille dont on suit l'enquête pas à pas. J'ai apprécié que l'auteur nous invite, nous lecteurs, à participer activement avec l'aide du personnage principal, à déterminer le fin mot de l'histoire.

    Plusieurs hypothèses sont possibles et seront au fur et à mesure soit démenties, soit poursuivies. On avance petit à petit, on apprend des éléments pas forcément toujours dans le bon ordre, mais l'auteur s'applique à ne pas nous faire perdre le fil en nous rappelant à plusieurs reprises les faits. Ce qui peut parfois s'apparenter à des répétitions, m'a au contraire aider à bien comprendre l'intrigue.

    L'univers de cet hopital militaire perdu au milieu de nul part et l'atmosphère pesante de l'orage quasi omniprésent, sont magnifiquement retranscrit et plonge le lecteur dans une réelle angoisse. La tension monte crescendo et l'on a hâte de découvrir le fin mot de l'histoire !

    Petit bémol au niveau de la quatrième de couverture où il est indiqué que Tom Castille se fait aider d'une femme prénommée Sophie. Personnellement, je ne l'ai pas trouvé si active que ça dans l'histoire, il me semble que le lieutenant Bost est davantage mis en avant, surtout concernant l'enquête.

    Bref, un très bon premier roman à découvrir !

  • "Les monstres de Sally" de Sophie Hannah

    les monstres de sally.JPG

    Sally Thorning est une jeune femme comme les autres. Un peu débordée peut-être, avec ses deux enfants et ses multiples obligations de maman, son travail, sa vie de couple... Un soir, en regardant la télévision, elle apprend qu'une femme et sa fille sont mortes non loin de chez elle. Géraldine et Lucy... la femme et la fille de Mark avec qui, un an auparavant, elle a eu une aventure. Mais sur l'écran, si tous les détails mentionnés - l'âge, le métier...- sont exacts, le visage de l'homme qui se présente comme étant Mark Breterick n'est pas celui de son amant. Comment alerter la police sans risquer de perdre tout ce qui lui est cher ?

    J'ai repris le résumé de l'éditeur car je trouve qu'il reprend assez bien le point de départ de ce thriller psychologique assez intense. Intense ? Il faut dire ce qui est, puisque ça part un peu dans tous les sens ! Il faut être suffisament concentré car énormément de données et d'indices vont vous êtres révélés au fur et à mesure de l'histoire.

    On commence avec le meurtre de Géraldine et Lucy, qui pourrait s'apparenter à un infanticide et un suicide. Notamment grâce au journal intime de Géraldine retrouvé sur son ordinateur. Les policiers ouvrent une enquête. Nous avons accès au déroulement de celle ci car l'auteure laisse par moment la place du narrateur à différents policiers.
    Puis nous revenons aussi à Sally, qui veut aider à sa manière sans risquer de perdre sa famille, elle décide donc d'envoyer des lettres anonymes à la police. Mais elle ne peut se résoudre qu'à ça et va se retrouver dans un beau pétrin !

    Vous l'aurez compris, nous avons là plusieurs narrateurs et l'auteure nous fait passer de l'un à l'autre avec pour seule distinction le changement de chapitre. Le lecteur accumule une grande quantité d'informations et il peut être parfois difficile de s'y retrouver.

    Je dois dire que le début est assez long, il faut cependant mettre les choses en route et cela se comprend. Par la suite, l'intrigue s'intensifie et l'enquête progresse, ce qui ramène alors l'intérêt du lecteur !

    Malgré avoir passé un bon moment avec ce thriller, j'ai été un peu déçue comparé à l'histoire vendue par l'éditeur. Je m'attendais à autre chose, dommage !

