Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Coup de Coeur ! - Page 4

  • "A comme aujourd'hui" de David Levithan

     

    a comme aujourd'hui.jpg

    Chaque matin, A se réveille dans un corps différent, dans une nouvelle vie, et ne dispose d'aucun moyen de savoir où, et "qui" sera son hôte. Une seule chose est sûre : il n'empruntera cette identité que le temps d'une journée. A a accepté sa condition et s'est imposé des règles : ne pas trop s'attacher, ne pas se faire remarquer, ne jamais s'imiscer dans la vie de l'autre. Jusqu'au jour où il rencontre Rihannon, la petite copine de son hôte du jour...

    J'ai volontairement utilisé une bonne partie du résumé donné par l'éditeur car je trouvais qu'il correspondait très bien à l'histoire de ce livre. Vous l'aurez compris, ce résumé peut paraitre étrange et il faut accepter dès le départ cette part de surnaturel qui nous est livré.

    "A" est un genre d'esprit qui occupe un corps différent chaque jour. Loin d'être mauvais, il fait tout pour rester discret et ne pas poser de problèmes à son hôte. Mais un jour il tombe fou amoureux d'une jeune fille Rihannon. Et à partir de là, rien n'est plus pareil. "A" va tout faire pour la voir, la revoir, lui parler, bref passer un peu de temps avec elle. Mais tout cela est assez difficile puisque "A" se présente chaque jour sous une personne différente. "A" décide alors de lui révèler la vérité et de tout lui dire. Mais Rihannon va-t-elle l'accepter ? Le croire ?

    Voici un livre jeunesse dont j'avais eu de bons échos dès sa sortie, il me tardait donc de le découvrir. De plus, les éditions Les Grandes Personnes ne m'ont jamais déçu pour l'instant, je partais donc avec un très bon départ. Et je dois dire que ce livre est une merveille ! L'auteur David Levithan (qui a entre autre écrit avec John Green, quand même) a une magnifique écriture et retranscret très bien l'univers particulier des ados !

    En effet, bien que l'amour soit un des thèmes principaux de ce livre, l'auteur s'attache à traiter de différentes choses avec brio. Que ce soit l'homosexualité, la notion d'identité, le mal être, le suicide, les relations familiales, l'amitié, ... ce sont des thèmes pas toujours facile à aborder mais qui sont pourtant bien présents dans notre société !

    Un roman que je conseillerais encore et encore et qui m'a réellement touché ! Petit coup de coeur !

    Petites citations pour la route : "L'amour vous donne envie de réecrire le monde. Il vous donne envie de choisir les personnages, de construire le décor, de mener l'intrigue. Celui ou celle que vous aimez est assis en face de vous, et vous voulez alors faire tout ce qui est en votre pouvoir pour que l'amour soit possible, indéfiniment possible. Et lorsqu'il n'y a que vous deux, seuls dans une pièce, vous pouvez vous imaginer que vous touchez enfin au but, ce jour-là, et pour toujours."

    "Que se passe t-il au moment précis où l'on tombe amoureux ? Comment un laps de temps aussi court peut-il contenir quelque chose d'aussi immense ?"

    "Je voulais que l'amour puisse vaincre toutes les difficultés. Mais, seul, l'amour ne peut rien. C'est à nous qu'il incombe de surmonter les obstacles."

     

    Je remercie Libfly et les éditions Les Grandes Personnes pour l'envoi de ce livre. Je l'ai lu dans le cadre de l'opération "La voie des indés" via Libfly !

    la voie des indés.jpg

  • "Enfants de la paranoïa" de Trévor Shane

     

    enfants,paranoïa,trévor,shane,michel lafon

     

    Le monde est en guerre et oppose deux clans : le bien et le mal. Seul quelques individus sont au courant de cette étrange guerre dont le point de départ reste assez vague. Joseph, 23 ans est le tueur d'un des deux clans. Depuis ses 18 ans, il a été entrainé pour tuer les ennemis. Lors d'une mission, il rencontre une jeune femme Maria. Elle ignore tout de cette guerre mais ils tombent pourtant follement amoureux l'un de l'autre. Malheureusement, leur amour est compromis par l'une des règles de cette satanée guerre...

    Lorsque j'ai vu ce livre lors d'une vente privée de Michel Lafon et qu'il fait partie du baby challenge thriller, je n'ai pas hésité une seconde. Et pourtant il est resté dans ma PAL un bon moment ! Quelle erreur de ne pas l'avoir lu plus tôt !

