Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

julien

  • "In utero" de Julien Blanc-Gras

     

    in,utero,julien,blanc-gras,au diable vauvert,babelio,masse critique,grossesse,paternité

     

    Julien Blanc-Gras est un écrivain globe-trotter. Il aime voyager aux quatre coins du monde, mais lorsque sa femme lui annonce qu'elle est enceinte, c'est un tout autre voyage qui s'offre à lui : celui de la paternité. A partir de ce moment, l'auteur va s'acharner à écrire un journal de grossesse d'un futur père où il pourra retranscrire ses émotions mais surtout les questions qui le taraudent.

    Julien Blanc-Gras, je le connais par sa chronique dans le magazine Aller/Retour. Alors quand on me propose de découvrir son dernier roman, je saute sur l'occasion et je crois que j'ai bien fait !

    Le fait de découvrir le monde de la grossesse d'un point de vue masculin, à savoir celui d'un futur père, m'a tout de suite intéressée. C'est rare de donner la parole aux hommes sur ce genre de sujet et l'auteur le fait remarquer à plusieurs reprises dans ce livre.

    C'est écrit à la manière d'un journal, mais sans date, ni lieu. L'auteur nous fait partager la grossesse de sa femme, du début à la fin, mais il s'attarde néanmoins beaucoup plus sur son ressenti, ses questionnements et ses émotions.

    J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur, sa manière bien particulière de nous retranscrire cette période importante dans la vie d'une femme, mais aussi dans celle d'un homme. Son ton parfois piquant et quelques fois cynique m'a un peu rappelé le style de Beigbeder ou celui de Nicolas Rey (la dose sex&drugs en moins...). J'ai souri à plusieurs reprises et je n'ai pas pu m'empêcher de relever plusieurs citations.J'ai même dû me forcer à morceler ma lecture en plusieurs fois, histoire qu'il me dure encore un peu plus longtemps. Il faut dire qu'il n'est pas très épais : 190 pages.

    J'ai réellement accroché au style de l'auteur et je prendrais un réel plaisir à découvrir ses précédents romans.

    Je remercie Babelio ou les éditions Au Diable Vauvert.

    Petites citations pour la route : "La vie est un trésor, mais personne n'échappe au deuil, à la maladie, à la tristesse et à la table basse qui se cogne contre le petit orteil au réveil."

    "Si avoir un enfant constitue le plus grand des bonheurs, c'est aussi s'exposer au plus grand des malheurs."

  • "Un livre, un arbre et des emmerdes" de Julien Simonet

    un livre, un arbre et des emmerdes.JPG

    Axel, trentenaire, vient de finir d'écrire son premier roman "L'arbre". Il y a mis toute son âme et toute son énergie, au point d'avoir quitté son emploi. Et ce n'est pas la seule chose qu'il va perdre, puisque sa femme décide de le quitter en emmenant avec lui leur fils Igor.
    De l'autre côté, nous avons Juliette, qui vient également de se faire plaquer et qui a énormément de mal à s'en remettre. Mais petit à petit, elle se reprend en main, retrouve du boulot, sort avec des amis et part à la chasse aux hommes.
    Axel et Juliette ne se connaissent pas mais très vite les choses vont évoluer et c'est ce qu'on pourrait dire : Un livre, un arbre et des emmerdes !

    J'avais répéré ce titre dans les partenariats proposés par Livraddict et celui ci en plus d'une couverture et d'un titre qui m'ont interpellé, le résumé me donnait clairement envie de le lire ! J'ai eu la chance d'être sélectionné et je me suis vite mis dedans !

    Ce livre nous raconte l'histoire d'Axel et de Juliette. Nous avons ici une alternance de ces deux narrateurs. Nous suivons leur vie chaotique, chacun de leur côté. Le lecteur se doute forcément qu'à un moment où à un autre, ils vont se rencontrer et on imagine assez facilement la suite. Néanmoins, l'auteur arrive à nous surprendre vers la fin et je dois dire que même si celle ci n'était pas celle que j'imaginais, je dois reconnaitre que cette fin est bien trouvée et réfléchies.

