Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les Petits Livres de Lizouzou - Page 6

  • "Little heaven" de Nick Cutter

    little heaven.jpg

    En 1966, Minerva, Micah et Ebenezer, trois chasseurs de primes sont embauchés pour retrouver un garçon qui a été enlevé par son père pour aller dans une secte religieuse, en pleine forêt, dont l'endroit s'appelle Little Heaven. Mais là-bas, ce n'est pas le révérend Amos le plus dangereux, la forêt semble habitée par d'étranges créatures. Quinze ans plus tard, le trio va devoir retourner dans cet enfer car la fille de Micah a été enlevé et ce dernier en est certain, elle est à cet étrange endroit …

    Nick Cutter est le pseudonyme de l'auteur Craig Davidson. Mais personnellement je n'ai lu que son précédent roman écrit sous la plume de son pseudo "Troupe 52". J'avais adoré le côté glauque de ce roman, il me tardait donc de découvrir ce que l'auteur avait bien pu nous réserver cette fois-ci. J'ai eu la chance d'être sélectionné au dernier Masse Critique de Babelio pour ce titre !

    Ce roman se déroule sur plusieurs périodes. La première nous raconte la rencontre particulière entre les trois personnages principaux. La seconde nous parle de la première fois où ils sont allés à Little Heaven et qui correspond à la majorité de l'histoire, et la dernière nous raconte l'enlèvement de Petty. Ne vous inquiétez pas, il est clairement indiqué à chaque partie à quelle période elle correspond. Il est donc aisé de s'y retrouver.

    Je qualifierais ce roman à la fois de western et d'horreur. On se croirait en plein milieu d'un film de western avec ce trio excentrique, surtout vu la façon dont ils se sont connus. Et ensuite l'horreur prend une grande place dans cette histoire. Il faut avoir l'estomac et le cœur bien accroché pour pouvoir lire ce livre. Ce côté glauque est renforcé par quelques illustrations au cour du récit. Cela donne quelques indications sur ces étranges créatures et nous aide à visualiser ce dont l'auteur est en train de nous décrire.

    J'ai également aimé le côté secte religieuse, hyper bien amené, avec au centre le personnage du révérend Amos que l'on déteste dès la première apparition.

    J'ai adoré avoir peur en compagnie de ce trio qui m'a parfois fait rire tellement ils sont aux antipodes les un des autres ! Encore une fois, Nick Cutter a réussit son pari ! J'ai hâte de pouvoir poursuivre ma découverte de cet auteur dans ce genre si particulier !

    Je remercie Babelio et les éditions Denoël !

    Titre : Little Heaven
    Auteur : Nick Cutter
    Traducteur : Eric Fontaine
    Editeur : Denoël
    Collection : Sueurs Froides
    Parution : 1er novembre 2018

  • "Graou n'a pas sommeil" de Kaisa Happonen et Anne Vasko

    graou, pas, sommeil, kaisa, happonen, anne, vasko, album, nathan

    Après avoir fait des réserves tout l'été, les ours s'apprêtent à hiberner tout l'hiver. Oui mais voilà, l'ourse Graou n'est pas fatiguée. Le Gros Ours l'oblige à rentrer dans la tanière. Graou essaye de dormir, mais rien n'y fait : Graou est bien réveillée ! Elle décide alors de sortir, notamment grâce à la lueur d'une étoile qui la guide vers l'extérieur. Et enfin, Graou l'ourse d'hiver peut enfin admirer la neige !

    J'ai beaucoup aimé les illustrations au premier abord. C'est un joli album qui permet de passer de l'été, à l'automne puis à l'hiver, à travers le personnage de l'ours. Ainsi l'enfant apprend que les ours hibernent la nuit dans leur tanière. Le changement de saison se fait également à travers l'évolution du décor et des couleurs utilisées.

    La différence y est également abordée à travers Graou qui décide de ne pas hiberner, de ne pas faire comme les autres ours.