    Il parait que "Pas de berceuse pour Fanny" est meilleur ! Il faudra alors que je me penche sur ce titre là ! ;)

  • "Avant d'aller dormir" de S.J. Watson

    avant d'aller dormir.JPG

    Suite à un accident survenu il y a une vingtaine d'années, Catherine se réveille chaque matin sans savoir réellement qui elle est. Elle souffre d'un rare cas d'amnésie. Elle pense être une jeune fille célibataire et se rend compte qu'elle a tout compte fait une cinquantaine d'années avec un mari à ses côtés !
    Elle est suivi par le docteur Nash qui lui conseille d'écrire un journal afin de noter ses souvenirs et d'essayer d'en apprendre davantage sur sa propre vie. Catherine suit son conseil et chaque jour elle relit ce qu'elle a écrit précedemment. Mais petit à petit, elle se rend compte que quelques détails divergent entre ce qu'on lui dit et ce qu'il est écrit dans son journal...

    Lorsque j'ai lu le résumé de la quatrième de couverture, ça m'a fait tout de suite pensé au livre de Frédérique Deghelt : "la vie d'une autre". Mais ici, je savais qu'il s'agissait d'un thriller, j'avais donc hâte de le commencer pour voir comment l'auteur allait s'en sortir ! De plus, on m'en a dit beaucoup de bien ! Mais comme c'est un sacré pavé, il me fallait l'excuse d'une LC pour le sortir de ma PAL ! ^^

    Le roman est composé de 3 parties : Aujourd'hui, Le journal et encore Aujoud'hui. Vous l'aurez compris, dans la première partie "Aujourd'hui" on fait la connaissance de Catherine, cette femme qui ne se souvient de rien ou de très peu. On ne sait pas grand chose puisque le livre est écrit à la première personne, on est direct plongé dans l'univers brumeux de Catherine.
    La deuxième partie concerne la lecture de son journal. Je dois dire que c'est la partie la plus longue, celle sur laquelle je suis restée un moment. Les choses paraissent assez répétitives mais compte tenu de l'histoire, on s'y attendait un peu ! Les éléments se mettent minutieusement en place et l'on commence petit à petit à émettre quelques hypothèses.
    Quant à la troisième partie, on revient dans le présent et les choses se bousculent à toute allure ! C'est vraiment à cette période qu'il est quasi impossible de lâcher le livre ! Du suspense, des hypothèses réfutés ou au contraire qui se vérifient, je dois dire que l'auteur nous emmène très loin !

    Concernant ce final, je me doutais de quelques éléments mais malgré tout l'auteur a réussi à me surprendre et son écriture nous prend tellement que l'on ne voit pas défiler les pages !

    L'auteur arrive très bien à se mettre à la place d'une femme, qui plus est, une femme perdue qui doit peu à peu se reconstruire. Les émotions sont très bien rendues, chapeau à l'auteur pour ce coup de maître !

    Ce livre, c'est ce qu'on appelle un bon thriller, qui nous triture les nerfs et les méninges !

    Je remercie Laety et Béa285 pour cette Lecture commune et je leur prie d'excuser mon retard ...

    Petites citations pour la route : "Je veux rester assise ici un moment, pendant que mon passé est encore une page vierge. Suspendue, en apesanteur, entre possibilité et réalité. J'ai peur de découvrir mon passé. Ce que j'ai accompli et ce que je n'ai pas fait."

    "Je suis une adulte, mais une adulte abîmée."

    "Ce n'est pas la vie, c'est une existence où l'on saute d'un moment au suivant sans la moindre idée de son passé et sans le moindre projet pour l'avenir."

    "J'aspire à un sol ferme, à quelque chose de réel, quelque chose qui ne disparaîtra pas pendant mon sommeil. J'ai besoin de jeter l'ancre quelque part."

  • "L'oeuvre de sang" de David Lecomte

    l'oeuvre de sang.jpg

    Paul Cardon, prof de math, passionné de photographie, a tué une femme qui venait elle-même de tuer son mari. Il réalise alors une photo, la première d'une longue série qui constituera une exposition au succès grandissant. Le fait est que la plupart des personnes qui regardent la photo ne voient pas réellement une scène de meurtre mais plutôt quelques détails. Il semblerait que les visiteurs de cette expo soient comme envoutées...
    Jérémy est quant à lui un nouvel élève de Paul Cardon. Il est d'ailleurs le fils de l'homme qu'à tué Paul Cardon. Jérémy semble dôté de sombres pouvoirs depuis ce jour tragique où il a perdu son père... Jérémy voit alors Paul comme un vengeur ... mais est-ce vraiment le cas ?

