Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fille - Page 2

  • "La fille du train" de Paula Hawkins

     

    fille,train,paula,hawkins,sonatine

     

    Rachel prend le train matins et soirs. Pendant ses trajets, elle regarde souvent par la fenêtre et imagine la vie des habitants qu'elle observe. Plus particulièrement, elle s'intéresse à un couple qu'elle a rebaptisé Jess et Jason. Ils semblent être un couple parfait et elle aurait tendance à les envier. Mais un jour, Rachel apprend que Megan (alias Jess) est portée disparue. Rachel ne pourra s'empêcher de se mêler de l'histoire. Mais les policiers vont-ils la croire ?

    Il me tardait de découvrir le dernier best-seller, le livre dont tous le monde parle ! De plus, moi qui prend le train tous les jours, ce titre ne pouvait que me parler !

    Je dois dire que j'ai eu parfois du mal avec le personnage de Rachel. Elle n'est pas dans une situation facile et n'a pas forcément une vie très agréable : elle a été trompé par son mari, il vit avec sa nouvelle femme dans leur maison, ils ont eu une petite fille ensemble alors que Rachel n'a jamais réussit à avoir d'enfants. A cause de tout ça, elle est devenu alcoolique et a perdu son emploi. Pas très reluisant comme portrait, mais au moins, l'auteur nous affiche la couleur dès le départ !

    Rachel n'est pas la seule narratrice de ce roman. L'auteur donne également la parole à Megan (avant que celle-ci ne disparaisse) et à Anna (la nouvelle femme de l'ex-mari de Rachel). Le fait de changer de narratrice assez régulièrement donne pas mal de rythme à l'histoire. De plus, il nous est plus facile, à nous lecteurs, de se faire plusieurs hypothèses. Mais attention, il y a du coup, pas mal de retour en arrière, ce qui peut paraitre déstabilisant au début, mais on s'y fait assez rapidement.

    Le début m'a paru un peu long à démarrer, mais une fois qu'on est dedans, on a terriblement envie de connaitre le fin mot de l'histoire. Plusieurs hypothèses se sont formées dans mon esprit et je dois dire que je ne suis pas déçue de ce final... même si j'avais un peu deviné quelques élements.

    Bref, un bon polar psychologique qui a su me tenir en haleine jusqu'à la fin !

  • "Fille de l'eau" d'Emmi Itäranta

    fille, eau, emmi, itaranta, presses de la cité, masse critique babelio

    La jeune Noria se prépare à devenir maître de thé et prendre ainsi la succession de son père. Dans un monde où l'eau est devenue une denrée rare, Noria apprend que sa famille bénéficie d'une source d'eau cachée dans les montagnes. Elle en devient la gardienne, mais les contrôles de l'armée se durcissent et la culpabilité de garder cette eau pour elle seule devient de plus en plus grande...

    J'avais entendu beaucoup de bien de ce livre via Karine, alors quand je l'ai vu dans la dernière sélection du Masse Critique de Babelio, je n'ai pas pu m'empêcher de le cocher. J'ai eu de la chance et mon choix a été sélectionné !

    J'ai aimé le personnage de Noria. Cette jeune fille a un véritable cas de conscience : dévoiler la source pour en faire profiter le village ou garder cette information secrète comme le veut la tradition ? Plein de facteurs entrent alors en jeu : l'armée qui controle l'eau, les villageois qui n'ont que très peu accès à l'eau, le poids de la tradition que son père lui a appris, ...

    Le lecteur assiste donc aux questionnements et réflexions de Noria tout au long de l'oeuvre. Rébarbatif ? Pas vraiment, mais je dois dire que j'attendais de cette histoire un peu plus d'actions. J'ai trouvé le rythme assez lent. Et pourtant, cela colle parfaitement à l'atmosphère que l'auteur a voulu créer. La cérémonie du thé est très intéressante à découvrir et parfaitement décrite et documentée. Malgré tout je ne suis pas adepte des longues descriptions et ce côté là m'a gênée...

    J'ai aimé la trame de base avec ce message écolo bien mis en avant, à savoir l'importance de l'eau. On n'y pense pas assez au quotidien et on retrouve assez rarement ce thème dans la littérature.

    Côté écriture, l'auteur nous livre un style poétique particulier et propre à l'univers des maîtres de thé.

    En bref, j'ai aimé l'histoire de base mais le rythme lent et le manque d'action m'ont un peu refroidie...

    Je remercie Babelio et les éditions Presses de la Cité !

  • "Une fille, qui danse" de Julian Barnes

    une fille qui danse.JPG

    Tony, le narrateur, évoque ses souvenirs d'étudiants et plus particulièrement sa relation étrange avec Veronica et ses liens d'amitié avec Adrian. Des années plus tard, Adrian lui envoie une lettre afin de l'informer que lui et Veronica sont désormais ensemble. Tony leur écrit en retour une lettre particulièrement éprouvante. Les années passent et Tony apprend qu'Adrian s'est suicidé. Pourquoi ?

    Je me souviens avoir été intrigué par l'histoire de ce livre et lorsque les éditions Folio me proposent de le recevoir en format poche, j'accepte aussitôt !

    Il m'arrive de ne pas apprécier un livre plus que ça et d'avoir l'impression de ne pas entrer dans l'histoire ou de ne pas me sentir proche des personnages, mais là je dois dire que je suis complètement passé à côté de ce livre !

    Tout d'abord j'ai eu énormément de mal avec la style de l'auteur. Le narrateur Tony ne cesse de revenir sur ses souvenirs pour ensuite revenir dans le présent, puis part dans des réflexions personnelles qui ne m'ont pas du tout interpellé. Je me suis senti à part, complètement inutile. C'est rare qu'un bouquin me fasse cet effet là et pourtant c'est arrivé avec celui ci !