    Le petit plus de cet album consiste en une application qu'il faut télécharger. Pour l'avoir testé, j'ai été bluffé par la qualité du rendu et je me suis éclatée à revisiter cette histoire ! On ne suit pas Graou mais un petit oiseau que l'on retrouve à plusieurs reprises dans l'album. Les illustrations prennent alors vie et l'enfant se retrouve plonger dans de magnifiques décors. Il peut aussi interagir avec les autres animaux, et même faire de la musique avec des fleurs !

    Bref, un chouette album interactif !

    Je remercie les éditions Nathan !

  • "La femme qui ne vieillissait pas" de Grégoire Delacourt

    femme,vieillissait,pas,grégoire,delacourt,jc lattès

    Betty nous raconte son enfance avec un père à l'humeur changeante et une mère partie trop tôt. Elle nous conte son adolescence et sa vie de femme. Mais à trente ans, à l'occasion d'une série de photos, elle remarque qu'elle ne vieillit plus. Du moins de l'extérieur. Un malheur ou une malédiction ?

    J'ai toujours apprécié la jolie plume de l'écrivain Grégoire Delacourt. J'ai même eu la chance de le rencontrer dans le cadre de mon boulot !

    Ici, l'auteur se met encore une fois dans la peau d'une femme (souvenez-vous de Jocelyne dans "La liste de mes envies"), Martine qui se fera appeler Betty la plus grande partie de sa vie. Et il y arrive à merveille !

    L'auteur nous plonge dans un roman où il fait le parallèle entre la beauté et le temps qui passe. Le livre est divisé en trois parties qui correspond à trois périodes de la vie de Betty.

    Je me suis rapidement senti proche de Betty et j'ai beaucoup aimé apprendre à la connaître petit à petit, à travers quelques anecdotes et autres grands moments de sa vie. Les personnages secondaires sont tout autant attachants que le personnage principal.

    J'ai également adoré les diverses références à ma région : le Nord-Pas-de-Calais (pardon, on doit dire Hauts de France maintenant ...) avec les plages du littoral, le super salon de thé l'Impertinente à Lille, les cafés de la Grand Place, ...

    Concernant le style de l'auteur, on ne peut que tomber amoureuse de ses mots et de sa plume tout en poésie. N'oubliez pas d'avoir un petit carnet et un stylo sous la main pour pouvoir noter plusieurs citations ! Conseil d'ami ! ;)

    Une fois plongée dans ce livre, il m'a été difficile de le lâcher. Il est assez court donc j'ai mis à peine deux jours pour le lire, mais cela aurait pu être facilement en une fois si j'avais eu un peu de temps devant moi !

    Bref, un roman tout en poésie sur la beauté et le temps à travers le personnage de Betty ! A découvrir !

    Petites citations pour la route : "Les rêveurs ne changent pas le monde, ils le rêvent et voilà."

    "Il n'est pas de chagrin d'homme qui ne puisse devenir une source d'amour."

    "Je désirais une histoire simple, une de celles qui ne font pas les livres mais la vie."

    "Aimer, c'est tout aimer de l'autre. Je t'ai aimé à chaque instant, même dans tes absences, dans tes silences, tes excès."

    "Parce qu'il faut bien que ce qu'on a aimé un jour s'altère, que l'image qu'on en a eue s'amenuise, petit à petit, s'efface, pour nous rappeler son éphémérité et la chance que nous avons eue de l'attraper, comme un papillon au creux de la main; il faut que les choses meurent pour que nous ayons la certitude de les avoir un jour possédées.

  • "La cité de l'oubli" de Sharon Cameron

    cité,oubli,sharon,cameron,nathan,dystopie

    Tous les douze ans, les habitants de Canaan subissent l'oubli, un mystérieux phénomène qui efface leur mémoire. Mais ce n'est pas le cas de Nadia, une jeune fille qui n'a pas oublié que son père l'a abandonné… De nature curieuse, Nadia va tout faire pour percer le mystère de cet Oubli !