    Ce thriller fantastique m'a été chaudement recommandé par une de mes lectrices lors d'un comité de lecture. J'aime les thrillers mais un peu moins lorsque quelques notes de fantastiques font leur apparition... mais ici ce ne fut pas le cas ! J'ai passé un agréable moment avec ce thriller envoutant (c'est le cas de le dire ^^) avec des genres que j'affectionne comme la photographie et l'art en général.
    Les amateurs de sorcellerie se retrouveront également dans cette histoire puisqu'il est question d'étranges pouvoirs acquis par un ou plusieurs personnages (je vous laisse dans le flou volontairement ^^)

    Les chapitres sont assez courts, le suspense est présent, bref les codes du genre sont attendus et respectés ! Plusieurs personnages entrent en scène mais il est facile de s'y retrouver, ne vous inquiètez pas !
    Le style est agréable et bien écrit.
    Chapeau bas également au résumé de la 4e de couverture qui est assez énigmatique mais qui attire l'oeil affiné du lecteur !

    De plus, un livre à mettre en avant puisqu'il s'agit d'un auteur régional ! Un petit coup de pouce qui ne fait pas de mal ^^ C'est d'ailleurs le deuxième roman de David Lecomte et celui ci donne envie de découvrir son premier roman.

    Je vous conseille d'aller faire un tour sur le site de l'auteur David Lecomte afin de découvrir son univers et quelques petits bonus !

  • "Thérapie" de Sébastian Fitzek

    thérapie.jpg

    Victor Larenz, psychologue renommé, est au plus mal depuis que sa fille de 12 ans, Josy a disparu. Quatre ans plus tard, une femme écrivaine se présente à lui et lui révèle que ses personnages de roman prennent vie. Bizarrement, un de ses personnages est une petite fille qui ressemblerait fortement à Josy. Malgré lui, le docteur s'y intéresse et veut savoir le fin mot de l'histoire...

    J'avais entendu pas mal parler de cet auteur et pourtant je n'avais encore jamais rien lu de lui. Alors quand Ingrid le choisit pour le challenge Livra'deux pour Pal'addict et qu'en plus il est dans le baby challenge Thriller, j'ai sauté sur l'occasion pour le découvrir !

    Je préfère les thrillers au policier pur et et dur, je dois dire qu'ici j'ai été servi. Plus précisément, il s'agit d'un thriller psychologique où la tension monte crescendo ! Quelques élements sont un peu trop gros à mon goût mais la tension est là. Tout comme Victor Larenz, nous suivons une histoire petit à petit et nous devenons de plus en plus curieux de connaitre la fin !

    En effet, l'auteur a réussit son pari, à savoir celui de faire réfléchir son lectorat du début jusqu'à la fin. On s'interroge énormément : Qui est cette femme ? Peut-on la croire ? Est-elle complètement folle ?
    C'est alors que nous émettons quelques hypothèses mais Sébastian Fitzek aime jouer avec nous et nous embarque dans complètement autre chose. A-t-il réussi ? Je vais avouer que je n'aurais pas imaginé cette fin là et que l'auteur part très très loin ! Inconcevable pour autant ? Je ne sais pas...

    Vous l'aurez compris, on ressort de ce livre un peu dérangé et je ne saurais pas vous dire si j'ai apprécié ce dénouement ou non...

    Malgré tout, l'auteur a réussi à m'intéresser à cette histoire invraisemblable et m'a donné envie de découvrir ces autres romans.

    Petite citation pour la route : "L'espoir, c'est comme un éclat de verre planté dans ton pied. Tant qu'il reste enfoncé dans ta chair, il te fait souffrir à chaque pas. Tandis que si on te l'enlève, ça saignera pendant un moment, ça prendra un bout de temps avant que la plaie soit guérie, mais, au bout du compte, tu pourras réapprendre à marcher normalement."

     

    http://img19.imageshack.us/img19/7835/challenge3.png

     

    thrillerp.png