    Ce livre est classé en thriller et pourtant il m'a plutôt fait penser à un livre young adult : un contexte particulier (la guerre), un héros qui tombe amoureux et qui va tout faire pour préserver cet amour malgré les interdits ! Il y a énormément d'action et de suspense ! On a envie d'aider Joe et Maria dans leur fuite, on n'a pas du tout envie que ça s'arrête et on en redemande !

    D'ailleurs la fin laisse envisager une suite, mais si elle se fait, sera-t'elle à la hauteur du premier ? On peut se le demander parce que lorsque vous refermez ce livre après avoir vibré tout le long, vous sentez les larmes monter aux yeux et vous en ressortez complètement bouleversé ! Et oui à ce point là ! ;)

    Le début peut paraitre un peu long, l'histoire se met en place. On nous explique la guerre, que l'on pourrait apparenter à une secte avec cet entrainement qui pourrait ressembler à une espèce d'endoctrinement affolant. Mais petit à petit, le rythme monte crescendo pour arriver à cet émouvant final !

    Bref, vous l'aurez compris, une très belle découverte et un petit coup de coeur !

    thrillerp.png

  • "Fleur de béton" de Wilfried N'Sondé

    photo.JPG

    Antonio, le frère aîné de Rosa Maria est retrouvé battu à mort sur un parking de supermarché. Dans la cité des 6000, personne ne sait exactement ce qui s'est passé mais tous le monde regrette sa disparition. Pour Rosa Maria c'est un grand vide. Elle se console au sous sol de l'immeuble, transformé en boite de nuit. Là-bas, elle rêve de Jason, un caïd bon danceur de la cité. Elle s'éloigne de la violence paternelle dans ses rêves et ses pensées. Mais une altercation avec la police va bouleverser la vie de la cité mais aussi celle de Rosa Maria...

    Je remercie tout d'abord Libfly et les éditions Actes Sud pour l'envoi et la découverte de ce livre. En effet, ce titre concourt pour le prix Amila Meckert, qui sera remis lors du salon du livre d'expression populaire et de critique sociale à Arras le 1er mai 2013.

    Je dois dire d'avance qu'il s'agit d'un véritable coup de coeur pour moi ! Une surprise inattendue que ce soit au niveau de l'histoire ou du style d'écriture de l'auteur. C'est une réelle découverte puisque je n'avais jamais entendu parler de ce livre, ni de cet auteur avant la lecture de "Fleur de Béton". Le résumé de l'éditeur, soit la 4e de couverture, m'a attiré et donné envie de le découvrir.

    L'auteur laisse place à différents narrateurs mais le fil conducteur reste tout de même la mort inexplicable d'Antonio : Rosa Maria voue une grande admiration pour les actions menés par son frère, ce qui est aussi le cas de Mouloud un de ses ami ; Margarine, la prostitué de la cité possédait de vrais sentiments pour Antonio ; quant à son père Salvatore, on sent que de réelles tensions ont existés entre lui et Antonio. Petit à petit, on découvre la vie de cité et ses personnages tous différents.

    Je suis tombée sous le charme du style et de l'écriture de l'auteur. Un texte teinté de poésie où l'espoir et le rêve ont une place majeure dans un cadre qui en est dépourvu... On ne peut s'empêcher de relire plusieurs fois quelques passages et je dois dire que j'ai noté pas mal de citations dans mon petit carnet.

    Enfin, un petit mot sur la couverture qui attire l'oeil au premier regard et qui je pense correspond bien à la personnalité de Rosa Maria !

    Bref, une pure merveille, un auteur à découvrir et un joli coup de coeur !

    Petites citations pour la route : "Rosa Maria jubile, la fête va bientôt commencer, la musique et le reste, l'ambiance qui fait chaud au coeur, le bruit pour oublier, s'amuser loin de la famille, des professeurs, se cacher et rêver en secret, n'être plus qu'un vertige, une légère sensation d'étourdissement, des bulles dans la tête, chasser les images qui lui fendent le coeur, celles de la mort encore récente de son grand frère Antonio."

    "Dans le quartier neuf et torturé qui se cherche encore une âme, Rosa Maria navigue à vue, désorientée, elle s'emploie de toutes ses forces à fuir la morosité et décrocher un peu de bonheur en goûtant à l'espoir du bout des lèvres."