    ça faisait longtemps que je n'avais pas lu une dystopie et cette magnifique couverture m'a beaucoup attiré.

    J'ai tout d'abord aimé l'idée d'une cité où les habitants perdent la mémoire, tous les douze ans, à cause d'un phénomène étrange et mystérieux. Le décor n'est pas simple à s'imaginer, mais petit à petit, le lecteur découvre une ville entourée d'un large mur (un peu comme dans Game of Throne ou Divergente) que personne n'a jamais traversé. Bien évidemment, cela ne fait pas peur à Nadia et l'a déjà franchi plus d'une fois.

    Le fonctionnement de cette cité est basée sur les livres que chaque habitant doit écrire et doit porter sur eux pour pouvoir se souvenir après que la période d'Oubli soit passée. J'ai trouvé cette idée originale et, adorant les livres, on ne peut qu'aimer ce principe.

    Malheureusement, tout n'est pas rose dans cette communauté et Nadia n'a qu'une envie : découvrir tout ce qui se trame et révéler la vérité à tous. Et bien évidemment, elle sera aidée par un charmant jeune homme prénommé Gray. Je n'en dirais pas plus et je vous laisse découvrir leur histoire par vous même.

    Malgré un début un peu complexe (notamment dû à la mise en place du décor), j'ai passé un agréable moment avec Nadia et Gray. Il y a pas mal d'actions et de rebondissements, ce qui me fait qualifier ce roman de bonne dystopie.

    Bref, une chouette dystopie à découvrir !

    Je remercie les éditions Nathan !

  • "La reine des quiches" de Sophie de Villenoisy

    reine, quiches, sophie, de villenoisy, denoel, stérilité, écrivain

    A 41 ans, Murielle va voir sa vie bouleversée en un instant. Elle qui a enchaîné les fausses couches et les manuscrits refusés, elle perd pied quand les éditions Gallimard l'appellent pour publier son dernier manuscrit. Dans ce dernier, elle y parle notamment de sa stérilité d'une manière un peu provocante. Elle n'en revient pas et a du mal à se retrouver devant tout ce tumulte. Comment vont réagir ses proches ? Comment faire face à cette reconnaissance alors qu'elle a eu l'habitude d'être en retrait ?

    J'avais adoré les deux premiers romans de l'auteur Sophie de Villenoisy ("Joyeux suicide et bonne année" et "Question de standing"). Il me tardait donc de découvrir son dernier roman "La reine des quiches" !

    Un petit mot su le titre hyper accrocheur et la couverture qui annonce tout de suite la couleur !

    Connaissant le style d'écriture de Sophie de Villenoisy, je m'attendais à de l'humour et des phrases chocs. Et encore une fois, cela a bien fonctionné pour moi. Avec un style percutant, l'auteur s'attaque à des thèmes sérieux et pas facile: la stérilité, mais également la difficulté du métier d'écrivain.

    A travers le personnage de Murielle, beaucoup de femmes vont s'y retrouver. Elle tombe enceinte mais pour une obscure raison, les fœtus ne parviennent pas à s'accrocher. Elle enchaine donc les fausses couches... jusqu'au jour où elle finit par accepter sa condition. Elle ressent un peu la même chose à travers ces divers manuscrits qui lui reviennent refusés par les maisons d'éditions. Oui mais voilà que la roue tourne et son grand jour est enfin arrivé : elle va accoucher d'un premier roman publié ! Et tout va s'enchainer très rapidement pour Murielle et on se demande assez vite si elle va réussir à accepter tous ces changements.

    J'ai passé un très bon moment avec Murielle et tout ce qui lui arrive. L'auteure parvient à nous faire rire, sourire, réfléchir et même à nous surprendre, tout ça à la fois !

    Bref, un très bon 3e roman !

    Je remercie les éditions Denoël !

    Titre : La reine des quiches
    Auteure : Sophie de Villenoisy
    Editeur : Denoël
    Parution : 4 octobre 2018