Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

michel

  • "J'ai toujours cette musique dans la tête" d'Agnès Martin Lugand

    j'ai,toujours,cette,musique,dans,tête,agnès,martin,lugand,michel,lafon

    Yanis et Véra, la quarantaine, s'aiment comme au premier jour. Ils ont tout pour être heureux : un joli appartement et trois magnifiques enfants. Mais depuis quelques temps, Yanis ne s'entend plus avec Luc, son beau-frère qui est également son associé. La rupture professionnelle est annoncée. Aidé par un futur client Tristan, Yanis décide de se lancer en solo. Va-t-il y arriver ? Sa nouvelle vie professionnelle va-t-elle avoir un impact sur sa vie personnelle ?

    Pas besoin de vous préciser que j'apprécie énormément les romans d'Agnès Martin Lugand et ce dernier roman ne fait pas exception à la règle !

    Cette fois, nous suivons Yanis et Véra. Nous avons donc accès aux pensées, aux gestes et aux choix des deux principaux personnages. Ce changement professionnel va bouleverser la vie si tranquille de cette charmante famille. Que ce soit l'impact sur les relations avec leurs enfants, sur leur relation amoureuse, sur la gestion du quotidien, mais également sur leur budget, l'auteur n'oublie aucun détail.

    Tout y passe et c'est exactement ce que j'aime dans le style de l'auteur. Elle choisit à chaque fois des thèmes du quotidien, ce qui fait que le lecteur peut facilement s'identifier aux personnages et à la situation.

    D'ailleurs les personnages sont très travaillés, on se prend rapidement d'affection pour les membres de cette petite famille.

    Je dois dire que j'ai vu certains éléments arriver mais cela ne m'a pas déranger car je m'attendais à une lecture détente et c'est exactement ce à quoi j'aspirais.

    Bref, encore une lecture plaisante et agréable signée Agnès Martin Lugand !

  • "L'amour de sa voisine" de Michel Donier

    l'amour de sa voisine.jpg

    Emile Morandaz, un cheminot est retrouvé mort sur les voies, percuté par un train. Tout porte à croire qu'il s'agit d'un suicide, mais le commissaire Antoine décide d'enquêter.

    Emile Morandaz est une personne comme une autre. Il vit à Chambéry mais travaille sur Paris. Il fait donc régulièrement des allers-retours entre ces deux villes. Il a une femme et des enfants et ne semble pas avoir de problèmes particuliers. Le commissaire s'interroge alors sur la raison d'un tel suicide !
    D'autant plus que sa direction voudrait que cette affaire soit vite résolue. Proche de la retraite, le commissaire Antoine décide pourtant de s'y intéresser de plus près !

    Double vie ? Problèmes d'argent ? Mensonges ? Toutes les questions sont posées et le commissaire Antoine s'acharnera à trouver toutes les réponses !

    Je n'en dis pas plus sur la suite de l'histoire car l'originalité de ce récit mérite d'être découvert par soi-même ! Malheureusement je trouve que le titre donne trop d'indication dès le départ...

    Ce roman se lit très vite mais le style peut parfois déranger. En effet, tout est narré. Du début à la fin, ce livre se lit comme un conte, sans aucune retranscription de dialogue. Le lecteur a l'impression d'être un unique spectacteur. Il est alors difficile de s'immerger totalement dans l'histoire. Le lecteur est passif du début à la fin. Ce style ressemble fort au style journalistique, où le lecteur a uniquement accès aux faits, sans jugement aucun.
    C'est ce qui m'a beaucoup déconcerté et un peu dérangé je l'avoue. J'ai eu du mal à me concentrer sur l'histoire tellement je ne me sentais pas impliqué...


    J'ai trouvé la couverture vraiment jolie avec un petit côté mystérieux qui donne envie d'ouvrir le livre pour en savoir plus !

    Je remercie Babelio et les éditions Persée pour l'envoi et la découverte de ce livre.

  • "Close-up" de Michel Quint

    close,up,michel,quint,vendredi,13

    Miranda travaille au Quolibet, un bar cabaret de Lille. Elle y fait un numéro de voyante et prédit un soir à Bruno, un client dont elle aimerait se venger pour des raisons personnelles, qu'il sera mort d'ici le vendredi 13.
    Sa prédiction se révèle exacte et Bruno échappe de peu à la mort... Il décide donc de retrouver Miranda et lui demande de rester avec elle afin qu'elle lui prédise l'avenir de manière plus précise...
    Ensemble, ils vont enquêter sur les différents suspects qui cherchent à tuer Bruno !

    Il s'agit ici de complots et d'histoires assez différentes les une des autres, mais qui au final se regroupe à la fin (ouf !). On y retrouve un mélange de business et d'affaires privées.
    Ce qui m'a un peu choqué et destabilisé c'est le personnage de Miranda, qui même si elle déteste Bruno, elle finit quand même par l'aider... Bon il faut dire que j'ai lu ce livre au mois de novembre et même si j'ai noté de bonnes choses dessus, maintenant j'ai un peu du mal à vous en faire l'éloge...

    Néanmoins, ce que j'ai apprécié c'est le fait que ça se passe à Lille, on y retrouve des lieux assez connus et c'est toujours agréable de pouvoir bien se représenter le décor, surtout quand on le connait bien !
    J'ai aussi aimé l'impression de participer activement à l'enquête en compagnie des deux personnages et le suspense est au rendez-vous ! 
    La couverture est assez simple et pourtant un peu angoissante avec cet oeil qui donne l'impression d'épier le lecteur !

    En ce qui concerne Michel Quint, auteur du Nord, il est connu pour sa belle écriture et ses nombreuses descriptions ! (et aussi pour son formidable petit livre "Effroyable Jardin" adapté au cinéma ^^)
    Enfin, j'ai lu la seconde moitié du livre en une fois, ce qui veut quand même dire que j'ai passé un bon moment !


     

  • "Mademoiselle Scaramouche" de Jean Michel Payet

     

    Mademoiselle-Scaramouche.jpg

    Lors d'un duel, le père de Zinia est tué. Par vengeance, elle tue à son tour le vainqueur. Juste avant de fuir, elle découvre qu'en réalité elle a été adopté ! Elle décide alors de mener son enquête pour découvrir son véritable père...

    L'auteur nous transporte au temps de Louis XIV et de Molière avec la jeune Zinia qui se fera passé pour un garçon dans la plus grande partie de l'histoire. A la recherche de sa véritable identité, elle vivra pas mal d'aventures, que ce soit au combat ou au théatre (d'où le fameux pseudonyme de Scaramouche). Le lecteur suit avec elle la découverte de sombres secrets.
    C'est un livre qu'une copine m'avait parlé et avait adoré. Je ne suis pas forcément fan de ce genre et pourtant je ne me suis pas ennuyé du tout. On vit au rythme du personnage de Zinia donc pas une seconde de répit ! De plus, j'aime la maison d'édition "les grandes personnes" que j'avais découvert avec "Jenna Fox". Le format est orginal et sort de l'ordinaire !

    Je pense qu'il s'agit d'un livre qui plaira autant aux filles qu'aux garçons ! ;)

    Petite citation pour la route : "Le destin lui avait joué un sale tour, et elle ignorait désormais de quoi demain serait fait. Sa vie venait de basculer. Mais elle n'avait pas encore idée à quel point."