    "Avec le temps et l'habitude, Rosa Maria a appris les coups, elle sait qu'à un moment ils s'arrêteront, les insultes aussi, il suffit de rêver instantanément autre part, là où tout est calme et beau, un endroit magique, paisible, près de l'eau, avec, autour, la nature sauvage et accueillante, des chants d'oiseaux."

    "Tout près de Rosa Maria, le vide, une plaie ouverte, l'avenir encore plus incertain, puisque les rêves sont percés de toutes parts, évaporés dans l'indifférence et l'absence."

  • "Itawapa" de Xavier-Laurent Petit

     

    itawapa,xavier,laurent,petit

    Itawapa est le nom d'une tribu indienne qui connut un tragique destin. Seul un indien aurait échappé à l'extermination de la tribu.
    Plusieurs années après, la mère de Talia, ethnologue décide de partir pour Itawapa. Sans nouvelle d'elle depuis plusieurs jours, Talia, aidée par son grand-père alcoolique et par un policier, part en pleine forêt amazonienne à la recherche de sa mère.

    Encore un livre très bien conseillé par ma libraire jeunesse, car cette histoire est réellemen sublime et je dois dire qu'il s'agit presque d'un coup de coeur !

    Tout d'abord plusieurs thèmes s'entremêle dans ce livre : la déforestation, les indiens, la quête identitaire, l'aventure... Vous l'aurez compris, il y a de quoi faire dans ce livre !
    Pas le temps de s'ennuyer car on se met vite à la place de Talia et on comprend l'inquiétude qu'elle ressent et le besoin urgent de retrouver sa mère. Avec son grand-père et le policier, ils forment tous les trois un trio pas vraiment de choc. Et pourtant, tout cela reste crédible, notamment grâce au talent d'écriture de l'auteur Xavier-Laurent Petit !

    Je dois dire que j'ai été emballé du début à la fin. Pourtant en voyant la couverture terne et triste de ce livre, je ne serais jamais allée vers ce titre spontanément. Aujourd'hui je ne regrette pas de l'avoir lu bien au contraire !

    Le rythme est soutenu et l'on avance dans l'histoire un peu sous la forme d'une enquête. J'ai bien aimé également la valeur écologique que nous rappelle l'auteur à plusieurs reprises. Cela n'a rien de chiant, ni de rébarbatif, c'est légèrement insinué sans valeur moralisatrice !

    Enfin, ce livre est assez court (200 pages à peine) et se lit très vite ! Une très belle découverte que je vous invite à lire au plus vite !!!

    Petite citation pour la route : "Un seul instant peut tout déclencher, une fraction de seconde suffit à changer le cours d'une vie... Ce qu'il faut, c'est saisir cet instant. Etre là au bon moment..."

  • "Madame le lapin blanc" de Gilles Bachelet

    madame le lapin blanc.jpg

    Madame Lapin, la femme du lapin d'Alice au Pays des Merveilles, nous livre son journal intime. Elle y décrit son rôle de femme au foyer, nous présente ses 6 enfants et leurs différents traits de caractère, et enfin son mari Monsieur Lapin.

    Avec beaucoup d'humour et d'imagination, Gilles Bachelet nous offre une histoire créative et originale ! Pas étonnant que ce grand album ait réçu le prix Pépite de l'album au salon jeunesse de Montreuil en 2012.

    Au vu de la couverture, Madame Lapin n'a pas l'air très commode et c'est en découvrant son quotidien que l'on comprend pourquoi ! Ses marmots lui tapent parfois sur les nerfs et je ne vous parle même pas du peu d'attention que Monsieur Lapin accorde à sa femme... il faut dire que celui ci est toujours en retard ! ;)

    J'ai adoré les différents enfants, leurs bêtises et leurs caractères ! J'ai aimé que l'auteur reprenne quelques personnages du conte de Lewis Carroll comme bien sûr Alice ou encore le Chat de Cheshire !

    L'humour est omniprésent dans cet album que ce soit par le texte (vive les jeux de mots) ou encore les illustrations (les 100 recettes de carottes par exemple...) !
    D'ailleurs les illustrations prennent une grande place ici. En pleine page ou en double page, il y a tellement de choses à voir que l'on s'arrête facilement sur la même page pendant cinq bonnes minutes !

    Alors tout simplement chapeau à l'auteur/illustrateur pour cet album qui est pour moi un vrai coup de coeur !

    Bref, un album à découvrir absolument à tout âge !!! :)

     

    Un bel album pour le challenge "Animaux du monde" de Sharon !

     

    madame,lapin,blanc,gilles,bachelet