    J'ai aimé ces deux personnages qui en ont bavé : Axel est très fier de lui puisqu'il vient de terminer son livre, son projet qui lui tient à coeur depuis un bout de temps. Même s'il y croit à mort, ce n'est pas forcément le cas de sa femme Natacha qui ne semble pas soutenir Alex du tout. Celui ci croit tellement en son roman qu'il est persuadé qu'il va être rapidement édité et gagné plein d'argent. J'ai aimé cette partie de l'histoire où la triste réalité du monde de l'édition est clairement expliqué.
    Puis vient le tour de Juliette qui vient de rompre avec son petit ami. Celui ci ne voulait pas d'enfant et rapidement elle découvre qu'il l'a trompé avec une autre. Elle y a tellement consacré de son âme qu'elle a bien du mal à s'en remettre. Mais elle reprend le dessus : elle va trouvé un petit job, se faire de nouveaux amis et tenter de nouvelles expériences.
    Je ne vous dirais pas comment ils vont se rencontrer ni dans quelle circonstances car je pense que c'est un élément important de la fin et qu'il serait dommage de la spoiler.

    Je me suis assez vite attachée à ces deux personnages et j'ai bien apprécié cette histoire. ça se lit hyper bien, c'est fluide et les pages se tournent toutes seules.

    Bref, un roman contemporain qui m'a beaucoup plu et qui plaira à un grand nombre je l'espère !

    Je remercie Livraddict et les éditions Scrinéo !

  • "Grimoire Tome 1 : L'exorde" de Julien Légat

    grimoire t1.JPG

    Résumé de l'éditeur : Une aube funeste s'étend sur le monde enchanté de TalathDôr. Des grondements émanent des ténèbres et noircissent les nuages. Dans la cité magique de Stalacta se terre un mal dont même les mages ignorent l'existence. Tous semblent ne pas ressentir ce qui se trame entre leurs murs. Et pourtant...
    Zaccari Karline, un jeune apprenti mage connaît une enfance que beaucoup de garçons de son âge envient. Mais dans cette vallée où l'incroyable est quotidien, des évènements sombres vont changer le cours de sa vie. Un ancien grimoire écrit de la main d'un terrible tyran nommé Saar et que l'on croyait perdu relance la rumeur d'une prophétie vieille de mille ans annonçant la fin des temps...annonçant la destruction de TalathDôr. Seul contre un adversaire aux desseins machiavéliques et aux pouvoirs terrifiants, Zaccari devra affronter un passé douloureux et un avenir incertain afin de tenter de sauver TalathDôr. Mais comment remporter un combat quand le monde, lui même, ne veut pas être sauvé.

    D'habitude, je réalise moi même un court résumé pour vous présenter l'histoire, mais là j'ai trouvé que celui de l'éditeur était clair, net et précis ! Je n'aurais pas pu faire mieux ! ^^

    Ce livre fut une véritable bonne surprise ! Je lis très peu de SF, Fantasy, etc... et je dois dire que j'ai commencé ce livre en battant un peu des pieds, puis je me suis complètement prise au jeu et j'ai adhéré à 100% !

    L'auteur Julien Légat indique qu'il est un fan de littérature fantasy et ça se ressent dans son livre ! J'y ai trouvé un petit côté Harry Potter, que j'ai beaucoup apprécié !

    L'histoire peut paraitre assez complexe : un monde menacé d'apocalypse, des mages "gentils et méchants", des souvenirs qui s'effacent, un livre dôté d'étrange pouvoirs, des créatures plus loufoques les une des autres... Mais le tout s'emboite bien et la lecture se poursuit !

    Le héros Zacchari est attachant et l'on comprend de suite que sa vie est loin d'être un long fleuve tranquille !

    Une couverture très jolie, qui intrigue mais qui s'explique à la fin du livre.

    Un premier tome digne d'une bonne trilogie ! J'ai vraiment hâte de lire le tome 2 !

    Je remercie les éditions Mon petit éditeur pour la chouette découverte !

    Et pour les petits curieux : Si vous voulez lire les premières pages, c'est par ici !