Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sous

  • "H.e.n.r.i lit dans ma tête" & "H.e.n.r.i respire sous l'eau" d'Yves Grevet et Jess Pauwels

    henri, lit, dans, tête, respire, sous, eau, yves, grevet, jess, pauwels, premiers romans, nathan

    - H.e.n.r.i lit dans ma tête : Manon n'a pas eu le temps d'apprendre les mots que la maîtresse lui avait donné. Au moment de de l'interrogation, c'est la panique ! Mais heureusement, Henri a deviné les tracas de Manon et va l'aider en lui posant les mains sur la tête. Les mots y entrent comme par magie et Manon parvient à réussir l'exercice sous le regard amusé d'Henri !

    - H.e.n.r.i respire sous l'eau : Manon n'est plus la seule à connaître les pouvoirs d'Henri. Sa meilleure amie Lucie le sait aussi. Le problème c'est qu'elle est bavarde et qu'elle ne réfléchit pas toujours avant de parler. Aujourd'hui c'est jour de piscine, comment vont-elles faire pour cacher les dons d'Henri ?

    Après les deux premiers tomes (Henri a les oreilles qui bougent & Henri a onze doigts) où nous faisions la connaissance d'Henri et de Manon, les voici de retour pour deux nouvelles aventures !
    Il va y avoir du changement puisque Manon ne sera désormais plus la seule à connaître le secret d'Henri. De son côté, Henri va nous démontrer la diversité de ses pouvoirs comme lire dans la tête des autres ou respirer sous l'eau.

    L'auteur fait découvrir deux moments stressants de l'école : les interrogations et les séances de piscine. Il retranscrit à merveille ces deux situations puisqu'il est enseignant.

    Les illustrations de Jess Pauwels sont toujours aussi jolies et colorées.

    Bref, deux nouvelles aventures d'Henri et Manon qui devraient plaire aux lecteurs débutants !

    Je remercie les éditions Nathan !

  • "Sous la pluie" de Jojo Moyes

    sous la pluie.JPG

    Sabine se retrouve coincée pour les vacances en Irlande chez sa grand-mère, qu'elle connait à peine, laissant sa mère Kate s'en sortir avec une vie amoureuse complexe. Elle rebute à venir se terrer dans ce coin perdu et à peur de s'ennuyer. Mais grâce à des vieilles photos, Sabine va petit à petit se rapprocher de Joy sa grand-mère et en apprendre davantage sur le sens du mot famille.
    Quant à Kate, elle est complètement paumée et lorsqu'elle apprend que son père est souffrant, elle se précipite chez ses parents et va alors découvrir un secret familial bien gardé.

    J'ai fait la connaissance de l'auteure Jojo Moyes à travers l'un de ses derniers romans : "Avant toi" et j'avais été séduite par son style. Alors quand Ingrid propose une lecture commune sur ce titre, je n'ai pas pu résister.

    Je dois dire qu'au début, j'ai trouvé le style un peu lent et l'histoire est assez longue à se mettre en place. A savoir que le récit se déroule sur deux époques différentes avec à chaque fois divers narrateurs. Au début, nous apprenons à connaitre Joy en 1953, la grand-mère qui nous raconte sa rencontre avec Edward. Puis nous avons le point de vue de Sabine, le fait de venir chez sa grand mère et de découvrir petit à petit ses grands parents mais aussi les employés de la maison. Et enfin, l'avis de Kate, la mère qui semble complètement perdue dans sa vie : perte de repère avec Sabine et beaucoup de tension avec sa mère Joy.

    Bref, nous avons là trois narratrices de générations différentes. Ce qui suppose un sacré roman familial. C'est vrai que les tensions sont omniprésentes, les personnages ne savent pas forcément toujours comment réagir, et l'on sent qu'il y a énormément de choses cachées. D'ailleurs, les secrets enfouis ont pour ma part étaient trop long à venir. On apprend dans les cinquantes dernières pages, les éléments qu'il nous manquait pour comprendre certains personnages.

    Vous l'aurez compris, j'ai aimé cette lecture même si certains passages m'ont semblé un peu long et que les révélations sont venus tardivement et d'un seul coup. J'aurais aimé en apprendre au fur et à mesure de ma lecture, ce qui aurait relancer mon intérêt plus régulièrement.

    Pour avoir l'avis des copines bloggeuses : Ingrid, Clédesol, ... (liens à venir)

    Petite citation pour la route : "On passe notre vie à essayer de faire parler les hommes, pensa-t-elle, et quand ils s'y mettent enfin, on voudrait être à des kilomètres de là."