    Je suis également passé à côté de la grande révélation que promet la quatrième de couverture car je dois vous avouer que je n'ai pas saisi la fin de l'histoire. Je relis plusieurs fois les dernières pages sans succès. J'en viens à demander à une copine bloggeuse de m'expliquer le chainon manquant à mon cerveau pour comprendre le grand truc que j'ai loupé. Elle m'explique et pourtant mon regard ne change pas sur l'ensemble global du livre, à savoir qu'il ne m'a pas intéressé.

    Malgré tout, j'ai quand même relevé quelques citations qui m'ont plu durant ma lecture. Comme quoi, je ne l'aurais pas lu pour rien ! ;)

    Enfin, je tiens à préciser que même si personnellement je n'ai pas apprécié cette lecture (et je le regrette car le point de départ me semblait très intéressant), deux amies bloggeuses ont elles aimé ce livre et sauront en parler mieux que moi, voici l'avis de C'era et de Stéphanie !

    Je remercie (tout de même) les éditions Folio !

    Petites citations pour la route : "Et ça fait une vie, non ? Quelques accomplissements et quelques déceptions."

    "Il me semble que cela peut-être une des différences entre la jeunesse et la vieillesse : quand on est jeune, on invente différents avenirs pour soi-même; quand on est vieux, on invente différents passés pour les autres."

    "Nous avançons tant bien que mal, nous laissons la vie s'imposer à nous et nous nous constituons peu à peu une réserve de souvenirs."

  • "Confidences d'une fille sensible (et révoltée)" de Louise Rozett

    confidence d'une fille sensible et révoltée.JPG

    Rose est de retour pour sa deuxième année au lycée. Les évènements encore récent de l'année précédente sont toujours en mémoire pour la plupart des élèves, mais Rose a décidé d'aller de l'avant. Mais plus facile à dire qu'à faire quand sa mère l'oblige à consulter une psy et qu'elle décide à fréquenter un nouvel homme. Sa relation avec Jamie est toujours aussi compliquée et elle ne sait toujours pas où elle en est. Bref, encore une année complexe pour Rose !

    Après avoir dévoré "Confidences d'une fille en colère", il me tardait de retrouver Rose, Tracy, Jamie, Peter, Régina et toute la clique ! Encore une fois, j'ai enchainé les pages assez rapidement.

    Rose est une ado type et ne cesse de se torturer pour la moindre chose : l'apparence, l'amour, l'amitié, la famille, ... Mais le petit plus, c'est que l'auteure réussit à nous capter dès les premières pages et nous expose plusieurs thèmes pas toujours évident à aborder : la drogue, le sexe, le deuil, la violence domestique, l'homosexualité, ... Alors c'est vrai dit comme ça, ça parait un peu fourre-tout, mais l'auteure parvient à les exposer par petite touche sans en faire trop !

    Bien sûr ce roman reste à destination des ados et je n'ai pas toujours été d'accord avec les choix pris par Rose. Malgré cela, la sauce a prise et il me tarde de découvrir la suite de la petite vie de Rose. Et oui, après une petite recherche rapide sur le net, j'ai découvert que l'auteure est actuellement en train de travailler sur le tome 3 ! Ouf, car je dois dire que ce deuxième tome se finit un peu comme un cheveux sur la soupe. Tout n'est pas rose dans la vie de Rose (oula vive le jeu de mot ^^) mais cela rend l'histoire plus crédible aux yeux du lecteur, et c'est ce qui fait que cela fonctionne !

    Bref, un deuxième bon tome et un peu frustrée de devoir attendre plusieurs mois avant de connaître la suite !

    Je remercie Babelio et les éditions Harlequin !

  • "Confidences d'une fille en colère" de Louise Rozett

    confidences,fille,colère,louise,rozett,darkiss

    Rosie a perdu son père récemment, son frère Peter est partie pour l'université et elle doit rester avec sa mère, psychologue, dépassée par les évènements. De plus, Rosie ne se sent pas du tout à sa place face aux autres élèves qui ne pensent qu'à boire, faire la fête et coucher à droite et à gauche. D'ailleurs sa meilleure amie semble s'éloigner d'elle puisque cette dernière à décider de rentrer chez les cheerleaders, chose qui n'intéresse pas du tout Rosie. Pourtant, un certain Jamie semble s'intéresser à Rosie malgré toute la colère qui l'habite.

    Ayant reçu récemment le tome 2 dans ma BAL, il était évidemment qu'il me fallait d'urgence lire le tome 1. C'est chose faite !

    Voici un roman pour ado qui remplit bien sa part de marché : on y retrouve une jeune fille en colère (en même temps, on peut la comprendre : son père est décédé en Irak, son frère vit sa vie à l'université, sa mère ne semble pas être présente et elle ne comprends pas les autres ados de son âge), des conflits et des vengeances à la gossip girl (la référence vient de l'auteure elle-même !) et un début de romance compliquée comme je les aime.

    Bah oui, avec ce genre de livre pour ado, mon petit coeur de midinette ne peut que se reveiller. De plus, l'auteure arrive à nous captiver du début à la fin, avec pas mal de rebondissements, ce qui rend ce livre assez addictif. Je dois dire que j'ai même failli me jeter sur le tome 2 de suite, mais j'avais d'autres lectures à caser avant.

    Vous l'aurez compris, le thème de l'adolescence est au coeur de ce roman et je trouve qu'il est assez bien représenté. Même si c'est vrai que j'aurais préféré que Rosie soit un peu plus âgé que 14 ans, ça me semble un peu jeune... Néanmoins, on la voit évoluer tout au long de la lecture et réussir petit à petit à résoudre ses problèmes !

    Bref, un roman avec plein de prises de tête pour Rosie, mais heureusement pas pour nous ! ;)